background preloader

Neutralité du Net

Facebook Twitter

À propos de la neutralité d’Internet. Qu’entend-on par neutralité d’Internet et quels en sont les enjeux ? Dans cet épisode du podcast, Valérie Schafer, historienne des réseaux, fait le point sur ce sujet à l’origine de nombreux débats. La neutralité d'Internet est un principe fondateur, érigé en dogme dès ses débuts pour garantir l'égalité de traitement de tous les flux de données ou d'information sur le réseau.

Or, aujourd'hui, Internet est devenu un réseau de télécommunications incontournable, à la fois source de profits et d'innovations, et le mythe d'un Internet sans contrainte politique ni technique s'éloigne peu à peu. En France, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a décidé depuis septembre 2009 d'engager une réflexion interne sur le sujet, ce qui soulève la question de la législation. Les protocoles et architectures informatiques se situent au carrefour de la technique, de l'économie et du politique. Écoutez l'interview en MP3. 2018 01 29 guide internet en libre acces. L'évolution du Web.

De la neutralité du net à celle des terminaux. « Nous avons besoin de remanier la manière dont on construit le service public, et les interfaces de programmations (API) y joueront un rôle important », estime Sébastien Soriano (@sorianotech), président de l’Arcep (@arcep), l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Mais les interfaces de programmation ne suffiront pas, explique-t-il sur la scène de la conférence APIDays qui se tenait fin janvier à Paris. Nous avons avant tout besoin d’une neutralité d’internet. La neutralité dont on parle n’est pas celle de celui qui ne prend pas parti. Au contraire. Celle dont on parle, la neutralité du net, il est plus que jamais nécessaire de la défendre. D’en poser les cadres et principes. Image : Sébastien Soriano, président de l’Arcep, sur la scène des APIDays, photographié par OuiShare France.

Aujourd’hui, la neutralité du net est défendue à travers un règlement européen qui nous assure que ce principe est là pour longtemps, rappelle le président de l’Arcep. L’accès à internet au prix de sa neutralité ? – Économie du document. Billet rédigé par Marta Dabrowska et Karl Pineau, étudiants à l’ENS de Lyon, dans le cadre du cours Économie du document de 2016. “- Attaché ? Dit le Loup : vous ne courez donc pas Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ? – Il importe si bien, que de tous vos repas Je ne veux en aucune sorte, Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.” Jean de La Fontaine, 1668 Selon une étude de l’Union Internationale des Télécommunications, publiée en juillet 2016, seul 47% de la population mondiale utilise internet.

Population mondiale “offline”, 2016, ITU – Source Le facteur économique est la raison majeure de cet écart : développer des infrastructures terrestres reste très coûteux et lent, et les populations des pays les moins avancés ne disposent souvent pas des revenus pour payer l’accès à internet. Mais limiter l’accès au réseau, c’est aller à l’encontre de l’un des principes fondamentaux du web : la neutralité du réseau.

Capture d’écran de l’application Free Basics sur Google store “Source. Et si la neutralité du Net était déjà menacée en Europe ? La décision des autorités américaines de mettre fin à la neutralité du Net, ce jeudi 14 décembre, supprime les réglementations permettant un Internet au contenu accessible à tous. Avec ce principe fondateur d’Internet, les fournisseurs d’accès, comme Orange ou SFR, ne peuvent pas privilégier un contenu à un autre. L’accès à tous les sites est garanti à la même vitesse, au même prix.

Il n’y a donc pas “d’Internet à deux vitesses”, comme celui promu aujourd’hui par les télécoms américains, qui visent une version rapide pour ceux qui paient cher, plus lente pour les autres. Outre-Atlantique, Sébastien Soriano, président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), a déjà assuré au Monde que cette suppression “n’aura pas d’impact direct en Europe.” A l’heure actuelle, plusieurs exemples européens montrent déjà des entorses à la neutralité du Net. Des entorses ont déjà cours en Europe. À quoi ressemblerait le web en France sans neutralité du net ? Aux États-Unis, la neutralité du net est en fâcheuse posture.

Et si ce principe était remis en cause en France ? Voici, à travers quelques exemples, ce qui pourrait se produire dans votre utilisation quotidienne du net. Alors que la fin de la neutralité du net vient d’être actée malgré des recours possibles, nous republions cet article expliquant à quoi ressemblerait le web français sans la neutralité. Vous l’avez peut-être appris en lisant l’actualité : une journée de mobilisation a lieu le mercredi 12 juillet aux États-Unis pour défendre la neutralité du net. L’évolution de la législation américaine sur la neutralité du net n’a théoriquement pas d’incidence sur le paysage français, dans la mesure où les loi et les règles qu’applique le régulateur ne concernent que les opérateurs outre-Atlantique. Neutralité du net ? Reste que la neutralité du net n’est pas forcément un concept facile à saisir pour celui ou celle qui n’est pas très au fait du monde des réseaux.

Sur la vidéoSur la vidéo.