background preloader

IoT & Privacy

Facebook Twitter

Mythes et réalités de l'internet des objets. Je ne sais pas si vous aviez remarqué, mais depuis l’année dernière il y a un consensus autour du fait que l’internet des objets est une lame de fond qui va entièrement changer notre quotidien.

Mythes et réalités de l'internet des objets

Je bous intérieurement à chaque fois que j’attends tel ou tel « spécialiste » nous ressortir toujours les mêmes statistiques : « 50 milliards d’objets connectés en 2020« , « 15 objets connectés au m2« … Le problème ne sont pas les chiffres en eux-mêmes, mais la façon dont ils nous sont présentés et surtout les conclusions très alarmistes ou débordant d’optimisme qu’on en tire : c’est l’une ou l’autre, mais il est extrêmement rare de trouver des avis modérés. HP tests 10 popular IoT devices, most raise privacy concerns. July 29, 2014 HP Fortify tested 10 popular Internet of Things (IoT) devices, including TVs, webcams, home alarms.

HP tests 10 popular IoT devices, most raise privacy concerns

A security scan of 10 popular Internet of Things (IoT) devices revealed that a number of issues, including unencrypted communications and inadequate authentication, left user data vulnerable. Security Issues Found in Smart Home Devices. Apple, Google and More Bring Privacy Fears to Obama. 5 obstacles que doivent franchir les objets connectés pour faire partie du quotidien. Ce seront 2 milliards d’objets connectés qui se vendront en France d’ici à 2020, si l’on en croît une étude du cabinet GfK.

5 obstacles que doivent franchir les objets connectés pour faire partie du quotidien

Le marché de l’IoT (Internet of things) s’annonce juteux, mais il présente déjà quelques obstacles à franchir avant qu’il n’atteigne une taille critique. Il y a en effet au moins cinq craintes exprimées par les professionnels dans une seconde étude* sur les objets connectés publiée en mai par McKinsey et la Global Semiconductor Alliance (GSA). Première barrière, le maintien de la confidentialité des données des utilisateurs. Cette crainte concerne principalement les professionnels fabricant des puces électroniques. L’enjeu est donc de réussir à trouver un moyen de garantir la protection des données personnelles, qu’elles soient stockées à distance sur des serveurs (cloud), enregistrées sur un terminal (smartphones, tablettes), ou lorsqu’elles circulent de l’un à l’autre, comprend-on dans cette étude.

Trouver le modèle économique. Rencontre : Vie privée et propriété intellectuelle sur Internet. Journée dédiée à la médiation numérique et à ses acteurs, pour apporter des éléments de réponses sur les questions de vie privée et de propriété intellectuelle sur Internet.

Rencontre : Vie privée et propriété intellectuelle sur Internet

PiNG vous propose de participer à une demi journée et une soirée de travail et d'échanges autour des questions connexes des données personnelles et de la propriété intellectuelle, ou : comment mieux appréhender la circulation des informations sur Internet afin d'accompagner dans les meilleures conditions possibles les usagers des espaces publiques numériques. En s'appuyant sur des personnes ressources pour animer des ateliers et des débats nous souhaitons dans le cadre de cette rencontre apporter aux acteurs de la médiation des éléments constitutifs d'une culture numérique en mouvement, sur deux sujets phares de la médiation numérique d'aujourd'hui et de demain.

Un monde de données. Avec la diffusion des objets connectés, le débat autour du Big Data s’intensifie.

Un monde de données

On connaît déjà son issue. Face aux partisans de «l’homme augmenté», les protestations morales contre la quantification de l’humain (quantified self) n’ont aucune chance d’être entendues. Trop d’intérêts économiques sont en jeu, mais aussi trop de désirs de déléguer à des machines le soin de se connaître soi-même. Une montre qui évalue les calories que nous ingurgitons, surveille notre rythme cardiaque ou délivre, avec précision, notre taux d’insuline réalise une prouesse à laquelle il est difficile de résister : elle pratique une dissection de notre vivant et à usage personnel.

Il vaut pourtant la peine de s’interroger sur ces techniques. Dans l’observation permanente de soi, le plus préoccupant tient tout entier dans le terme de «données». Or, rien n’est moins donné que ce genre de «données». Cette chronique est assurée en alternance par Sandra Laugier, Michaël Fœssel, Paul B. Etude : 80% des objets connectés mettent en danger votre vie privée. 01net. le 29/07/14 à 18h59 L’Internet des objets vous fait de l’œil ?

Etude : 80% des objets connectés mettent en danger votre vie privée

Dites-vous que c’est la même chose pour les hackers. Sécurité de l'internet des objets. Sécurité des objets connectées. Objets connectés : la peur sur la vie privée est irrationnelle, selon Rafi Haladjian. Les objets connectés capturent de plus en plus de données personnelles sur leurs utilisateurs.

Objets connectés : la peur sur la vie privée est irrationnelle, selon Rafi Haladjian

Faut-il s’en inquiéter ? Non répond Rafi Haladjian, entrepreneur et créateur de nombreux objets connectés. « Il existe une peur irrationnelle sur la vie privée », déclare-t-il. Il s’est exprimé sur la scène des Techdays de Microsoft, à Paris, le 13 février. Pareil que les banques ou Google Rafi Haladjian a créé le capteur Sense, Mother et le célèbre lapin Nabaztag. Si ces propos sur la protection de la vie privée demeurent sujets à discussion, la vision de Rafi Haladjian sur le fonctionnement des objets connectés est plus souriante. « Les objets connectés ne doivent pas être des télécommandes » dit-il.

. « On va mettre son cookie dans la poche pour compter ses pas, puis on va le reprogrammer pour le mettre sur la boîte à pilules de grand-mère afin de vérifier qu’elle prend bien ses cachets » décrit-il. Ce texte a été lu 3636 fois ! [Enquête] Objets connectés, une menace pour la vie privée ?‏ En utilisant des objets connectés il faut s’attendre à délivrer de nombreuses données.

[Enquête] Objets connectés, une menace pour la vie privée ?‏

Ces données personnelles peuvent être demandées lors de l’utilisation d’applications ou d’objets spécialisés en santé ou en sport, par exemple. CNIL CAHIERS IP2 WEB. La sécurité des objets connectés. Dans le cadre du cycle « Sécurité des usages numériques » proposé conjointement par le CIGREF et le département Sécurité économique de l’INHESJ, les auditeurs de la 4ème promotion viennent de publier « La sécurité des objets connectés« , un de leurs travaux 2013/2014 .

La sécurité des objets connectés

Pour aborder l’« Internet of Things », on peut retenir d’une revue de littérature française quatre formules : Internet des objets, objets connectés, Systèmes d’Information connectés aux objets, et Services délivrés via des objets connectés. La lecture de cette liste montre que l’« Internet of Things » est un domaine encore flottant et qu’il serait aventureux d’arrêter un discours définitif, notamment en matière de sécurité. Néanmoins, en vue de progresser vers ce discours, cette liste de quatre formules peut suggérer aux entreprises quatre points de vue, qui sont respectivement de nature juridique, technique, opérationnelle et commerciale. Le premier point de vue, qui régit les autres, est le point de vue juridique.

Privacy by design

Self Data. Exemples.