background preloader

Aero

Facebook Twitter

Comment les avions volent-ils ? — Science étonnante #61. Comment un avion vole-t-il. Chaque jour, ce sont près de 100 000 avions qui prennent les airs pour transporter des millions de passager [1]. Et pourtant, à en croire certains, on ne comprend pas complètement comment fait un avion pour voler. Vraiment ? Il faut dire que si l’on cherche à se renseigner un peu sur les raisons physiques qui gouvernent la capacité des avions à rester en l’air, on tombe sur tout un tas de théories, plus ou moins critiquées, plus ou moins contradictoires. Dans un article consacré à cette question, le New York Times écrivait [2] : Pour ceux qui ont peur de l’avion, il est probablement déconcertant que les physiciens et les ingénieurs aéronautiques en soient encore à débattre la raison fondamentale qui maintient les avions en l’air ?

Si on creuse un peu, on découvre qu’il existe notamment deux grandes explications concurrentes : celle « à la Bernoulli », et celle « à la Newton ». Eh bien j’ai décidé de creuser la question pour vous ! Un peu de mise en contexte où sa vitesse, et sa pression. . Principes de vol d'un avion - Apprendre en ligne. 1. Introduction : Le transport aérien est aujourd’hui devenu banal. Fini le temps où chaque vol était une aventure qui pouvait réserver n’importe quelle surprise, l’aviation pratique aujourd’hui le transport de masse, comme avec l’A380, prévu pour une mise en service à fin 2007-début 2008 et une capacité standard de 555 passagers.D’apparence très massive, cet avion peut sembler impossible à faire voler, voir à contrôler.

Pourtant, les essais qui ont eu lieu et continuent de se dérouler montrent un avion au comportement sain. 2. Le vol d’un aéronef peut se résumer en 4 forces qui agissent dessus 2 à 2 et se contrecarrent. Schéma des forces agissant sur un aéronef Pour qu’un avion avance, il faut bien évidemment une force motrice ou traction qui s’oppose au frottement de l’air, cette force résistante étant appelé traînée. La traînée s’exprime de la façon suivante : où correspond au coefficient de traînée, la masse volumique du fluide dans lequel se trouve l’avion (ici en l’occurrence l’air), 3.