background preloader

Auteurs

Facebook Twitter

Une vision du futur - Site Officiel de Joël de Rosnay. Joël de Rosnay, docteur ès sciences et ancien enseignant au renommé Massachusetts Institue of Technology, est actuellement directeur de la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris. Auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels nous pouvons citer Les origines de la vie, Le Macroscope et L’Homme Symbiotique, il porte un regard particulièrement intéressant et original sur la coévolution entre les nouvelles technologies de l’info/communication, la société et l’homme. Il a accepté de recevoir notre groupe de recherche, le Gretech, à La Cité des Sciences et de l’Industrie afin d’explorer ensemble les enjeux du développement technologique dans nos sociétés. Gretech (Gr.): Quelle est la méthodologie nous permettant de mieux comprendre nos sociétés en évolution rapide, quelle approche utiliser afin de saisir la complexité qui caractérise nos sociétés, sans pour autant réduire la réalité observée à des champs fragmentés et sans communication entre eux ?

JdR.: En effet. Pourquoi la « Technophobie »? | Enjeux et usages des NTIC. – Etymologiquement, technophobie vient de l’association de deux termes; technologie et phobie. Si l’on ouvre le petit Larousse, on trouve ces deux définitions: -Technologie: nf 1. Etude des outils, machines, techniques utilisés dans l’industrie. 2.

Ensemble de savoirs et de pratiques, fondé sur des principes scientifiques, dans un domaine technique. 3. Théorie générale des techniques. -Phobie: nf ( grec. phobos, effroi) 1. Aversion très vive; peur instinctive. 2. . _ On pourrait donc définir la technophobie comme une peur irraisonnée des technologies et particulièrement des nouvelles technologies, ce qui nous intéresse ici. _ Le terme de technophobe exclut toute raison. . – Si l’ on prend l’exemple d’Internet, les premiers dangers visibles sont d’un ordre très prosaïque. . – Malgré la vision technocentriste de notre société, de nombreuses personnes voient l’avenement des nouvelles technologies comme une transgression.

. – On parle de plus en plus de réaliser une « démocratie électronique ». Le numérique nous change au-delà de nos usages – Framablog. MICHEL SERRES : « LES NOUVELLES TECHNOLOGIES NOUS ONT CONDAMNES A DEVENIR INTELLIGENTS ! ». | nouveauxjeunesmedias. À l’occasion du quarantième anniversaire – le 11 décembre 2007 – de l’Institut national de la recherche en informatique et en automatique (INRIA), Michel Serres a livré un discours portant sur les nouvelles technologies qui débouchent sur une révolution culturelle et cognitive. Sans même écouter les nombreux arguments du célèbre académicien, le « lecteur » de la vidéo est de suite interpellé par la citation de Michel Serres qui fait office de titre.

Il s’agit d’une des phrases les plus fortes du séminaire que l’on pourrait qualifier de conclusion générale. Lors de sa conférence, le philosophe – également historiens des sciences et homme de lettres – tente d’expliquer comment la révolution informatique change notre rapport sur le monde. Pour cela, il explicite les corrélations existantes entre le bouleversement de nos modes de vie que suscite l’informatique et celui qu’ont pu éveiller l’écriture puis l’imprimerie, auparavant. WordPress: J'aime chargement… L'accès aux technologies, clé de la lutte contre le changement climatique. [NAIROBI] Les effets du changement climatique sur l'agriculture en Afrique sub-saharienne sont maintenant réels; nous avons augmenté les cas de crues et de sécheresses prolongées qui détruisent les cultures.

Les petits exploitants agricoles, en particulier ceux des zones rurales, sont les plus touchés, certains ayant subi des pertes totales dans leurs exploitations. Ces agriculteurs s'appuient toujours sur des méthodes traditionnelles de prédiction des conditions météorologiques qui, dans la plupart des cas, échouent inexorablement. Par exemple, par le passé, on pouvait prédire au Kenya avec confiance et s'attendre à de courtes pluies entre septembre et décembre. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Des innovations telles que de nouvelles variétés de semences capables de résister aux sécheresses sont disponibles, mais les petits agriculteurs du nord du Kenya, touchés par la sécheresse, ne peuvent y accéder. Gilbert Nakweya. 2008lyon. La technophobie chez les etudiants. Damien Pierre (The Good Old Dayz): «Le vintage rassure»

L'INNOVATION ET LE NUMÉRIQUE PAR MICHEL SERRES. 29 10.