background preloader

Salut les copains - 1962 - 1974

Facebook Twitter

De 1962 à 1974, Jean-Marie Périer est le photographe du magazine Salut les Copains.



Témoin d’une société en pleine révolution, il a suivi, pendant douze ans, les grands noms de la scène musicale française et internationale de l’époque. Rapidement, il fait de la photographie couleur sa marque de fabrique, comme un symbole d’une époque pop en pleine mutation.
Au fil des années, Jean-Marie Périer réussit à développer une relation unique avec ses artistes, dont beaucoup deviendront des icônes planétaires. Le photographe les suit dans leurs tournées, s’assoit à leur table, accède à leurs appartements privés. Mick ­Jagger l’appelle personnellement lors de ses séjours parisiens; il part à San Francisco avec Claude François; déguise Sylvie Vartan en maîtresse d’école et Johnny Hallyday en James Dean; il participe aux folles parties de Blackjack de Keith Richards; capture les longues heures d’attentes des Beatles coincés dans les hôtels de luxe entre deux concerts.

L’œuvre photographique de Jean-Marie Périer, devenue un véritable patrimoine de la scène artistique mondiale, retrace l’ascension des légendes du rock’n’roll, le photographe se souvient de cette époque "où la liberté de photographier était une évidence, un droit". Aujourd’hui, aucun photographe ne pourrait prendre les mêmes images: "Autrefois rien n’était sérieux, tout était possible."

Mick Jagger, Londres, Angleterre, 196. Mick Jagger, Paris, 197. Mick Jagger, Etats Unis, 197. Keith Richards, Phoenix, Etats Unis, 196. John Lennon, Paris, France, 196. Salvador Dali et Françoise Hardy, Cadaqués, Espagne, 196. Sylvie Vartan, Paris, France, 196. John Lennon, Paris, France, 196. Michel Polnareff, New York, Etats Unis, 196. Françoise Hardy, Studio Mac Mahon, Paris, France, 196. Claude François, dans une rue de San Francisco, Etats Unis, 196.