background preloader

Michel et augustin

Facebook Twitter

L'incroyable culot de Michel et Augustin avec le boss de Starbucks. Reportage Capital Michel et Augustin ! Michel et Augustin - Les trublions du goût. Michel et Augustin : une marque, des ambitions. Capture d'écran : Une communication fondée sur la qualité du produit et une image décalée Fondée en 2004, la marque Michel et Augustin découle d’une idée simple : fabriquer des biscuits dont le goût et la qualité n’auraient rien à envier aux fabrications artisanales.

Michel et Augustin : une marque, des ambitions

Inspirée de l’entreprise américaine Ben & Jerry’s, leur démarche est un mélange d’utilisation de produits naturels et de communication humoristique et décalé. L’idée, selon Augustin Paluel-Marmont, c’est « de partir dans une démarche sincère, de partager une aventure humaine et gourmande avec mes consommateurs »(1). Peu après sa création, les produits commencent alors à être référencés au sein de la grande distribution, mais selon un ciblage sélectif supposé permettre à l’entreprise d’assumer sa politique de prix et le choix de produits de qualité pour les concevoir.

. (1) (2) Ibidem. « Second chapitre » : renforcer la notoriété et la présence (3) La stratégie Marketing de Michel et Augustin. En jouant la carte de l'originalité et de l'humour, Michel et Augustin ont su se différencier sur les secteurs encombrés des biscuits et des produits frais !

La stratégie Marketing de Michel et Augustin

Quel positionnement pour Michel et Augustin ? Quelle stratégie de distribution ? Comment être visible en rayon ? Quelles sont leurs meilleurs coups de communication ? Voici quelques questions auxquels répond Michel de Rovira, fondateur de Michel et Augustin dans cette interview accordée à Gabriel Dabi-Schwebel, Fondateur de l'agence marketing 1min30. Cette interview s'inscrit dans le cadre d'un projet de livre "30 recettes marketing en 1min30" à paraître pour Noël 2013 dont vous pouvez lire la recette "Michel et Augustin, un design décalé pour sortir du lot". LES RECETTES MARKETING : MICHEL & AUGUSTIN par 1min30. Michel & Augustin - Biscuiterie, Confiserie, Petit Déjeuner. Histoire Après avoir œuvré dans une banque d’affaires à New York pour Michel et une carrière sur le secteur du high-tech pour Augustin, les deux amis d’enfance se retrouvent en France, pour coécrire un Guide des boulangeries de Paris, en 2003.

Michel & Augustin - Biscuiterie, Confiserie, Petit Déjeuner

Augustin se forme alors à la boulangerie et décide avec son associé de lancer leur propre entreprise. En 2004, Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira, respectivement diplômés de l’ESCP, et de l’ESCP et l’INSEAD, débutent leur activité alimentaire par la production de sablés ronds, à domicile. Ils recourent ensuite à des boulangeries du 18ème arrondissement et à un biscuitier de la Sarthe, pour réaliser une première production de 15.000 paquets. En 2006, les deux fondateurs de M&A, introduisent de nouveaux parfums et formats de biscuits et une gamme de yaourts à boire, baptisée Vache à Boire. Dates clés : 2003 : Rédaction du Guide des boulangeries de Paris. 2004 : Création de Michel & Augustin. Réalisations : Le community management de Michel & Augustin.

INTERVIEW avec Michel et Augustin. LCI 17/06/2015. Michel et Augustin réussira-t-il à vendre ses biscuits à Starbuck Coffee ? Le "buzz" raté de Michel et Augustin. "Suspendues !

Le "buzz" raté de Michel et Augustin

Nos séries limitées super-héros sont suspendues", annonce sans détour "Michel et Augustin", le fabricant de produits laitiers et de biscuits basé en région parisienne. En personnalisant ses produits phares, yaourts à boire et sablés à l’effigie des deux finalistes de la présidentielle et de leur compagne, l'opération marketing a finalement tourné court. La PME qui voulait surfer sur une campagne, selon elle, "jugée ennuyeuse par les Français" a définitivement retiré ses produits des étalages des supermarchés où ses produits sont référencés. Elle était pourtant loin de prévoir la réaction en magasin des consommateurs qui ont réservé un accueil inattendu à ce qui aurait dû être un "buzz marketing", indique la société.

"Plusieurs scandales sérieux ont éclaté en magasins (vaches à boire lancées sur les murs, hurlements...) La mésaventure a commencé quelques jours avant le premier tour de l’élection. L'opération vit grâce au mauvais "buzz"