background preloader

Gestion 2

Facebook Twitter

Définition, avantages/inconvénients, avenir de l’e-commerce. A l'heure de l'avènement d'internet, il est intéressant de s'interroger sur le devenir du e-commerce. Comment va t-il évoluer? A quoi ressemblera le e-commerce de demain? Quels seront ses tournants?... En termes de chiffres, la vente par internet devrait générer 75 milliards d'euros en 2015, soit 2,5 fois plus qu'aujourd'hui. En ce qui concerne les interfaces virtuelles, quelques petits changements sont à prévoir. Par ailleurs, les supports via lesquels les internautes achètent sont aussi amenés à changer : Le M-commerce (ou commerce mobile)Cette notion se définit comme étant la capacité à vendre un produit ou un service par le biais de terminaux mobiles En effet, aujourd'hui 60% des téléphones portables sont connectés à internet. 3 milliions de français ont déjà acheter via leurs téléphones, soit 12% des acheteurs en ligne.

De plus, l'évolution du e-commerce aura pour conséquence de consolider les entreprises présentes uniquement sur internet (aussi appelées, les pure-players). Resultats_annuels_2013.pdf. Chiffres_Cles_2014.pdf. Groupe Fnac : chiffres clés de la société. Fnac: l'art de marier e-commerce et trafic en magasin. Un nouveau service payant de livraison express est assorti d'avantages en boutique. La Fnac multiplie les innovations commerciales pour développer ses ventes et ses parts de marché sur Internet et dans ses magasins. Après avoir lancé, la semaine passée, une offre de location longue durée pour les appareils électroniques, l'enseigne innove avec un service destiné aux clients de Fnac.com.

Son nom: Fnac express +. Contre une souscription annuelle de 49 euros (avec un essai gratuit de 30 jours), les internautes auront la garantie de se faire livrer dès le lendemain à domicile ou dans un des 3500 points de retrait Relais-colis toute commande passée avant 15h30, et ce partout en France et quel que soit le montant de l'achat. Jusqu'ici, la livraison à J + 1 coûtait 6,99 euros pour les produits éditoriaux et à partir de 8,99 euros pour les produits technologiques. Cela ressemble à une évolution stratégique pour la Fnac.

Comment la stratégie de la Fnac sauve l’enseigne. Malgré un marché de la consommation de loisirs en baisse de 10% sur trois ans, la Fnac respire. Sorti du giron du groupe de luxe Kering (ex-PPR) et introduite en bourse en juin dernier, le distributeur de biens culturels et technologiques est repassé dans le vert en 2013, avec un bénéfice net de 15 millions d'euros contre une perte de 142 en 2012. «L'année 2013 est positive pour la Fnac, analyse ce jeudi Alexandre Bompard, PDG du groupe. Les résultats enregistrés montrent une progression générale de l'entreprise sur sa dynamique commerciale, illustrée par des gains de parts de marché -notamment en ligne- et la solidité de sa structure financière. Cela nous encourage à poursuivre notre transformation.» Le groupe est toutefois resté prudent pour 2014, estimant que le redressement du quatrième trimestre «intervient dans un contexte particulier qui est celui des fêtes de fin d'année où les gens font un peu moins attention à leurs dépenses».

Les axes de la réussite, à un prix. La Fnac a renoué avec les bénéfices en 2013. (Boursier.com) — Le groupe Fnac, qui a fait son entrée en Bourse en juin dernier, a renoué avec les bénéfices en 2013... Le chiffre d'affaires du groupe spécialisé dans la vente de produits culturels a progressé de +0,6% sur les trois derniers mois de 2013 (contre une baisse de -5,1% sur les neuf premiers mois de l'année à taux de change constant).

Ainsi, la Péninsule Ibérique et le Brésil ont renoué avec la croissance avec des ventes en hausse, respectivement de +4,0% et +11,1% (à taux de change constant). La quasi stabilité des ventes en France (-0,1%) traduit une accélération des gains de parts de marché, explique la FNAC Sur 2013, le chiffre d`affaires consolidé du groupe s'élève à 3,91 milliards d'euros, en baisse de -3,8% par rapport à 2012. L'impact des taux de change a été défavorable de -0,7%, en raison principalement de la dépréciation du réal brésilien par rapport à l'euro. Amélioration significative Arnaud Bivès — ©2014, Boursier.com. Le site fnac.com gagne en services - Stratégie - E-commerce.