background preloader

Theluckyboy007

Facebook Twitter

Master 2 TIC. Electric car investment could yield £51bn for UK economy. Government investment in electric car infrastructure, including charging stations and repair garages, could boost the UK economy by £51bn per year according to a report from the Institute of the Motor Industry. It warns that the government needs to make significant investment in the sector, including upskilling in the UK motor industry, or risk missing out on major economic benefits in the future. The author of the report, Professor Jim Saker of Loughborough University, says that 320,000 jobs could be created if low emission cars are made convenient for drivers to use in the UK. It will also highlight the need for the government to focus on protecting both the economic growth of the motor industry, and safety concerns across the sector.

Electric vehicles are powered by 600 volt battery units and pose a serious danger of death to untrained personnel. Only 1,000 technicians in the UK are currently qualified for electric car maintenance. New design points a path to the ‘ultimate’ battery. Scientists have developed a working laboratory demonstrator of a lithium-oxygen battery which has very high energy density, is more than 90% efficient, and, to date, can be recharged more than 2000 times, showing how several of the problems holding back the development of these devices could be solved. Lithium-oxygen, or lithium-air, batteries have been touted as the ‘ultimate’ battery due to their theoretical energy density, which is ten times that of a lithium-ion battery. Such a high energy density would be comparable to that of gasoline – and would enable an electric car with a battery that is a fifth the cost and a fifth the weight of those currently on the market to drive from London to Edinburgh on a single charge.

However, as is the case with other next-generation batteries, there are several practical challenges that need to be addressed before lithium-air batteries become a viable alternative to gasoline. “There’s still a lot of work to do,” said Liu. Faut-il croire au boom de la voiture électrique. Capital : En France, comme en Europe, le marché de la voiture 100% électrique est poussif, alors que Renault vient de lancer la Zoé. Est-ce inquiétant pour la suite ? Simon Luque : Pour commencer, il faut prendre en compte la crise. Introduire une nouveauté comme le véhicule électrique dans ce contexte est plus compliqué : les consommateurs sont moins prêts à investir, à changer leurs habitudes. Cela étant, Zoé est une voiture extrêmement attractive et nous avons de très bons retours des clients à l’égard du modèle, dont la commercialisation en Europe débute à peine.Philippe Brendel : En 2008, quand Renault a annoncé sa décision d’investir massivement dans l’électrique, il s’est créé une sorte de bulle médiatique à laquelle le constructeur a beaucoup contribué.

Capital : Pourquoi cette déception ? Capital: Cela restera un produit de niche ? Capital : Autre thème auquel les consommateurs sont sensibles : le coût d’usage. Propos recueillis par Jean Botella. Recharge des voitures électriques : la future problématique des industriels de l’automobile et de l’énergie. Une station de rechargement type SUDI - Crédit : Créer des accès en dehors du domicile Si les adaptateurs et les installations sont possibles à domicile, la création de points de recharges dans les espaces publics s’annonce déjà comme l’enjeu principal de la voiture électrique. Entre le domicile et le lieu de travail, dans le centre-ville, aux abords de certains axes routiers : la présence d’infrastructure de recharge de voiture électrique conditionne la capacité de cette technologie à se démocratiser.

La problématique a donc eu tôt fait de mobiliser les grands industriels et énergéticiens français. En juillet 2013 en effet, la Caisse des Dépôts et consignations (CDC), Renault, EDF et sa filiale ERDF et la Compagnie nationale du Rhône (GDF Suez) ont tous quatre participé à la création d’une coentreprise : GIREVE (pour Groupement pour l’Itinérance des Recharges Électriques de Véhicules). Une filière en pleine phase d’expérimentation (2) Ibidem. Le marché des véhicules électriques prêt à rebondir ? Prime écologique pour un véhicule particulier électrique ou hybride. Pour bénéficier de l'aide, vous devez remplir toutes les conditions suivantes. Véhicule neuf L'aide vous est versée si vous êtes domicilié en France, lors de la 1ère immatriculation en série définitive pour l'achat ou la location (avec option d'achat ou de longue durée de 2 ans minimum) d'une voiture particulière (VP) ou d'une camionnette (CTTE).

Le véhicule doit être neuf. Soit d'un véhicule n'ayant jamais été immatriculé ni en France ni à l'étranger (un véhicule importé est considéré comme neuf s'il n'a pas été immatriculé à l'étranger),soit d'un véhicule précédemment immatriculé comme véhicule de démonstration : son achat ou sa location doivent intervenir dans un délai de 12 mois à compter du jour de sa première immatriculation. À savoir : le véhicule neuf ne doit pas être cédé par l'acquéreur ou le titulaire d'un contrat de location dans les 6 mois suivant sa première immatriculation, ni avant d'avoir parcouru au moins 6 000 kilomètres.

Caractéristiques du moteur Il s'agit donc d'un. Le renforcement de l’infrastructure de recharge accessible au public - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer. 15 octobre 2012 (mis à jour le 12 février 2016) Pour permettre le développement des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables, il est nécessaire de développer un réseau de points de recharge accessibles au public. Le développement des points de recharge privés doit également être facilité. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte D’une manière générale, la France a pour objectif d’installer massivement des points de recharge : 7 millions de points de recharges pour les voitures électriques sont prévus en 2030 (10 000 bornes publiques sont en service en 2014). La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit la mise en place d’un avantage fiscal pour inciter l’installation de bornes de recharge chez les particuliers.

Programme Advenir : installation de plus de 12 000 bornes de recharge privées pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables Seront éligibles : Le plan automobile. Voitures électriques et hybrides : Comment obtenir le nouveau bonus de 10 000 € ? - Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer. 31 mars 2015 (mis à jour le 6 janvier 2016) Depuis le 1er avril, vous bénéficiez d’une prime allant jusqu’à 10 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique en mettant au rebut votre vieux véhicule diesel. Le dispositif est reconduit en 2016. Découvrez comment en profiter ! La prime à la conversion est créé par le décret n° 2015-361 du 30 mars 2015 (modifiant le décret n° 2014-1672 du 30 décembre 2014 instituant une aide à l’acquisition et à la location des véhicules peu polluants). 1/ A quoi sert le nouveau bonus voiture électrique et hybride ? Les anciennes voitures diesel sont particulièrement polluantes.

L’objectif du nouveau bonus est de favoriser le renouvellement de ces vieilles voitures, par des voitures moins polluantes, notamment électriques et hybrides. 2/ A qui s’adresse le nouveau bonus ? Le nouveau bonus s’adresse : aux particuliers ; aux personnes morales (entreprises, collectivités, administrations de l’Etat,…) ; 3/ Quel est le montant du nouveau bonus ? Il existe deux aides :