background preloader

French pages

Facebook Twitter

Les dernières révélations Snowden atomisent la théorie d’une mondialisation heureuse (et ça, c’est nettement plus gênant que les arguments des populistes sur le libre-échange) Atlantico : Les révélations d'Edward Snowden mettent chaque jour en avant de nouvelles informations sur les pratiques de la NSA.

Les dernières révélations Snowden atomisent la théorie d’une mondialisation heureuse (et ça, c’est nettement plus gênant que les arguments des populistes sur le libre-échange)

Parmi ces révélations, certaines soulignent le risque que font courir les agences de renseignement au libre-échange et à la libre-concurrence. Quel est-il exactement ? Les missions poursuivies par les organes de renseignements vont-elles à l'encontre des principes du libre-échange ? Franck Decloquement : Selon de très nombreux observateurs ayant pu enquêter en profondeur sur le sujet, la NSA est une « arme d'espionnage économique massive », et un « fer de lance sous l’égide de Washington », évidemment prête à tout – dans le cadre de ses prérogatives propres – pour défendre les intérêts commerciaux américains. A l’image du dernier livre de Claude Delesse « NSA – National Security Agency », édité chez Tallandier, qui est une très bonne introduction en la matière, à destination d’un lectorat grand public. atlantico sur facebook notre compte twitter Je m'abonne. En Afrique, les organisations internationales surveillées de toutes parts.

Les Nations unies, l’Union européenne et les organisations régionales africaines ont fait l’objet d’une surveillance électronique serrée de la part de la NSA et du GCHQ. « Quel type de mitraillettes entendez-vous ?

En Afrique, les organisations internationales surveillées de toutes parts

», « J’espère que tout va à Maiduguri » : Mohammed Ibn Chambas, président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), se trouve à Monrovia, capitale du Liberia, ce 3 août 2009. Il envoie ces SMS à un contact à Maiduguri, au nord-est du Nigeria, où l’armée exécute des militants de la secte islamiste Boko Haram, qui deviendra plus tard un groupe djihadiste. Ces communications figurent dans un rapport d’écoute des services de renseignement du Royaume-Uni (GCHQ) extrait par Le Monde, en collaboration avec le site The Intercept, des archives de l’ex-consultant de l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine Edward Snowden, confiées à Glenn Greenwald et Laura Poitras.

Révélations Snowden : l’Afrique, cible des services secrets britanniques et américains. La RDC, étroitement scrutée par les espions britanniques et américains. Les appels et les emails du président congolais Joseph Kabila et de tout son entourage étaient soumis à une surveillance intensive.

La RDC, étroitement scrutée par les espions britanniques et américains

Goma, 23 mars 2009. Dans la capitale de la province du Nord-Kivu ébranlée par la guerre civile, le gouvernement congolais et la rébellion politico-militaire du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) signent un accord de paix. Les tractations ont été longues et suivies de près dans les capitales des pays des Grands Lacs, comme au Rwanda, où le président, Paul Kagamé, est accusé de soutenir ce groupe armé.

Mais aussi à plus de 6 500 km de là, à Londres. Chefs d’Etat, diplomates, hommes d’affaires, le Who’s who des écoutes britanniques en Afrique. Plongée inédite sur le détail d’interventions visant vingt pays africains, réalisées par les services secrets britanniques entre 2009 et 2010.

Chefs d’Etat, diplomates, hommes d’affaires, le Who’s who des écoutes britanniques en Afrique

C’est un panorama rare sur la réalité de l’espionnage satellitaire moderne. Loin d’une vision technique et abstraite, il donne à voir non seulement le visage des victimes des interceptions, mais aussi l’étendue de cette surveillance, à l’échelle d’un continent, l’Afrique. Les nouveaux documents extraits par Le Monde, en collaboration avec le site The Intercept, des archives de l’ex-consultant de l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine Edward Snowden confiées à Glenn Greenwald et Laura Poitras, offrent, en effet, une plongée inédite sur le détail d’une collecte visant vingt pays africains, réalisée par les antennes des services secrets britanniques (GCHQ) entre 2009 et 2010.

Les dizaines de relevés d’interceptions que Le Monde a pu consulter correspondent à un moment particulier du travail des techniciens du GCHQ. La France et ses intérêts en Afrique sous surveillance. Plusieurs ambassades françaises ou encore Médecins du Monde ont été visées par la surveillance des agences britanniques et américaines.

La France et ses intérêts en Afrique sous surveillance

Si les services secrets britanniques privilégient les interceptions massives en Afrique anglophone, ils ne s’interdisent pas de lorgner sur le pré carré français, à commencer par le ministère des affaires étrangères dont la ligne fixe du standard figure dans les rapports d’écoute, comme celles de la Direction générale de la coopération internationale et du développement (DGCID, devenue Direction générale de la mondialisation, du développement et des partenariats).

Comment la NSA a (probablement) cassé le chiffrement VPN. L’étude n’est pas nouvelle, nous l’avions d’ailleurs signalée dans nos colonnes en mai dernier.

Comment la NSA a (probablement) cassé le chiffrement VPN

Mais elle vient d’être remise en lumière par une présentation effectuée par ses auteurs lors de la conférence ACM Computer and Communications Security. Sous un angle qui ne pouvait pas manquer de faire le buzz : les 14 chercheurs expliquent en effet avoir trouvé une piste expliquant comment les équipes de la NSA ont pu casser la plupart des algorithmes de chiffrement. Dans les documents exfiltrés par Edward Snowden, figure en effet une référence à une infrastructure de déchiffrement des communications VPN qu’aurait mise en place la célèbre agence de renseignement. Pour les spécialistes du chiffrement, cette mention pose évidemment la question du comment, les algorithmes de cryptographie étant précisément pensés pour générer toute une série d’échanges confidentiels et pour que chacun d’entre eux ne puisse être décodé qu’au prix de la mobilisation d’une puissance de calcul phénoménale. Les services secrets allemands auraient été sollicités par la NSA pour espionner Siemens.

D'après le journal Bild am Sonntag, la NSA aurait demandé aux services de renseignements allemands (BND) d'espionner Siemens.

Les services secrets allemands auraient été sollicités par la NSA pour espionner Siemens

L'agence de sécurité américaine NSA a demandé au service de renseignement allemand BND d'espionner le groupe industriel Siemens, a rapporté dimanche le journal allemand Bild am Sonntag. D'après le journal allemand qui cite des sources du renseignement américain sans les identifier, la NSA (Agence de sécurité nationale) soupçonnait Siemens de fournir du matériel de télécommunication aux services secrets russes.

"Siemens n'a connaissance d'aucun fait dans son champ de responsabilité, qui expliquerait un intérêt de la part des services de renseignement", a réagi le groupe de Munich (sud) selon les propos d'un porte-parole rapportés par le Bild am Sonntag. A vrai dire, il "n'est pas clair" si le BND a véritablement aidé la NSA à espionner Siemens, indique le journal. Airbus to sue over US-German spying row - BBC News. Aviation giant Airbus says it will file a criminal complaint over allegations that German intelligence helped the US carry out industrial espionage.

Airbus to sue over US-German spying row - BBC News

German media reports suggest the country's spy agency BND collected data on European firms at the behest of the US National Security Agency. An Airbus statement quoted by AFP news agency said it was "alarmed" by the reports but did not want to speculate. Nouveau scandale au sein du renseignement allemand. Les services de renseignements allemands sont à nouveau dans la tourmente.

Nouveau scandale au sein du renseignement allemand

Der Spiegel a revélé que le BND a aidé, au moins depuis 2008, la NSA dans ses activités d'espionnage industriel en Europe, outrepassant largement la coopération contre le terrorisme. Les services de renseignements allemands sont de nouveau au centre d'un scandale. Jeudi, le Spiegel a révélé un nouveau faux pas du BND, qui semble avoir largement outrepassé son mandat. Berlin aurait espionné des officiels français et européens pour la NSA. Les révélations se succèdent dans la presse allemande sur les liens entretenus par Berlin avec la NSA américaine.

Berlin aurait espionné des officiels français et européens pour la NSA

"Le BND (les services de renseignement allemands) a aidé la NSA à faire de l'espionnage politique", écrit le Süddeutsche Zeitung à paraître ce jeudi. Le ministère des Affaires étrangères ciblé Le grand quotidien de Munich précise que des écoutes de "hauts fonctionnaires du ministère français des Affaires étrangères, du Palais de l'Elysée et de la Commission européenne" ont ainsi été réalisées depuis la station d'écoutes bavaroise de Bad Aibling. Des révélations sur l'espionnage supposé depuis 2008 de firmes européennes par le renseignement allemand pour le compte de la NSA embarrassent depuis ce lundi le gouvernement de la chancelière Angela Merkel, qui s'est toujours posé en victime de ses alliés américains. "Espionnage politique"

Nouveau scandale au sein du renseignement allemand. NSA : la Fondation Wikimédia porte plainte. C’est pour violation du premier et quatrième amendement de la Constitution américaine que la Fondation Wikimédia va porter plainte contre la NSA. C’est ce mardi 10 mars 2015 que la Fondation Wikimédia annonce vouloir déposer une plainte contre la National Security Agency (NSA). Celle qui édite notamment l’encyclopédie collaborative Wikipédia reproche à l’agence gouvernementale d’avoir violé le premier amendement de la Constitution américaine qui garantit la liberté d’expression, ainsi que le quatrième amendement qui protège les citoyens contre les arrestations et enquêtes arbitraires. « En se connectant directement aux dorsales internet, la NSA s’est attaquée au cœur même de la démocratie », dénonce Lila Trtikov, la directrice exécutive de Wikimédia.

La NSA ne veut pas de téléphones portables inviolables. Pour les deux agences américaines, il s'agit-là d'un "vrai problème de sécurité nationale". Le FBI et la NSA veulent empêcher les géants d'internet, comme Apple ou Google, de mettre sur le marché des téléphones cryptés inviolables, invoquant le risque que ceux-ci ne soient utilisés à des fins terroristes ou criminelles. Non, il ne faut pas laisser l'industrie commercialiser des téléphones dont seul l'utilisateur détiendrait la clef d'accès aux données (numéros, photos, messages...), a affirmé Mike Rogers, le patron de la NSA, lundi 23 février, devant un parterre d'experts en cybersécurité réunis en colloque à Washington (Etats-Unis).

Le souhait de l'amiral Rogers intervient au moment où l'agence fait face à de nouvelles révéléations sur l'ampleur de sa surveillance électronique. Vendredi, le site d'investigation The Intercept (en anglais), annonçait que l'agence avait monté un programme pour dérober les clefs de cryptage des cartes SIM, produites par des grands du secteur, comme Gemalto. Fanny, disques durs espions : Kaspersky déterre les vieux jouets de la NSA... Kaspersky est en grande forme ces derniers jours : après avoir révélé ce week-end une attaque d’ampleur visant plusieurs banques à travers le monde, la firme russe publiait hier un long rapport détaillant les résultats de leur recherche sur les agissements d’un groupe baptisé « Equation Group ». L’éditeur de solutions antivirus estime que le groupe a été particulièrement actif au cours de la première décennie des années 2000, mais évoque certains cas remontant à 1996.

Les malwares et techniques utilisés par les membres de ce groupe se démarquent par un haut niveau technique et Kaspersky n’hésite pas à établir le lien entre les outils développés par l’Equation Group et l’apparition de malware tels que Stuxnet ou Flame. Un air de déjà vu. Un nouveau logiciel espion de la NSA mis au jour. L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aurait, selon d'anciens agents du renseignement américain, trouvé le moyen de dissimuler un logiciel espion dans les disques durs fabriqués par les sociétés Western Digital, Seagate, Toshiba et d'autres fabriquants.

GB-La justice condamne les pratiques des agences de renseignements. LONDRES, 6 février (Reuters) - Un tribunal britannique a jugé vendredi que les services de renseignements britanniques avaient agi dans l'illégalité en accédant secrètement à des données collectées par l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) dans le cadre de ses programmes de surveillance. L'Investigatory Powers Tribunal, qui traite des affaires liées à l'agence de surveillance (GCHQ) et aux services de renseignements intérieurs (MI5) et extérieurs (MI6), avait été saisi par plusieurs organisations de défense des droits de l'homme, dont Amnesty International, après les révélations d'Edward Snowden sur les pratiques de la NSA.

En quinze ans d'existence, c'est la première fois que cette juridiction rend un verdict à l'encontre d'une des agences de renseignements. . © 2014 Thomson Reuters. All rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Patriot Act, localisation des données : entre argument marketing et vraie menace, High-Tech & Médias. La localisation des données n’est pas une garantie de sécurité. Le chiffrement paraît être un meilleur instrument. Héberger ses données en France, est-ce une garantie de sécurité ? NSA : la cybersurveillance massive américaine « met en danger les droits de l’homme fondamentaux » (Conseil de l’Europe) Le Conseil de l’Europe livre un rapport très critique sur les pratiques de la NSA.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Après plus d'un an de travail, le député démocrate-chrétien néerlandais Pieter Omtzigt (groupe PPE), membre de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a présenté un rapport très critique sur les programmes américains de surveillance électronique de masse de la National Security Agency (NSA) révélés par Edward Snowden, et leurs conséquences pour l'Europe. Le 26 janvier, les 84 membres de la commission des affaires juridiques et des libertés de l'assemblée parlementaire du Conseil, représentant 47 pays, ont adopté le rapport à l'unanimité, sans amendement. Chiffrement : le rôle de la NSA dans la création des standards sera clarifié. En septembre 2013, une enquête du New York Times a mis en lumière une tactique employée par la NSA pour lire les communications sur Internet, même lorsque celles-ci sont chiffrées.

Sur la base des documents confidentiels révélés par Edward Snowden, le journal américain a montré que l'agence de sécurité nationale n'a pas hésité à affaiblir un algorithme de cryptographie pour le rendre vulnérable. L'algorithme en question s'intitule le Dual EC_DRBG et sa mission consiste à générer des nombres pseudo-aléatoires. Washington conservait une base de données sur des appels avec l'étranger. La NSA poursuivie par l'EFF pour violation de la constitution. Bien que contestée aux États-Unis comme à l'étranger, la NSA n'a pas cessé ses opérations de surveillance malgré les révélations spectaculaires d'Edward Snowden. L'agence bénéficie toujours du soutien de la classe politique, ce qui lui permet d'éviter une réforme d'ampleur qui viendrait remettre en cause sa mission principale, à savoir la collecte du renseignement par n'importe quel moyen.

La NSA surveille 70% des réseaux mobiles mondiaux. La NSA déploie des agents doubles pour saboter Internet- m.01net.com. Sécurité15/10 à 16:42 Mis à jour le 15/10 à 17:58. « Eikonal », l’accord secret qui a permis à la NSA d’espionner l’Allemagne. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger. Snowden dénonce la collaboration étendue de la NSA avec les services israéliens.

Allemagne: la NSA a accès aux données des smartphones et ordinateurs. Des sociétés privées collectent des données pour le compte de la NSA. Moyen-Orient - Échanges de bons procédés entre espions américains et israéliens. Un collaborateur du renseignement allemand serait un espion de la NSA. La NSA trace tous les utilisateurs de Tor, et les lecteurs de Linux Journal.

La NSA intercepte des millions de photos du web. Les Etats-Unis ont espionné le géant pétrolier brésilien PETROBRAS. L'enquête sur la NSA s'arrête, l'activité de la NSA continue. Espionnage et surveillance : le match humain contre électronique. Espionnage : Nokia divulguerait les informations priv es la police et l' tranger, selon des enqu tes de Helsingin Sanomat. Antoine Lefébure : "L'intrusion dans les systèmes d'information est la mission même de la NSA" La NSA pourrait enregistrer tous les appels téléphoniques d'un pays. La NSA aurait infiltré les serveurs du géant chinois Huawei. La NSA implante des outils de surveillance dans des appareils exportés des États-Unis. La NSA mène des activités d'espionnage sur le Japon pour des raisons militaires, économiques et de politique étrangère - Actualité Asie.

Les Etats-Unis envisagent de retirer au patron de la NSA la défense du cyberespace - Internet. Démystifier les huit excuses communes de la NSA. La NSA serait prête de créer un "ordinateur quantique" capable de tout décrypter. Le renseignement canadien collectait des infos grâce au wifi des aéroports - Monde. L'affaire Prism, un vrai danger... sous-estimé par nos entreprises. L'ICANN veut gagner son indépendance grâce à la NSA. NSA : ce que les oreilles de Washington lui confère comme pouvoirs illégitimes. Pourquoi espionner Alcatel-Lucent ? C dans l'air : Débat sur l'espionnage massif de la NSA.

NSA : le programme de surveillance 'Muscular' révélé par un post-it, les géants du Web ulcérés. USA: la NSA collecte des centaines de millions de listes de contacts numériques - Belga Generique - Le Vif. “La seule limite de la NSA est humaine” - INTERNET. Le directeur de la NSA devrait prochainement quitter son poste. La NSA aurait eu accès aux mails de l'ancien président mexicain. Comment la NSA espionne la France. Les services secrets américains très intéressés par Wanadoo et Alcatel-Lucent. L'Inde dans le viseur de la NSA, selon de nouveaux documents secrets. Espions contre scribes. Affaire Snowden: l'industrie américaine de l'hébergement et de la sécurité fragilisée. PRISM : le ministère de la justice ne veut pas donner plus d'informations. La NSA admet avoir exagéré la menace terroriste pour justifier la surveillance.

La NSA ne sait pas casser Tor, mais procède indirectement. Prism : la NSA échappe-t-elle à tout contrôle ? NSA/Ecoutes numériques : Les renseignements africains veulent créer un système de communication sécurisé. La patronne de Yahoo craint d’aller en prison en défiant la NSA. La NSA aurait piraté l'opérateur belge Belgacom. L'Allemagne, le pays qui fait plier Google... et aide la NSA. Belgacom espionné : un piratage qui pourrait faire trembler l'Europe. Sécurité : la NSA aurait accès à la messagerie mobile sécurisée de BlackBerry. Affaire Snowden: la diplomatie française a aussi été espionnée. Le prochain iPhone va inclure la reconnaissance des empreintes digitales : la NSA vous dit merci.

Etats-Unis: la NSA partage les résultats de son espionnage avec Israël. Surveillance d'internet: Pourquoi la NSA a espionné un village thurgovien - Suisse. Le programme de la NSA qui décrypte le HTTPS et le SSL : BullRun ou BullShit ? Le programme de la NSA qui décrypte le HTTPS et le SSL : BullRun ou BullShit ?

ONU

Vidéos. Silent Text, la messagerie Android anti-NSA. Poutine prend la défense de Snowden. Après Prism, le projet de messagerie sécurisée Caliop relancé. Union européenne. Cyberguerre. Plongée dans la "pieuvre" de la cybersurveillance de la NSA. Enquête à Paris sur le programme d'espionnage américain Prism. Microsoft et Google saisissent la justice contre le gouvernement américain.

Mobilisation contre la surveillance électronique aux USA. MinDef. Un service de messagerie peut-il être vraiment sécurisé ? La dépendance du ministère de la Défense. PRISM : la NSA a versé plusieurs millions de dollars aux firmes partenaires. L'outil qui permet à la NSA d'examiner "quasiment tout ce que fait un individu sur Internet" Comment la NSA ignore les lois sur la vie privée et édulcore des rapports. PRISM et cyberespionnage américain : Les socialistes français demandent une commission d’enquête parlementaire.

Réflexions

Snowden détiendrait encore « une quantité énorme de documents » fortement dommageables pour les Etats-Unis. Etats-Unis : rejet d’un amendement pour stopper le financement du programme de surveillance de la NSA. Les révélations de Snowden provoqueront des pertes astronomiques pour Microsoft. Cyberespionnage : La NSA va supprimer 90% de ses administrateurs systèmes.