Ils ont des choses à dire

Facebook Twitter
Pauvre Poucette - Michel Desmurget Pauvre Poucette - Michel Desmurget Malraux s'est trompé. Le XXIe siècle ne sera pas spirituel, il sera High-Tech. C'est Michel Serres, philosophe, académicien et grand officier de la légion d'honneur qui nous le dit dans un texte au titre délicieux : " Petite Poucette ". Pour fixer le cadre de sa composition, l'auteur annonce d'entrée " qu'avant d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître ". Je suppose que ce " le " fait référence à " l'apprenant ".
Barack Obama fait de la R&D dans la e-éducation une priorité Barack Obama fait de la R&D dans la e-éducation une priorité En janvier 2012, Barack Obama confirme ce qu’il avait annoncé en janvier 2011 dans son discours sur l’état de l’Union : « Pour gagner dans le futur, si nous voulons que l’innovation soit créatrice d’emplois en Amérique et non pas de l’autre côté des océans, alors nous devons remporter aussi la course de l’éducation pour nos enfants. » Un budget de 150 millions de dollars est confirmé pour le fond d’investissement dans l’innovation et la priorité sera donnée à l’agence pour les projets de recherche avancée dans l’éducation. Cette agence, dont l’acronyme sera ARPA-ED, rappelle la fameuse DARPA, l’agence pour les projets de recherche avancée dans la défense, qui est à l’origine de l’invention de l’Internet. Aucune hésitation dans les discours successifs de la Maison Blanche sur la nécessité d’investir dans l’innovation pour l’éducation : la priorité c’est l’emploi.
En Floride, une nouvelle loi vise à réduire le nombre d’élèves par classe. Et certaines écoles ont opté pour une alternative : une salle sans prof. Les élèves planchent donc devant un ordinateur, écrit The New York Times. Le premier jour de son année de terminale au lycée de North Miami Beach, Naomi Baptiste, qui s’attendait à être accueillie par un enseignant, fut surprise.

ENSEIGNEMENT • Une salle de classe sans prof

ENSEIGNEMENT • Une salle de classe sans prof
Cliquer pour agrandir Depuis longtemps les pédagogies nouvelles ont démontré leur efficience quant à la construction des apprentissages. Bernard COLLOT a poussé leur logique à l’extrême dans sa classe unique, une école sans programmes, sans évaluation, sans leçons, sans cahiers, sans horaires, ouverte en permanence. Il l’a appelé « Une école du 3ème type » dans un premier ouvrage (éd. L'école de la simplexité de Bernard COLLOT sur TheBookEdition L'école de la simplexité de Bernard COLLOT sur TheBookEdition
Quelle École faut-il construire pour la réussite de chacun ? C’est le thème de l’interview que nous ferons le 7 décembre prochain avec l’historien de l’éducation Claude Lelièvre. Nous sollicitons votre participation à cette interview, vous pouvez : - poser vos questions à Claude Lelièvre Préparation de la première interview augmentée Préparation de la première interview augmentée
Le DNB actuel est une impasse tant pour les élèves que pour les enseignants. Ses partisans lui reconnaissent une seule qualité : celle de préparer aux conditions d’un examen… qui […] Lire l’Article → Dans un premier article, nous avons présenté l’expérimentation menée par l’Inspection générale et la Dgesco, qui consiste à utiliser un tableur pour automatiser la correction des dictées. Cette expérimentation nous […]

L'ÉCOLE DE DEMAIN | Le blog Education du SE-Unsa

L'ÉCOLE DE DEMAIN | Le blog Education du SE-Unsa