background preloader

Tessabouchezeloy

Facebook Twitter

Tessa Bouchez Eloy

Restos du coeur. 10 % de bénéficiaires en plus. Les Restos du coeur du Morbihan sont répartis en 19 centres dans le département : est-ce suffisant ?

Restos du coeur. 10 % de bénéficiaires en plus

Nous avons suffisamment de centres de distribution au sud du département, le long du littoral, et au nord. En revanche, nous aurions besoin d'être présents dans le centre, du côté de Baud, Moréac ou Saint-Jean-Brévelay. Cela éviterait à certaines personnes, environs 1.000 actuellement, de faire des kilomètres pour venir aux distributions et à d'autres qui n'ont pas de moyens de transport de venir aux Restos. La campagne a démarré il y a six semaines, le nombre de bénéficiaires a-t-il beaucoup progressé ? En six semaines, nous avons servi 192.000 repas. Les personnes doivent-elles se réinscrire tous les ans ? Oui, car c'est pour nous l'occasion de faire le point sur la situation de chacun. Avez-vous suffisamment de denrées alimentaires à distribuer ? Les Restos du Cœur cherchent des bénévoles - 06/01/2016 - ladepeche.fr. Les Restos du Cœur du Gers cherchent des bénévoles au dépôt de l'association, situé 22 rue Federico Garcia-Lorca à Auch, notamment des bras plutôt jeunes pour manier palettes et denrées qui seront ensuite distribuées dans les douze centres du département.

Les Restos du Cœur cherchent des bénévoles - 06/01/2016 - ladepeche.fr

«Plusieurs de nos bénévoles sont récemment partis, c'est pour cette raison qu'il y a un fort besoin dans ce secteur» avance la présidente de l'association, Françoise Atkinson. L'association compte actuellement 166 bénévoles dans tout le département, et ne dénombre pas moins de 1 540 inscrits. «La demande se fait toujours plus pressante, ce chiffre a augmenté légèrement par rapport à l'année 2014, poursuit la présidente. Cela concerne principalement des personnes âgées qui se retrouvent seules, ou bien des jeunes, pour la plupart âgés de moins de 25 ans, et qui demeurent sans logement. Dans les douze centres que nous comptons, l'action principale de l'association reste l'aide à la personne. Après le cambriolage, les Restos du cœur restent « consternés » Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, les Restos du cœur à Clisson se faisaient dérober plus d’une tonne de marchandise.

Après le cambriolage, les Restos du cœur restent « consternés »

Moins d’un mois après, les bénévoles sont toujours consternés par cet acte écœurant. Ils ont continué comme si de rien n’était. Et ce, dès le 6 janvier dernier. Dès 7 h 30 pour récupérer les légumes venant des Jardins du cœur, ainsi que ranger et préparer les étals pour les personnes bénéficiaires l’après-midi. Avec le même sourire. Moins d’une semaine auparavant, leur local situé au Champ de foire à Clisson venait d’être victime du pire cambriolage de son histoire. Une tonne de marchandise volée 250 litres de lait, 500 steaks, 50 litres d’huile, des centaines de conserves, des yaourts, du fromage… L’énumération est douloureuse. « Le pire, c’est qu’ils ont laissé les congélateurs ouverts, ce qui a tout dégelé », lance avec dépit la Gorgeoise.

Leur humilité fait qu’ils ne souhaitent pas appeler aux dons. Après les attentats, les Restos du coeur font face à un budget en déficit. INTERVIEW - Olivier Berthe, le président des Restos, revient sur le «trou d'air» de 3 millions d'euros auquel est confrontée l'association en raison des attentats et alors que le nombre de demandes est en hausse.

Après les attentats, les Restos du coeur font face à un budget en déficit

Il appelle ceux qui le peuvent à donner avant le 31 décembre. LE FIGARO. - Il y a quelques semaines, vous lanciez un appel à un «sursaut des dons» face à une baisse de la mobilisation au lendemain des attentats du 13 novembre. La mobilisation est-elle de nouveau de mise? Olivier BERTHE. - Jusqu'au 13 novembre, les dons se portaient très très bien. On constatait même, grâce aux dons en ligne que l'on peut suivre au jour le jour, une tendance légèrement à la hausse depuis plusieurs mois, par rapport à l'année passée. Cela peut-il permettre de combler ce trou de deux semaines? Il faut comprendre que les dons ne se font pas de façon linéaire. Il y a donc un effet indirect des attentats. À cette baisse des dons s'ajoute une augmentation du nombre de bénéficiaires?

Plus que jamais. Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion. Les décisions de gestion peuvent être orientées vers l'amélioration de la performance de l'organisation.

Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion

Cependant, dans un contexte de ressources limitées, l'amélioration de certains indicateurs pourra signifier que d'autres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages. 1. La notion de prix La définition du prix Le prix est la valeur d'un bien ou d'un service, exprimée le plus souvent en unité monétaire. Le niveau de prix d'un produit traduit généralement son niveau de qualité réelle ou perçue par le consommateur.