background preloader

Collaborative Economy

Facebook Twitter

Michel Bauwens : « le peer-to-peer est l'idéologie des travailleurs de la connaissance » Michel Bauwens, théoricien du P2P Entretien réalisé à l'occasion des Rencontres du Mont-Blanc . We Demain : Pouvez vous, pour commencer, précisez ce que vous entendez par P2P ? Michel Bauwens : Le P2P, littéralement pair-à-pair, désigne à l'origine la capacité des ordinateurs à être en contact les uns avec les autres sans autorité régulatrice centrale.

Par extension, j'entends par P2P la dynamique sociale qui permet à des gens du monde entier de s’auto-organiser pour produire de la valeur en commun. Cette contribution volontaire porte en elle une demande d’universalité : je m’engage personnellement pour produire un logiciel qui sera disponible pour tous. Je rédige un article que n’importe qui pourra consulter. Le plus souvent, on va créer une institution pour protéger ce produit commun : Fondation Linux, Fondation Wikimédia. Ce travail en réseau est un antidote à l’individualisme dont souffrent les sociétés capitalistes.

Technology isn't taking all of our jobs. Photo by BEN STANSALL/AFP/Getty Images Are machines stealing our jobs? Automated teller machines handle transactions formerly done by bank tellers; accounting software does tasks that bookkeepers used to do; and e-commerce cuts out sales clerks. According to MIT professors Erik Brynjolfsson and Andrew McAfee, technology is causing persistent unemployment and a slow recovery from the Great Recession. But according to the Occupational Employment Survey conducted by the Bureau of Labor Statistics, there were more bank tellers, more bookkeepers, and more sales clerks in 2009 than there were in 1999—three-quarters of a million more despite the recession.

How can this be? The answer is important because it determines what kind of policies will hasten the economic recovery. At least since Karl Marx, people have been predicting that technology would create mass unemployment. Something similar is happening in quite a few occupations today. So don’t blame technology for persistent unemployment.

Innovation in Finance

Onze logiques économiques qui changent le monde. Source image : Tout changement social doit concevoir son économie. Et alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le OuiShareFest, premier événement européen entièrement dédié à l’économie collaborative, j’avais envie de donner suite à ce billet et faire le point sur un ensemble de termes qui reviennent souvent dans l’actualité pour qualifier les modèles économiques émergents et à venir qui cherchent à fournir des réponses aux enjeux du siècle.

L’économie coopérative Commençons avec le plus ancien de ces modèles, qui relève de l’économie sociale et solidaire. Les premières coopératives de consommation sont apparues à la fin du XVIIIe siècle afin de promouvoir une économie plus sociale. À l’époque, les consommateurs se regroupaient pour acheter en gros des biens de consommation en donnant à chaque membres le droit d’exercer des droits et des devoirs. Tableau extrait du livre Vive la Corévolution ! L’économie positive L’économie circulaire L’économie de la fonctionnalité. Consommation collaborative. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La consommation collaborative désigne un modèle économique où l'usage prédomine sur la propriété : l'usage d'un bien, service, privilège, peut être augmenté par le partage, l'échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci.

Cette optimisation de l'usage est une réaction à la sous-utilisation classique supposée des : biens ;services ;privilèges ; principalement permise par l'échange d'information via Internet et à l'essor, dans un cadre légal, sécurisé, dans la transparence, de cette tendance depuis les années 2000 est donc fortement lié à l'essor des échanges en ligne ; des immenses places de marché, publiques, telles qu'eBay, aux secteurs émergeant de : La consommation collaborative bouscule les anciens modèles économiques en changeant non pas ce que les gens consomment mais la manière dont ils le consomment[1].

Origines[modifier | modifier le code] Le terme avait été introduit par Ray Algar dans la revue Leisure Report d'avril 2007. Connecting the Collaborative Economy. "Le modèle P2P et le capitalisme sont encore interdépendants". Michel Bauwens, chercheur et fondateur de la P2P Foundation revient sur la montée de l’économie en peer to peer et de son impact et de sa relation avec le système capitaliste. Selon lui, les deux modèles sont en conflit mais demeurent encore interdépendants.

Interview par Émile Hooge initialement publiée sur le magazine du Centre ressources prospective du Grand Lyon. Bonjour Michel. Les échanges P2P et modèles open source sont en train de se répandre dans d’autres domaines que celui des médias numériques et du logiciel. S’agit-il d’un effet de mode ou d’un changement profond dans la manière de créer de la valeur ? Il y deux tendances lourdes qui font du modèle p2p une réalité tangible et durable. La première tendance, c’est l’horizontalisation de la communication à grande échelle permise par internet. La seconde tendance c’est la transposition de cette organisation horizontale du champ de la connaissance vers l’ensemble du système économique.

Michel Bauwens CC Lorenz Seidler Crédit photos: Alain Madelin et "la société de coopération volontaire" Informal Economy remote workers Remote Workers Benefit From Marissa Mayer's Changes at Yahoo On 20 March 2013 by M. David Green CEO of Yahoo Marissa Mayer's decision to ban remote work has unleashed many discussions about what future work practices should look like. Despite the many advantages of remote work, managing such a work force requires skills most managers do not yet have. class warfare Sharing Economy Is the collaborative economy only for the privileged? On 12 March 2013 by Juho Makkonen Sharing and collaboration are often touted as the ultimate solutions to combat the downturn.

Manifesto OuiShare Values From a Facebook group to an international organization - the story of OuiShare On 4 March 2013 by Francesca Pick It all started in 2010, when Antonin Léonard started blogging about collaborative consumption in French. Collaborative Consumption Ridesharing Shared Mobility “Collaborative Consumption is still an elite movement. Money.

Crowdfunding