background preloader

Bitcoin

Facebook Twitter

Bitcoin: le prix de l’ignorance ! …ou la naissance du πcoin !

Bitcoin: le prix de l’ignorance !

Quand vous achetez des Bitcoins, vous payez votre ignorance. Explications : Rappelons d’abord ce qu’est une signature électronique. Soit un message de longueur quelconque et représenté par une chaîne de caractères et soit un individu disposant d’un matériel informatique (PC, téléphone, tablette, RaspberryPi,…). Il se génère à l’abri de tout observateur un jeu de clés cryptographique asymétrique (une clé publique et une clé privée). Cette signature électronique suffit pour faire des chèques électroniques. Se pose alors la question de la création monétaire, ou comment passer d’un moyen de paiement à une véritable monnaie ? Pourquoi Bitcoin va s’effondrer ! Complété le 25 Juillet 2014 Pour comprendre pourquoi la crypto-monnaie Bitcoin s’effondra et ne vaudra plus rien, moins de $0.01, il est nécessaire de se pencher sur la fonction principale d’une monnaie, à savoir : permettre et faciliter les échanges commerciaux de produits et services entre personnes.

Pourquoi Bitcoin va s’effondrer !

Par Inconnu [Public domain], via Wikimedia Commons Il y a deux types de monnaies, la monnaie valeur et la monnaie dette. Nous verrons qu’il en est de même avec les crypto-monnaies. Depuis l’antiquité, c’est la monnaie valeur qui s’est d’abord imposée. Le Bitcoin devient une monnaie officielle et taxée - Argent & finances. Le bitcoin dangereux pour la Suisse? Bitcoin franchit la barre des 400 dollars - Argent & finances. Can Bitcoin enable the fabled micropayments revolution? Coinbase thinks it’s worth a shot. Bitcoin's role in the future of micropayments. Different payment processors have different opinions on the definition of a microtransaction, commonly known as a miniscule payment for a good or service.

Bitcoin's role in the future of micropayments

Small businesses in the US like to require that customers make at least a $10 transaction on a credit or debit card. That’s because some processors charge more for smaller transactions in order to make money on every purchase. PayPal, for example, sets its fees higher when payments are below $12, which it considers a microtransaction. Bitcoin Analysis & Design. Bitcoin.pdf. Protocol rules. Rules for clients.

Protocol rules

The wiki substantially documents the Bitcoin protocol, but equally important are the rules used by the client to process messages. It's crucial that clients follow certain rules in order to maintain consistency across the network, and to protect the Bitcoin security guarantees. Here, the focus is on handling tx and block messages, because that is the tricky logic. This will skip over the method of requesting and forwarding these messages for now, and describe what to do when they are received. Also, this will describe the minimal data structures in rather abstract terms, ignoring the client's various indexes, maps and hash tables used for efficiency. Mining (block generation) rules are not yet presented.

Data structures The main data structures are transactions and blocks. Protocol specification. Economist Warns a Bitcoin Backlash May Be Coming from Governments and Banks. Governments and established financial institutions are likely to launch a campaign to quash the decentralized digital currency Bitcoin, according to a leading economist and academic.

Economist Warns a Bitcoin Backlash May Be Coming from Governments and Banks

Simon Johnson, a professor of entrepreneurship at MIT’s Sloan School of Management, expects Bitcoin to face political pressure and aggressive lobbying from big banks because of its disruptive nature. “There is going to be a big political backlash,” Johnson said on stage at MIT Technology Review’s EmTech conference in Cambridge, Massachusetts, last Thursday.

“And the question is whether the people behind those currencies are ready for that and have their own political strategy.” Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par David Larousserie Internet continue de faire vaciller les bases des secteurs les plus établis : la musique, le cinéma, le commerce, la presse.

Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques

Et maintenant les banques ! Une technologie, Bitcoin, fêtera son quatrième anniversaire en janvier 2013 avec la promesse de créer un réseau de transactions financières décentralisé, anonyme et sans frais. Au-delà de Bitcoin (5) : l'avenir des monnaies et systèmes de paiement. Le système bitcoin a déjà des émules, certains utilisant les mêmes techniques informatiques, d’autres expérimentant de nouvelles techniques de gestion et de certification du journal des transactions. Ils sont déjà dans l’ensemble plus efficaces et plus sûrs que les systèmes centralisés , et leurs problèmes techniques résiduels seront résolus au fur et à mesure qu’ils seront découverts, soit par des modifications progressives du système lui-même, soit par introduction de successeurs, qui intégreront dans l’architecture centrale pair-à-pair des fonctions aujourd’hui assurées par des systèmes périphériques vulnérables. On peut donc parier que les systèmes de paiement « pair à pair » sont là pour durer.

Dans une perspective à long terme, il convient donc de ne pas raisonner exclusivement sur le système bitcoin tel qu’il existe, mais aussi sur ses successeurs. En tant que monnaie, le bitcoin est l’objet de nombreuses critiques de nature économique, mais disparates voire contradictoires. #Lift12 : Au-delà de la finance. Que se passe-t-il quand le monde de la finance rencontre celui de l’innovation ?

#Lift12 : Au-delà de la finance

C’était l’enjeu de cette session proposée par la conférence Lift : essayer de nous amener à saisir l’avenir de la finance, via le regard d’un prospectiviste, celui d’une spécialiste des monnaies distribuées et celui d’un spécialiste de l’innovation financière. Pour le prospectiviste de la monnaie, David Birch (@dgwbirch), de la société de consulting financier Hyperion, organisateur du Digital Money Forum qui a lieu chaque année à Londres, toutes les technologies capables de révolutionner les services financiers sont déjà parmi nous.

Il nous faut juste observer les signaux faibles. Image : David Birch sur la scène de Lift, photographié par Ivo Näpflin pour LiftConference. Game over, Bitcoin ! À quand des monnaies virtuelles valorisant l'humain ? La monnaie virtuelle Bitcoin est la preuve que les monnaies cryptées distribuées ont de l’avenir, mais ses défauts soulèvent des critiques justifiées.

Game over, Bitcoin ! À quand des monnaies virtuelles valorisant l'humain ?

Il est temps de passer à l’étape suivante de la révolution monétaire pour créer un système au service de l’humain. Quand Bitcoin a démarré en 2009, il ne s’agissait que d’un obscur projet crypto-anarchiste. Aujourd’hui Bitcoin est devenu un sujet super hype dans la communauté mondiale des utilisateurs d’internet – et même au delà. Des squats de Londres à Kreuzberg, le quartier alternatif de Berlin, tout le monde n’utilise pas Bitcoin, mais tout le monde en parle. De quoi s’agit-il ? Si certaines rêvent que le bitcoin s’impose comme véritable alternative aux euros ou au dollar, aujourd’hui, le système demeure essentiellement utilisé pour effectuer des dons en ligne, acheter des services d’hébergement, jouer à des jeux d’argent en ligne, ou encore l’achat de stupéfiants.

Bitcoin : derrière la bulle, de vrais débats. Rappelons brièvement de quoi il s’agit (pour plus de détails le lecteur pourra se reporter à notre article précédent).

Bitcoin : derrière la bulle, de vrais débats

Le protocole bitcoin, publié sur Internet en 2008, a permis de créer un système monétaire complet et indépendant des banques, que chacun peut adopter en se joignant à un réseau de pair-à-pair sur Internet : concrètement, il suffit de télécharger une application ou de s’enregistrer sur un des nombreux sites qui donnent accès au réseau. Chacun peut dès lors être sa propre banque et opérer librement des transactions avec ses pairs. Les unités de compte qui circulent sur ce réseau sont appelées « bitcoins » et sont convertibles en devises classiques grâce à des places de marché sur Internet. Les bitcoins ne sont pas générés comme les euros ou les dollars par l’émission d’un crédit.