background preloader

Articles sites internet

Facebook Twitter

Mus / Mouse / Maus. Variations suédoises autour de la BD d’Art Spiegelman. Après le Mémorial de la Shoah et le Centre européen du résistant déporté, le musée de la Résistance à Limoges a présenté l’exposition éponyme peu didactique.

Mus / Mouse / Maus. Variations suédoises autour de la BD d’Art Spiegelman

Des variations interprétatives de dessinateurs suédois inspirés par Maus, bande dessinée (BD) d’Art Spiegelman retraçant la vie de son père, Vladek Spiegelman, Juif déporté et survivant de la Shoah (Holocaust). Dans son roman graphique anthropomorphique, Art Spiegelman y représente les Juifs sous la forme de souris (mouse en anglais, mus en suédois, maus en allemand). Des souris, des hommes.

Maus est un titre surprenant, jamais plus utilisé dans le texte du livre, le mot ne renvoie à rien d’autre qu’au code graphique (les juifs sont représentés par des souris, les allemands par des chats), mais en le germanisant, en le désignant comme autre [1].

des souris, des hommes

Religion and Faith. With any praise or success one must also endure critics.

Religion and Faith

The first critic of Maus is Art Speigelman, himself. He was quoted saying that he “felt guilty” that his success was “built on so much murder”. This guilt and the anxiousness that he had become trapped in his Maus persona caused Spiegelman to abandon the field for 10 years, working instead on children’s books and covers for The New Yorker. The word “comic” comes from the Greek word: “κωμικός, kōmikos " that means “pertaining to comedy". Associating this word with the holocaust caused outrage by many. Some readers have criticized that the use of animals has the potential to reinforcing stereotypes. Those of Polish decent also had complaints regarding the animal metaphor assigned to their ethnicity.

Not all criticism comes comes from writers or literary critics but also from average people just like you and I. “… Horribly GRAPHIC, EXREMELY CRUDE and INSENSITIVE to the "OTHER" victims of the holocaust. Prisoner on the Hell Planet. With any praise or success one must also endure critics.

Prisoner on the Hell Planet

The first critic of Maus is Art Speigelman, himself. He was quoted saying that he “felt guilty” that his success was “built on so much murder”. Tout sur «Maus» Mais pourquoi les souris ?

Tout sur «Maus»

Depuis vingt-cinq ans qu'a paru «Maus», immédiatement hissé au rang de chef-d'oeuvre artistique et de monument mémoriel, au même titre que «la Destruction des juifs d'Europe» de Raul Hilberg, Art Spiegelman n'en finit pas de répondre aux mêmes questions, tout en redoutant d'être l'«Elie Wiesel de la BD». Au nom du droit de l'artiste à n'être pas éternellement associé à l'oeuvre qui l'a rendu célèbre, il revient aujourd'hui sur «Maus» dans un entretien qu'il espère définitif.

Il aura fallu quatre ans à Hillary Chute, professeur à l'université de Chicago, pour mener à terme ce stupéfiant travail de 300 pages: Lui qui pensait que son récit resterait confidentiel ou serait découvert à titre posthume écrit: «J'ai passé les vingt années suivantes à me tortiller pour échapper au poids de ma propre réussite.» Il arrache enfin le masque de souris, cigarette au museau, dont il s'affuble depuis des années. A. Un outil de propagande durant la guerre - disney-tpe.over-blog.fr. Un outil de propagande durant la guerre La propagande d'intégration est l'ensemble des manifestations par lesquelles une société vise a donner à, chaque individu les stéréotypes, les croyances et les réactions de groupes.

A. Un outil de propagande durant la guerre - disney-tpe.over-blog.fr

Jusqu'en 1941, la guerre avait seulement une influence économique sur Disney car le marché Européen était éteint. Mais cette guerre n'avait pas d'influence sur le type de production de Disney. Cependant l'attaque de Pearl Harbor par les Japonais le 7 décembre 1941 fut un déclic sur les productions de Walt Disney. Avant 1941 , Disney ne faisait aucune allusion aux allemands et aux régimes totalitaires à part dans The Barnyard Battle sortit le 5 avril 1929 où les méchants étaient représentés par des chats portant le casque allemand de la première guerre mondiale. Guilty Fame: Analysis of “Time Flies” in Maus II. "Maus", histoire de famille. Fils de sépharades algérois, je n’ai eu à subir ni la réalité de la Shoah, ni son poids symbolique.

"Maus", histoire de famille

Maus d'Art Spiegelman, la cupabilité du survivant (première partie). - Les Petits Mots de Cat. A lire : - Avant-propos sur Maus d'Art Spiegelman. - Une histoire de la Shoah, première partie.

Maus d'Art Spiegelman, la cupabilité du survivant (première partie). - Les Petits Mots de Cat

-Une histoire de la Shoah, deuxième partie. Je ne sais plus qui a dit ni où je l'ai entendu, peut-être Simone Veil, mais ce que cette personne disait, c'est que le véritable survivant de la Shoah, n'était pas celui qui était sorti vivant des camps de la mort, le véritable survivant de la Shoah était la génération qui naîtrait de ceux qui sont sortis de ces camps. Après avoir fermé Maus, j'ai pensé à Inhéritance (Mon père, cet assassin), où la fille de Helen Jonaz-Rosenweig ressentait ce que j'appelle la "culpabilité du survivant", celle de vivre avec une histoire qui n'est pas la sienne. Car, la Shoah, c'est bien l'histoire de leurs parents, de leur famille, mais pas leur histoire à eux, eux qui sont le fruit de la survivance.

Art Spiegelman insère dans son livre, une de ses B.D. Beaucoup de juifs sont morts dans leur âme dans les camps nazis. Un dessinateur en quête de son histoire - la bulle s'envole. Maus est un livre essentiel.

Un dessinateur en quête de son histoire - la bulle s'envole

Et je ne suis pas le seul à le dire. Art SPIEGELMAN, Maus : un survivant raconte.