background preloader

Débat position Transcanda

Facebook Twitter

Projet Oléoduc Energie Est - Transcanada. Le Québec confronté au dossier des sables bitumineux de l’Alberta Le projet Le 30 octobre 2014, la compagnie TransCanada a déposé officiellement son projet Oléoduc Énergie Est à l’Office national de l’énergie. Le pipeline couvrirait 4 600 km à partir de Hardisty en Alberta jusqu’à Saint-John, au Nouveau Brunswick, en passant par la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario et le Québec. Au Québec, l’oléoduc traverserait 9 régions administratives (consultez la carte du pipeline). De ces 4 600 km, 3 000 km existent déjà sous forme de gazoduc construit entre 1958 et 1973. Ce gazoduc serait converti pour acheminer du pétrole lourd avec le projet Énergie Est. En plus du pipeline, TransCanada construirait également des stations de stockage de pétrole, des stations de pompage et un terminal maritime à Saint-John au Nouveau-Brunswick. Un pétrole pour l’exportation Qualité et sécurité des pipelines Courir des risques, sans bénéfices L’échéancier préliminaire Plus d'informations Vous avez plus de questions ?

L’oléoduc Énergie Est. TransCanada souhaite construire l'oléoduc Énergie Est qui permettrait aux pétrolières d’augmenter drastiquement la production et l’exportation du pétrole issu des sables bitumineux. Objectif : acheminer 1,1 million de barils de pétrole brut par jour depuis les sables bitumineux de l’Alberta et l’Ouest du continent vers l’Est du Canada et les ports d’exportation. Ce projet implique de convertir un gazoduc de 3000 km et vieux de 40 ans à certains endroits en un oléoduc en plus de construire un nouveau, long de 1600 km qui partirait près de la frontière ontarienne pour traverser le Québec et se rendre à un terminal maritime à Saint John, au Nouveau-Brunswick (Baie de Fundy).

Un port pétrolier devait également être construit à Cacouna dans le Bas-Saint-Laurent, mais le projet a été abandonné grâce à la forte mobilisation citoyenne pour protéger la population des bélugas qui s’y trouve. Zoom Source : Transcanada Principales préoccupations Un projet mauvais pour l’économie du Québec. Respect de l’environnement | Oléoduc Énergie Est. Chez TransCanada, nous sommes engagés à protéger l’environnement. En tant que l’une des plus importantes entreprises d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, nous respectons la diversité des paysages dans les régions où nous exerçons nos activités, et nous tenons toujours compte des aspects environnementaux dans la réalisation de nos projets. Des millions de gens comptent sur nous pour chauffer leur maison, alimenter leur entreprise et déplacer leur véhicule; répondre à cette demande de manière écologiquement durable a toujours fait partie intégrante de nos opérations.

Nous croyons également au développement et au maintien de politiques environnementales et de systèmes de gestion qui veillent à protéger l’intégrité de l’environnement. Par exemple, nous reconnaissons l’importance de la topographie indigène et de la conservation du sol et de la terre arable. Atténuer les effets environnementaux Emprise Fait en bref En savoir plus. Le projet | Oléoduc Énergie Est. Alimenter notre développement | Oléoduc Énergie Est. Oléoduc Énergie Est. Oléoduc Énergie Est » Qu’est-ce que c’est le projet Énergie Est?

TransCanada | Oléoduc Énergie Est. Depuis plus de 65 ans, TransCanada exploite en toute sécurité des pipelines et des installations de production d’électricité sur lesquels des millions de Nord-Américains comptent chaque jour. Nos employés sont fiers de savoir que chaque jour, ils contribuent à chauffer des résidences, à faire rouler des véhicules et à approvisionner des commerces en énergie à travers l’Amérique du Nord. En octobre 1958, la dernière soudure a été réalisée sur le Réseau principal canadien de TransCanada un réseau d’une importance alors sans précédent en Amérique du Nord. Dans les mois qui ont suivi, les premières chaudières au gaz naturel ont été mises en service à travers le pays, révolutionnant le contrôle de la température dans les maisons. Aujourd’hui, 60 ans plus tard, TransCanada assure en toute sécurité : TransCanada en chiffres Nos valeurs et nos priorités Chez TransCanada, des valeurs guident au quotidien notre façon de travailler, de fonctionner et d’agir les uns avec les autres.

Le saviez-vous? Projet d’oléoduc Énergie Est | EducationFinance.ca. La production pétrolière est en pleine croissance en Alberta depuis plusieurs années. Cependant, tout comme aux États-Unis, la production du pétrole au Canada se fait majoritairement dans la région des prairies, donc loin des voies maritimes. Ceci cause un problème au niveau du transport, car le transport par bateau est moins coûteux que le transport par camion ou par train.

La compagnie TransCanada, qui se spécialise en infrastructures reliées au secteur pétrolier, planifie construire un oléoduc d’une longueur de 4600km. Ce pipeline va transporter le pétrole à partir de sa source en Alberta, et va se rendre jusqu’aux raffineries situées dans l’Est du Canada, en passant par le Québec. Le débit de pétrole quotidien serait d’environ 1 100 000 barils de pétrole par jour. Dès l’approbation du projet qui est en cours de débat, la construction débutera et selon l’échéancier de TransCanada, la mise en service complète est prévue pour 2018, quoique des retards sont à prévoir. Sur le même thème. Energie Est 101 | Oléoduc Énergie Est. La sécurité commence au sommet | Oléoduc Énergie Est. Pipeline Énergie Est : peu d'arguments pour le projet à Lévis.

La CMM a dit non, jeudi, au projet de pipeline de TransCanada qui permettrait de transporter du pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'au Nouveau-Brunswick en passant par le Québec. L'implantation du pipeline, qui selon le tracé proposé traverserait Lévis sur une distance d'environ 40 km, aurait des impacts pour le développement du territoire, souligne le maire Lehouillier. « À partir du moment où on a un pipeline, il y a une zone que je dois conserver autour où je ne peux pas faire de développement. Donc, la CMM dit vrai, les retombées économiques de ça sont très faibles. Moi, ça va me rapporter peut-être un million au niveau du passage du pipeline en revenus, mais je suis obligé d'hypothéquer beaucoup de terrain à haut potentiel de développement », dit le maire.

Les questionnements concernant les risques pour les cours d'eau sur le territoire et la réelle valeur ajoutée d'un tel projet demeurent pour le maire Lehouillier. Projet d'oléoduc Énergie Est. Projet Oléoduc Énergie Est. Projet Oléoduc Énergie Est Un oléoduc de l’Ouest vers l’Est TransCanada a récemment annoncé qu’elle poursuit l’élaboration d’un nouveau projet d’oléoduc. L’Oléoduc Énergie Est d’une longueur de 4 600 kilomètres transportera environ 1,1 million de barils de pétrole brut par jour de l’Alberta et de la Saskatchewan vers des raffineries de l’Est du Canada. Actuellement, le plan comporte les grands volets suivants : La conversion d’un gazoduc existant en un pipeline de transport de pétrole La construction de nouveaux oléoducs en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, dans l’Est de l’Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick pour relier le pipeline converti La construction des installations connexes, des stations de pompage et des terminaux de réservoirs nécessaires pour transporter le pétrole brut de l’Alberta vers le Québec et le Nouveau-Brunswick, y compris des installations maritimes pour faciliter l’accès à d’autres marchés par navires-citernes OleoducEnergieEst.com Renseignements connexes.

Oléoduc Énergie Est.