background preloader

Lettres Classiques

Facebook Twitter

Untitled. Propositions d’EPI en lien avec les Langues et Cultures de l’Antiquité. Propositions d’EPI en lien avec les Langues et Cultures de l’Antiquité Comment inscrire les LCA dans les 8 thématiques d’EPI proposées ?

Propositions d’EPI en lien avec les Langues et Cultures de l’Antiquité

Niveau : 4e / 3e Thématiques d’EPI Sciences, technologie et société, LCA Disciplines concernées : LCA, Français, Arts plastiques, Sciences Objectifs : Découvrir l’histoire et l’utilisation du parfum de l’Antiquité à nos jours à travers les textes antiques, classiques et modernes. Travailler sur le vocabulaire des matières premières et de la fabrication du parfum, étudier le mécanisme de l’odorat, la diffusion d’un gaz, les molécules de synthèse, réfléchir sur la création d’un contenant et la présentation du parfum (message publicitaire, flacon, emballage). Réalisations envisagées : Création d’une frise chronologique, extraction de substances odorantes (arôme d’orange), synthèse de l’arôme de banane, création du contenant d’un parfum et de sa publicité. Niveau : 4e et 5ème/4ème SEGPA Niveau : 4e et 5ème/4ème SEGPA Niveau 3ème /3ème SEGPA. Ordres et Commandements en Latin. Préambule ^ Les ordres donnés dans les légions romaines, au premier siècle de notre ère, nous restent inconnus.

Ordres et Commandements en Latin

Beaucoup de groupes anglo-saxons, allemands ou italiens empruntent souvent leurs formes à des livres plutôt tardifs tels le « Epitoma rei militari » de Flavius Vegetius Renatus, écrit probablement sous le règne de Valentinien II (375-392) ou le « Strategikon » attribué à Maurice I, empereur de Byzance ( 539-602). Tous ces ouvrages sont rédigés dans une langue assez éloignée du Latin classique utilisé au premier siècle de notre ère. Nous sommes partis du principe que beaucoup d’ auxiliaires, de légionnaires, de gradés même, n’étaient pas latins d’origine et souvent peu familiers de la langue de Virgile.

Les Centurions devaient donc donner leurs ordres de la façon la plus élémentaire, la plus brève et la plus facilement mémorisable par leurs hommes. Quelle musique écoutait Jules César ? - 22 octobre 2015. Cet article a été initialement publié en mars 2009 dans Sciences et Avenir n° 745.

Quelle musique écoutait Jules César ? - 22 octobre 2015

PLAY-LIST. Quelle musique écoutait Jules César - en tout cas quand la guerre des Gaules lui en laissait le loisir - ? Et Alexandre le Grand ? Quel était le plus grand compositeur grec au 4e siècle avant J.C ? "Timothée de Milet", répond sans hésiter Annie Bélis, directrice de recherche au CNRS, à l’Institut de Papyrologie de la Sorbonne, ancienne de l’École Française d’Athènes, et spécialiste de musique grecque antique. Un patrimoine rarissime que les scientifiques de l’Institut de recherche et d’histoire des Textes (IRHT) traquent, traduisent et transcrivent pour faire resurgir du fond des âges des mélodies composées par Euripide, Carcinos ou Timothée, des péans (voir ci-dessous) dédiés à Apollon datés du 2e siècle av.J.C, des hymnes à Lemnos ou des œuvres de Mésomède de Crète, le musicien préféré de l’Empereur Hadrien. Cithare, par l'ensemble Kerylos. PAPYRUS.

Limenios, par l'ensemble Kerylos. Ressources multimédias - Inrap. Séquence 4e : Tous aux bains ! Thermes gaulois de Bliesbruck (Moselle, France) ; (c) Dossiers d’archéologie, n°323, Faton, 2007 Séance 1 : Quel casse-pieds !

Séquence 4e : Tous aux bains !

Épigramme de MartialLeçon et exercices sur le futur Séance 2 : Chaud, le bain ? Rien ne vaut un bon bain après… (lettre de Sidoine Apollinaire)Du chaud au froid : un parcours bien précis (les thermes de Caracalla, les thermes de Bliesbruck en Moselle)Étymologie du chaud et du froid Séance 3 : Une ville dans la ville Introduction : documentaire vidéo (dernier chapitre du DVD 2 « La Rome antique – Naissance de l’empire »)On pourrait avoir un peu de silence !? Séance 4 : Déshabillons-nous ! Anthologie picturaleDans la peau d’un historien : les questions de la nudité et de la mixité (textes de Vitruve, Martial et Quintilien ; documentaire d’A.

Séance 5 : C’est cadeau ! Séquence latin 5e : Fables. Cette séquence utilise des textes assez faciles et dont le contenu est souvent bien connu des élèves ; elle permet d’apprendre la deuxième déclinaison et donne matière à un élargissement sur le vocabulaire des animaux, éventuellement en lien avec le cours de S.V.T..

Séquence latin 5e : Fables

Présentation de la séquence telle qu’elle a été faite aux élèves : Objectifs : Ø Reconnaître les caractéristiques d’une fable. Ø Apprendre la deuxième déclinaison. Ø Apprendre les mots latins du vocabulaire animal et leurs dérivés. Supports : Ø Fables, Phèdre. Ø Trois versions de la fable « Le corbeau et le renard » (Esope, Phèdre, La Fontaine). Séance 1 - Introduction / Présentation. La première séance propose la présentation rapide des trois auteurs de fables. Sont ensuite lues les trois versions de la fable bien connue « Le corbeau et le renard » afin de réfléchir sur les similitudes et les différences, d’un auteur et d’une époque à l’autre.