background preloader

Cododo

Facebook Twitter

7 conditions pour partager le lit avec son bébé en toute sécurité. Cododo: ma réponse à l'article publié par le magazine Parent | Babybaboo. Je suis récemment tombée sur un article publié par le magazine parent, au sujet du cododo. Un article absolument honteux, qui témoigne non seulement d’une parfaite méconnaissance du développement psycho-affectif de l’enfant et du concept d’attachement, mais aussi d’une vision profondément sexiste et misogyne de la relation homme/femme… Bref, le genre d’article que je qualifie volontiers de torchon et auquel je pense qu’il est important d’apporter les rectifications nécessaires, afin d’éviter à de futurs ou jeunes parents de prendre ces inepties pour argent comptant… (lien vers l’article) Je vais donc répondre point par point à ces différentes affirmations: ⇒ Le cododo est bien évidemment une pratique naturelle et universelle: Voici ce qu’écrit David Servan Shreiber au sujet du cododo: « le nouveau-né est un être complètement désemparé, mais dont les besoins biologiques s’expriment haut et fort: notamment celui d’être sécurisé par la présence d’un adulte protecteur.

Références: Related. Dormir sin lágrimas, de Rosa Jové - "Une vie à elle" Réf : Rosa Jové, Dormir sin lágrimas. Dejarle llorar no es la solución, La esfera de los libros, Madrid, 2006, 265 p. (Attention, billet interminable !!) Ma lecture partait bien : livre recommandé par mon amie Is. ; auteure portant le prénom de ma grand-mère ; livre en espagnol, ce qui ajoutait un petit côté stimulant à la lecture. Je n’ai pas été déçue du voyage ; le seul problème avec ce livre, c’est qu’il n’est pas traduit en français, et c’est un manque !

Précisons tout de même deux choses. Une première remarque avant de me lancer dans le parcours du texte : ce livre est particulièrement référencé. Le livre se divise en trois grandes parties : Information, évaluation, intervention. Pour résumer la philosophie générale de cet ouvrage, je commencerai sur cette citation, qui pose le décor : « Que peut-on faire ? « ¿ Que se puede hacer ? Je vais articuler la suite de mon parcours autour de grandes idées, pour faciliter la lecture. 1. . « Los despertares siguen siendo la tónica habitual. 2. Cododo_unicef.pdf. Ailleurs. Le sommeil de bébé | Quand Zalah materne. « Bébé fait-il ses nuits ? » C’est une question incontournable que se fera poser tout nouveau parent assez rapidement. Mais que signifie l’expression « faire ses nuits », en fait ? Dans la théorie, « faire ses nuits » signifie dormir au moins 5h d’affilée entre 23h et 5h.

Dans les faits, les gens qui posent cette question veulent plutôt demander si bébé fait « nos nuits » d’adulte, c’est-à-dire s’il dort au moins 7 ou 8 heures d’affilée la nuit. Beaucoup veulent même savoir par cette question si bébé fait des « nuits d’enfant », c’est-à-dire s’il dort en continu entre 10 et 12 heures par nuit, soit de 19-20h à 6-7h environ, question de donner un répit aux parents (du temps en amoureux) en soirée, et la possibilité de dormir la nuit. On peut donc constater qu’il existe un grand écart entre ce qui est exprimé par les spécialistes du sommeil et ce qui est attendu par les parents. Une question de cycles : le sommeil du bébé, très différent de celui de l’adulte Une journée typique Aimer : Petits mythes: portage et cododo | Les Deux Puces. “Tu vas en faire un enfant gâté! Plie pas à ses caprices! Tu deviens tranquillement son esclave! Elle va en prendre l’habitude!

Laisse-la pleurer un peu! Elle te mène par le bout du nez! Tu vas encore la prendre? Pour tous ceux et celles qui ont ce genre de commentaires gossants qui donnent des envies de meurtre et nous font sortir de la boucane par les oreilles: I feel you! Mini Puce (pu pentoute mini à 22 lbs), qui dort tranquillement dans son mei tai de Jul et Bulle! CQFD: je ne suis pas spécialiste en portage, mais j’ai des amies qui le sont, et j’ai plusieurs années de portage ergonomique derrière ma pas-de-cravate! Le portage, c’est le fait de porter son enfant à l’aide d’un porte-bébé, alias “la réapropriation de ses bras suite à l’accouchement”, ou encore “le remède miracle à toute crise”. Le portage est surtout, contrairement à la rumeur voulant que ce soit une mode, bien établi depuis plusieurs siècles déjà: comment pensez-vous que les nomades se déplaçaient avec leurs bébés? Le mythe du sommeil solitaire - Regards croisés des États Unis au Japon - Parents à parents. Par Mitsiko Miller, cpc Ce texte fait partie du livre numérique « Regards Croisés » sur le sommeil que vous pouvez télécharger ici.

Faire ses nuits est devenu un incontournable dans la parentalité occidentale, qui frôle l’obsession. Dans la société postmoderne dans laquelle nous vivons, le ‘temps plein’ est souvent la seule option proposée aux parents par les employeurs, l’économie actuelle étant basée sur l’entrée de deux revenus pour couvrir les frais de base (maison, voiture, voyage).

Cette réalité financière, sociale et économique impose un rythme soutenu à la plupart des parents qui se disent « essoufflés » : après une journée de travail occupée et stressante, la plupart des parents ne peuvent compter sur une grand-mère ou un autre membre de la famille (à part s’ils ont les moyens de se payer de l’aide) pour les appuyer : ils commencent donc un autre emploi à temps plein, après le travail rémunéré, celui de préparer les repas, de gérer la maison et de s’occuper des enfants. Et vous? Alice Trépanier, Doctorante en psychologie et Consultante périnatale | Partage du lit: comment empêcher les parents de faire des choix éclairés. Une nouvelle étude largement diffusée traitant de partage du lit vient tout juste de paraître dans la revue Pediatrics. Dans les médias, on rapporte entre autres que cette recherche révèle que le partage du lit est le facteur de mort subite du nourrisson (MSN) le plus important.

Cette étude est utilisée par les chercheurs, les médias et les professionnels pour exposer à quel point la pratique du partage du lit est dangereuse et affirmer qu’il ne faut pas dormir avec son bébé. Or, est-ce que cette étude permet réellement d’arriver à ces conclusions? La réponse est catégorique : Non! Pas du tout. Cette étude comporte de graves problèmes méthodologiques et éthiques. Regardons pourquoi. Avant tout, un peu de terminologie.

Ce que l’étude dit qu’elle prouve Le partage du lit est pointé du doigt depuis plusieurs années comme facteur de risque de mort reliée au sommeil des bébés. Ce que l’étude ne peut pas prouver Une méthodologie et une éthique qui laissent à désirer Références : Ball HL. Ball HL. Co-dodo, départ et arrivée | Blog | seinplementpourmoi.ca. Pour la lecture du texte, co-dodo, c’est le partage de la chambre. Mon grand va souffler sept chandelles en décembre. Mon premier enfant, mon fils rêveur aux yeux vert-de-gris, mon picoté maigrichon. Première année débutée en lion, déjà, il porte les pantalons plus bas, les souliers plus larges, et il répond à son père. Un tit-gars des années modernes. Indépendant, fier, autonome. Et pourtant, mon oisillon, ça ne fait que deux mois qu’il est sorti du nid… Faisons un retour en arrière… En 2007, j’étais enceinte de mon garçon, et tout laissait présager que le premier bébé naissant que je tiendrais dans mes bras serait le mien.

Après trois mois de co-dodo dans son moïse, il a transité vers la bassinette. Puis, un autre ventre, une autre vie. J’ai découvert le co-dodo en side-car avec le Dr. Ce fût une révélation spectaculaire! Évidemment, on a essuyé des remarques, des questions, des inquiétudes. L’entrée en maternelle s’est déroulée comme un charme. Marie-Ève. Le sommeil de bébé | Quand Zalah materne. « Bébé fait-il ses nuits ? » C’est une question incontournable que se fera poser tout nouveau parent assez rapidement. Mais que signifie l’expression « faire ses nuits », en fait ? Dans la théorie, « faire ses nuits » signifie dormir au moins 5h d’affilée entre 23h et 5h. Dans les faits, les gens qui posent cette question veulent plutôt demander si bébé fait « nos nuits » d’adulte, c’est-à-dire s’il dort au moins 7 ou 8 heures d’affilée la nuit.

Beaucoup veulent même savoir par cette question si bébé fait des « nuits d’enfant », c’est-à-dire s’il dort en continu entre 10 et 12 heures par nuit, soit de 19-20h à 6-7h environ, question de donner un répit aux parents (du temps en amoureux) en soirée, et la possibilité de dormir la nuit. On peut donc constater qu’il existe un grand écart entre ce qui est exprimé par les spécialistes du sommeil et ce qui est attendu par les parents.

Une question de cycles : le sommeil du bébé, très différent de celui de l’adulte Une journée typique. Nouvelle page 1.