background preloader

Google

Facebook Twitter

Publicités illicites pour des médicaments : Google dans le collimateur de la justice. Selon le Wall Street Journal, Google a fait l’objet de plusieurs avertissements de la part des autorités américaines pour l’affichage de liens sponsorisés liés à la vente illicite de médicaments.

Publicités illicites pour des médicaments : Google dans le collimateur de la justice

Le géant américain de la publicité sur Internet avait-il conscience d’autoriser des annonces illicites ? C’est ce que l’enquête des autorités américaines cherche à éclaircir. Des avertissements répétés, insuffisamment suivis d'effets. Comment Google change notre mémoire. En une grosse dizaine d'années, Google s'est imposé comme le moteur numéro un de recherche.

Comment Google change notre mémoire

Une question ? On cherche et on trouve la réponse sur Google. Besoin d'une statistique ? Google n'archive plus la presse. Coup de canif dans l'organisation de l'information ? Street View : la Cnil hollandaise menace Google d'une amende d'1 million d'euros. Les îles Bermudes, la planque à billets de Google. Nous avons recueilli les procès-verbaux des sociétés de Google en Irlande, utilisées pour expédier ses bénéfices vers des paradis fiscaux exotiques.

Les îles Bermudes, la planque à billets de Google

Détails des ficelles utilisées par Google pour ne pas payer ses impôts. Depuis le mois d’octobre dernier, plusieurs enquêtes ont montré que Google avait créé des dispositifs juridiques lui permettant d’échapper à l’impôt à hauteur d’un milliard de dollars par an. En cause, plusieurs des filiales à l’étranger, notamment en Irlande, toutes fondées par Google.

Vie privée : Google se soumettra à des contrôles réguliers après l'affaire Buzz. L'affaire Google Buzz sera bientôt de l'histoire ancienne.

Vie privée : Google se soumettra à des contrôles réguliers après l'affaire Buzz

Dans un message publié sur le blog officiel, la firme de Mountain View annonce avoir conclu un accord avec la Federal Trade Commission, l'agence américaine en charge de la consommation et des pratiques commerciales. La justice américaine bloque la bibliothèque de Google : "pas équitable" C'est une bien mauvaise nouvelle pour Google.

La justice américaine bloque la bibliothèque de Google : "pas équitable"

Mardi, la justice américaine a détricoté l'accord passé en 2008 entre Google et les éditeurs, auteurs et bibliothèques. Le règlement proposé par le géant de Mountain View portait sur l'organisation de la numérisation des œuvres littéraires, ses conditions, la mise à disposition des ouvrages sur Internet et la rémunération des ayants droit. Dans sa décision, rapportée par l'AFP, le juge fédéral Denny Chin a décrit cet accord comme inéquitable, inadéquat et déraisonnable. En particulier, le magistrat a pointé du doigt le mécanisme de participation par défaut (opt-out) qui implique automatiquement les détendeurs des droits dans le projet de numérisation.

Le juge estime que la situation inverse (opt-in) aurait permis de lever beaucoup d'objections. Certes, les ayants droit peuvent toujours manifester expressément leur refus de voir leurs œuvres être numérisées par Google, mais cette disposition n'est pas suffisante. Google et la Cnil en désaccord sur la nature personnelle des données Wi-Fi. Pour des manquements, concernant notamment ses services de géolocalisation (Street View et Latitude), Google a été condamné le 17 mars par la Cnil à une amende d’un montant de 100.000 euros.

Google et la Cnil en désaccord sur la nature personnelle des données Wi-Fi

Si cette sanction financière ne fragilise pas le géant américain, il en va vraisemblablement autrement de la lecture du droit faite par la Cnil. Contacté par ZDNet.fr, Google préfère toutefois dans un premier temps aborder la question de la destruction des données collectées par erreur via ses « Google Cars ». SSID et adresses MAC ne sont pas des données personnelles pour Google Comme dans la première réaction officielle de Google, la porte-parole de la filiale française, Emmanuelle Flahault-Franc, rappelle que les données, émises par des réseaux Wi-Fi non sécurisés, ont été enregistrées de manière involontaire. « Nous avons travaillé avec la Cnil et attendions leur décision pour pouvoir effacer les données.

. « Les données étaient au format binaire. Quand Google r?gnera sur la posthumanit?... Palo Alto, Californie, 2018.

Quand Google r?gnera sur la posthumanit?...

Sergey "Brain" est l'empereur d'un monde connecté. Google est partout, anywhere, everywhere, anytime. Il a mis à genoux Microsoft, le géant déchu du logiciel qui a initié la grande révolution numérique. Et aussi Apple, dont feu le PDG Saint Jobs, a eu la naïveté de croire que son oeuvre perdurerait par la seule magie du bel objet technologique et du buzz marketing. S'il avait su...Le business ultime n'était pas dans le design et l'ergonomie mais dans les contenus, la connaissance. 2 milliards d'individus se connectent chaque jour sur ses serveurs.

Eclairage pour le XXIe siècle : Google, le monde et moi. Par Hubert Guillaud le 04/03/11 | 3 commentaires | 1,731 lectures | Impression Après nos deux premiers Plats de résistance, notre rencontre autour des livres qui traitent des nouvelles technologies change de dimension.

Eclairage pour le XXIe siècle : Google, le monde et moi

Elle aura lieu tous les 3 mois, en partenariat avec la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou et Place de la Toile et s’inscrira dans le cycle “Eclairage pour le XXIe siècle” organisé par la BPI. Google censurerait les recherches sur "torrent" et "megaupload" Vendredi 28 janvier Moteurs de recherche - 28 janvier 2011 :: 08:40 :: Par Eric J’imagine volontiers que pour les non-initiés, le titre de cette brève paraisse quelque peu ésotérique : non Google n’a (à ma connaissance) rien contre les cascades d’eau fraîche.

Google censurerait les recherches sur "torrent" et "megaupload"

Google commence à censurer Bittorrent, MegaUpload ou encore RapidShare. Google veut se débarrasser des sites bidons. Google a annoncé qu'il avait pris des mesures pour enrayer la pollution de son moteur de recherches par des sites internet plus ou moins bidons, plus nombreux depuis quelques mois.

Google veut se débarrasser des sites bidons

«Le webspam, c'est ce qu'on trouve dans les pages de résultats quand des sites essaient de tricher pour figurer plus haut, ou enfreignent les normes de qualité du moteur de recherche», a indiqué un ingénieur en chef de Google, Matt Cutts, sur le blogue officiel du groupe. «Nous avons récemment lancé un outil remanié de classification des documents qui fait qu'il est plus difficile pour des contenus bidons d'apparaître en bonne position» dans la page de résultats, a-t-il ajouté. Cet outil détecte notamment mieux des expressions et des mots fréquents sur ce type de sites.

M. Google est accusé de lire le contenu de nos emails. Google ne censure pas WikiLeaks. Le géant américain Google laisse pour le moment toute latitude aux logiciels en rapport avec WikiLeaks dans son magasin en ligne d’applications pour téléphones mobiles. Contrairement à Apple qui supprime les applications iPhone de l’App Store en rapport avec WikiLeaks, l’Android Market de Google dispose de programmes permettant de consulter sur son gsm les câbles diplomatiques et autres documents secrets révélés par le site de Julian Assange. Une fois de plus la différence se marque entre la firme de Cupertino qui cadenasse au maximum son iPhone et Google qui laisse à Android plus de libertés.

Thomas Bernard (St.) avec Numerama Cette entrée a été publiée dans News, avec comme mot(s)-clef(s) android market, apple, appstore, censure, google, wikileaks. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Eric Besson veut redéfinir la taxe Google avec les acteurs du secteur de l'Internet. Bibliothèque de Lyon: une exclusivité de 25 ans pour Google. Nouvelles plaintes contre Google, suspecté d'abus de position dominante. Google va devoir affronter de nouvelles plaintes dans le cadre de l'enquête menée par la Commission européenne.

En effet, deux éditeurs allemands et une société de cartographie en ligne suspectent le moteur de recherche américain de ne pas être totalement juste dans le classement des résultats d'une requête et de privilégier ses services et ceux de ses partenaires. Les réclamations des éditeurs, BDZV (Bundesverband Deutscher Zeitungverleger e.V.) et VDZ (Verband Deutscher Zeitschriftenverleger), et celle de la société de cartographie en ligne, Euro-Cities AG, avaient été déposées à l'origine devant le régulateur local, en janvier dernier. Selon un porte-parole de la Commission européenne, le régulateur allemand a transféré aux auteurs européennes les documents en lien avec l'enquête.

Les deux éditeurs reprochent au géant américain de manipuler les résultats des recherches. Google: Le plus grand corpus linguistique de tous les temps. Lorsque j'étais étudiant, à la fin des années 70, je n'aurais jamais osé imaginer, même dans mes rêves les plus fous, que la communauté scientifique ait un jour les moyens d'analyser des corpus de textes informatisés de plusieurs de centaines de milliards de mots. A l'époque, j'étais émerveillé par le Brown Corpus, qui comportait la quantité extraordinaire d'un million de mots d'anglais américain, et qui après avoir servi à la compilation de l'American Heritage Dictionary, avait été mis assez largement à disposition des chercheurs.

Ce corpus, malgré sa taille, qui apparaît maintenant dérisoire, a permis une quantité impressionnante d'études et a contribué largement à l'essor des technologies du langage... Google est en position dominante sur le marché de la publicité. Google Books de A à Z. Politique culturelle Google Livres et le futur des bibliothèques numériques Éditeur : Editions du Cercle de la Librairie 224 pages Il est non seulement normal, mais sain et même indispensable que l'ambitieux projet de bibliothèque numérique universelle annoncé par Google fin 2004 provoque un débat.

Malheureusement ce débat a aussitôt pris en France un tour fâcheusement polémique attisé par l'antiaméricanisme rageur dont les hommes politiques et hauts fonctionnaires français ne sont que trop coutumiers. L'un des grands enjeux de toute bibliothèque numérique, sinon le principal, est ce qu'on appelle le contrôle bibliographique, en d'autres termes la qualité, l'exactitude, la précision, l'exhaustivité et (critère important pour une bibliothèque mondiale) la cohérence des données, dites "métadonnées", qui sont derrière chaque image et permettent de repérer sans risque d'erreur tout ce que l'on cherche et rien que ce que l'on cherche.

Google : 91,4 % de part de marché en France. AT Internet a publié son dernier baromètre des moteurs de recherche en France, Allemagne, Espagne et au Royaume-Uni. Google: De plus en plus de Wikipedia, mais les internautes semblent se lasser. Association Internet Sans Frontières - Pour la promotion et la défense de la liberté d'expression sur Internet. Le Monde - International En janvier 2010, Google annonce avoir été victime au cours des derniers mois d'une série d'opérations de cyber-espionnage.

Des pirates informatiques ont réussi à pénétrer ses serveurs et à voler des données personnelles et des messages privés appartenant à des citoyens chinois, notamment des dissidents politiques. Et si Google m’espionne, tant mieux ! J’ai lu, ce matin, un article de Vincent où il relativise l’exploitation de la vie privée sur Internet. Vincent vie du buzz et des réseaux sociaux , il considère que partager un peu de ses informations personnelles en échange de services gratuits, finalement, ce n’est pas cher payer et que si on n’a rien à se reprocher, il ne faut pas craindre que ses informations se retournent contre nous.

Eh bien, je suis d’accord, mais il ne faut pas tout confondre. Que mes actions soient traquées sur le web pour améliorer un service, je suis d’accord. En effet, je préfère recevoir 3 spams ciblés que 5 sur des pilules pour petits vieux ! Il tape son nom sur Google et découvre qu’il est accusé de meurtre. Faut-il découper Google en morceaux pour garantir sa neutralité ? Le gouvernement chinois serait responsable du piratage du réseau de Google, selon WikiLeaks. Parmi les câbles diplomatiques confidentiels qui viennent d’être diffusées ce dimanche par WikiLeaks, l’un d’eux concerne Google… Le site WikiLeaks a diffusé cette nuit 250 000 câbles diplomatiques. Google veut stopper l'h?morragie interne. Lancement raté de Google Buzz : un accord trouvé pour éviter la case justice. La protection de la vie privée désormais au cœur de Google.

Moins de 3 % des ménages allemands ont demandé le floutage des bâtiments. Cette affaire n'aurait-elle été finalement qu'une tempête dans un verre d'eau ? Alors que Street View doit être lancé le mois prochain en Allemagne, Google est revenu aujourd'hui sur la consultation publique démarrée fin août. L'entreprise américaine avait en effet mis à disposition des Allemands un formulaire en ligne leur permettant d'indiquer s'ils souhaitaient flouter leur habitation.

"Depuis avril 2009, les citoyens allemands ont eu la possibilité de demander le floutage de leur habitation sur Street View, avant le lancement du service. Au début, ils pouvaient se signaler en nous écrivant une lettre et depuis quelques mois nous avons lancé un outil spécifique pour faciliter le processus. L'opposition allemande à Street View plus forte qu'attendue. Les journalistes écrivent-ils pour Google? » Article » OWNI, Digital Journalism.

Google Editions : le point avant le lancement… Technologies du Langage: Google: Les juifs sont radins et les noirs puent. Pour Google, la censure sur Internet agit comme une barrière commerciale - Numerama. Voix sur IP dans Gmail : et si Google analysait toutes les conversations ? - Numerama. 2010, l’Odyssée de Google. Neutralité des réseaux mobiles : Google met les choses au clair. Google : de la toute puissance à l’hérésie. » Article » OWNI, Digital Journalism. Les 15 flops de Google. Le patron de Google pense que les jeunes changeront de nom à la majorité - Numerama. Google Street View et l'enjeu du contrôle de ses données personnelles sur le web.

Perquisition dans les bureaux de Google en Corée du Sud. La guérilla urbaine de Google en Allemagne. Eric Schmidt et Google Wave : “Nous célébrons nos erreurs”