Protests

Facebook Twitter

Vidéos

Blogs. [Rue89] Maroc: les limites de la constitution soumise à referendum #dostour #Morocco. A Fourth Wave or False Start? The decades-long political winter in the Arab world seemed to be thawing early this year as mass protests toppled Tunisian President Zine el-Abidine Ben Ali in January and Egyptian President Hosni Mubarak in February.

A Fourth Wave or False Start?

It appeared as though one rotten Arab dictatorship after another might fall during the so-called Arab Spring. Analogies were quickly conjured to 1989, when another frozen political space, Eastern Europe, saw one dictatorship after another collapse. A similar wave of democratic transitions in the Arab world was finally possible to imagine, particularly given the extent to which previous transformations had been regional in scope: Portugal, Spain, and Greece all democratized in the mid-1970s; much of Latin America did shortly thereafter; Korea and Taiwan quickly followed the Philippines’ political opening in 1986; and then a wave of change in sub-Saharan Africa began in 1990. All of those were part of the transformative “third wave” of global democratization.

Al Jazeera: Inside Story – The King and the constitution. Boycott du référendum du 1er juillet : 10 bonnes raisons de le faire. Discussions Constitutionnelles. A l’heure où j’écris ses lignes, la manifestation du dimanche 19 juin n’a pas encore eu lieu.

Discussions Constitutionnelles

Le discours du roi de vendredi dernier a enfin levé le voile sur les nouvelles règles du jeu politique. Une seule chose n’est pas soumise au doute : le référendum sera adopté. La question qui reste est celle de savoir avec quel taux de participation d’une part, et avec quel taux d’acceptation de l’autre. Ce sont sur ces deux variables que le mouvement du 20 février entend peser. Sur la première en appelant au boycott et aux manifestations le jour du vote, sur la seconde en espérant que son influence, si elle ne conduit pas à bouder massivement le vote, permette de modérer les discours triomphalistes qui ne manqueront d’apparaitre à son lendemain.

La honte des femmes, cette alliée du makhzen. « Sale pute !

La honte des femmes, cette alliée du makhzen

Si je te coince quelque part, je t’enfonce cette matraque dans le cul ! ». Cette menace a été lancée dans une manifestation du 20 février par un fonctionnaire de police à une Casablancaise de 13 ans. Le Roi Mohammed VI en colère contre le Mouvement du 20 février. Accueil > Maroc 29 mai 2011 - 12h53 Le Souverain n’aurait pas non plus apprécié certaines revendications scandées par les manifestants à Rabat, Casablanca et Tanger, rapporte l’hebdomadaire marocain.

Le Roi Mohammed VI en colère contre le Mouvement du 20 février

Les mêmes sources auraient affirmé que le Roi prévoit de prononcer un discours pour annoncer les grandes lignes du projet de réforme de la constitution et les décisions qui accompagneront le référendum et les prochaines échéances électorales. Al Ayam affirme aussi que des instructions claires auraient été données aux forces de l’ordre pour disperser toute future manifestation. Maroc : le Mouvement du 20 février appelle à manifester contre le projet de réforme constitutionnelle.

Le Mouvement de jeunes du 20 février, qui revendique des changements politiques profonds au Maroc, a appelé à manifester dimanche 19 juin pour protester contre le projet de réforme constitutionnelle annoncé vendredi par le roi Mohammed VI.

Maroc : le Mouvement du 20 février appelle à manifester contre le projet de réforme constitutionnelle

Cette mobilisation vise à obtenir "une constitution véritablement démocratique et une monarchie parlementaire", a expliqué à l'AFP Najib Chaouki, l'un des membres de la section de Rabat du Mouvement. Des manifestations pacifiques sont prévues notamment à Rabat, Casablanca, Tanger, Marrakech et Fès, précise la page Facebook du Mouvement. Maroc: "Il n'est plus possible de faire marche arrière" Des manifestations, Zineb El Rhazoui, militante franco-marocaine des droits de l'homme en a vécues.

Maroc: "Il n'est plus possible de faire marche arrière"

Elle n'en est pas non plus à ses premières menaces, indimidations ou arrestations illégales. Mais ce n'est rien à côté de la violence qui s'est abattue le dimanche 29 mai 2011 à Casablanca et à Rabat. Ce jour là, plusieurs milliers de manifestants se sont amassés dans les rues pour demander plus de démocratie. "Des policiers en moto et armés de matraques ont même chargé des femmes âgées et des enfants", explique celle qui est aussi coordinatrice du Mouvement du 20 février, un groupe de jeunes réunis sur les réseaux sociaux, qui a manifesté pour la première fois, le 20 février 2011.

Maroc: des partisans du régime attaquent des manifestants à Rabat - Social. Mohammed VI jugé sévèrement dans la prestigieuse revue (Foreign Affairs) Monarchy loyalists attack democracy activists in Rabat - MOROCCO. Morocco urged to end violent crackdown on protests. Morocco's Revolutionaries: The Crazy Kids Have Grown Up. "What if we offered a prayer for the soul of bin Laden?

Morocco's Revolutionaries: The Crazy Kids Have Grown Up

" The question was tossed into the meeting of the February 20 Movement like a hand grenade. But the young men and women gathered in the Moroccan Labor Union building in Rabat didn't duck for cover. Morocco's uprisings and all the king's men - Features. Thousands poured into the streets of Rabat on Sunday June 5 to condemn the death of a protester and to demand an end to the country-wide government crackdown on peaceful demonstrations.

Morocco's uprisings and all the king's men - Features

"We are here today to protest the murder of Khaled al-Amari," said a 40-year-old Rabat resident who did not give her name out of fear of the authorities. "But we are also here because we demand dignity, democracy and freedom. This repression must end. " Morocco’s Constitutional Face Lift. On Friday June 17, after four months of street protests, Morocco's King Mohammed VI gave a speech outlining a constitutional amendment which would complete "the construction of a state based on the rule of law and on democratic institutions.

Morocco’s Constitutional Face Lift

" The king called on Moroccans to support his proposed constitution in a referendum he scheduled for tomorrow (July 1). Many Western analysts have praised these reforms as a substantive move toward democratic change. In fact, the draft constitution does not meet the expectations of the pro-democracy movement which has been calling for the establishment of a parliamentary democracy. Nor does it provide for a real separation of powers.

Play it Again, King Mohammed  In a region where trust is parcelled out with exquisite care, usually only among family and friends, I’m getting used to ‘jokes’ that I’m a British spy.

Play it Again, King Mohammed 

To establish some trust quickly with only limited French and barely any Arabic, I’m deploying an unusual weapon: Monty Python clips on my iPhone. There are enough clips from The Life of Brian sub-titled in French on YouTube to connect these 1960s British cultural revolutionaries to the 21st century ones in North Africa. In a world where there are suddenly dozens of post-revolutionary parties in the mix, the People’s Front of Judea splitters is popular with all, while activists relish this example of revolutionary planning. Police violence reaching new levels in Morocco with Sunday beatings. A police officer kicks a demonstrator during a protest in Rabat, Morocco, last week. Protesters say police on motorcycles struck out with truncheonsGovernment spokesman says demonstrators were provocativeEU calls for restraint from governmentProtesters want more freedom, jobs, better conditions Casablanca, Morocco (CNN) -- Security forces in Morocco appear to be intensifying their hard-line crackdown on demonstrators, with a second violent clash over the weekend leaving scores of youths injured.

On Sunday there were bloody battles on the streets between a youth movement and police. It was the second weekend in a row that police have beaten protesters with long truncheons. Pourquoi il faut voter contre ce projet de constitution. Ce texte présente des avancées sur certains points par rapport à notre actuelle Constitution. Il s’agit notamment de la reconnaissance de l’amazigh en tant langue officielle, l’égalité entre l’homme et la femme (bien que sous conditions), la fin des premiers ministres technocrates, l’implication des MRE dans les élections législatives et la suprématie des conventions internationales ratifiées sur les lois nationales. Néanmoins, l’essentiel n’est pas là car l’enjeu est avant tout d’instaurer un régime démocratique avec une claire séparation des pouvoirs. Ceci fait défaut malgré les commentaires enthousiastes sur ce projet. Il y a au moins deux raisons essentielles qui justifient de voter contre ce projet.

النسخة الكاملة لخطبة الجمعة الموحدة والتي دعت الناس للتصويت بنعم #Maroc #Morocco #Dostour.