background preloader

Photographes

Facebook Twitter

Visions of a Blind Photographer. Injured war photographer returns to front page. Today's New York Times front page, showing Silva's photograph A war photographer who was severely injured by a landmine in Afghanistan has returned to the front page today (28 July) with a picture in the New York Times.

Injured war photographer returns to front page

The image accompanies an inside-page story about the closure of the Walter Reed Medical Centre in Washington, where Portuguese-born Joao Silva has been recovering from his injuries for seven months. Silva was working for the New York Times, embedded with the US military in Kandahar Province, when he stepped on the mine on 23 October last year, losing both his legs below the knee. He continued to take photographs after the explosion, capturing his rescue by army medics in a series of dramatic images. Silva then underwent emergency surgery at a military hospital in Kandahar Province, before being treated at Bagram Air Base near Kabul and then flown to Germany. La photographe Sarah Caron, témoin d'un monde fébrile - culture-match. C’est une timide à sang-froid.

La photographe Sarah Caron, témoin d'un monde fébrile - culture-match

Une fonceuse toujours sur la réserve. Une fille filiforme à voix douce, qui baisse les yeux seulement pour mieux vous percer à jour. On devrait dire « une femme » sans doute, mais le temps n’a pas l’air de s’imprimer sur ce témoin de son histoire. Cela fait pourtant presque vingt ans que Sarah Caron promène ses objectifs aux quatre coins de la planète. Ce monde auquel elle s’ouvre à 15 ans, en s’inscrivant au stage d’été du Ballet national de Cuba. Plus tard, étudiante en lettres et civilisation étrangères hispaniques, Cuba – « cette île qui peut être très joyeuse » – la hante toujours. 1994 : elle y retourne, en pleine « période spéciale », juste avant le grand départ de milliers de candidats à l’exil, sur des radeaux de fortune.

Sélectionnée pour le Master Class du World Press sur le thème du travail, elle part en Andalousie voir trimer des immigrés clandestins sous des hectares de serres de plastique. Les images légères ne l’intéressent pas. Thomas haley - takeoff. New York Times Photojournalism - Photography, Video and Visual Journalism Archives - Lens Blog. Olivier Laban-Mattei. The War in Hipstamatic - An FP Photo Essay. It's been nearly 10 years since the U.S. war in Afghanistan began back in October 2001.

The War in Hipstamatic - An FP Photo Essay

Journalists and photographers flocked to Kabul and Tora Bora as the first bombs fell. The iPhone had not yet been invented; it would be another three years until anyone knew what Facebook was. Back then, Afghanistan was a war of necessity, a war of revenge. A decade later, Osama bin Laden -- the erstwhile target of the U.S. invasion -- is dead.

The Taliban are dispersed; but still potent, still deadly. The mission in Afghanistan, of course, has changed: from the foremost matter of national security to something more nebulous -- a war of counterinsurgency and nation-building. This experiment in photojournalism comes to FP by way of Teru Kuwayama and Balazs Gardi, who embedded with Marine Battalion 1/8 in Helmand for five months starting in September 2010. En direct de Libye : Neus Photos. Alors qu’on écrit encore, à longueur de colonnes, que le photojournalisme est mourant, les révolutions du monde arabe révèlent une nouvelle vague de photojournalistes.

En direct de Libye : Neus Photos

Le credo de Neus : On ne sait pas encore comment, mais c'est possible ! Au tout début de la révolution tunisienne, le vendredi 14 janvier dernier, Lucas Dolega est mortellement touché par une grenade lacrymogène tirée à bout portant par les policiers du régime de Ben Ali. Dix jours plus tard, au cimetière du Père Lachaise où on l’enterre, dans la foule présente, il y a peu de « vieux », et beaucoup de jeunes photographes.

Une génération Lucas Dolega Mebrouk ? De Tunis au Caire, en passant par Benghazi, je découvre qu’ils signent bon nombre des photographies publiées par les quotidiens comme les hebdomadaires français et étrangers. Deux des compères sont en ce moment sur le front libyen, côté « rebelles » évidemment, je leur ai demandé quelques photos pour les lecteurs de « A l’ œil ». Michel Puech Prolonger Liens à suivre.