Transition énergétique / Energies durables

Facebook Twitter

Energie du graphène

Energies recyclées. Energie géothermique. Energie hydrolienne et marine. Energie solaire. Energie éolienne. Villes écologiques. Deux cent douze territoires à énergie positive pour « verdir » la France. Vers une transition énergétique : des ruptures scientifiques et techniques sont-elles possibles.

L’Université de Poitiers vous présente une conférence donnée par Pierre Papon, physicien français de renom, spécialiste en physique thermique.

Vers une transition énergétique : des ruptures scientifiques et techniques sont-elles possibles

R2B2 : cuisiner sans électricité c’est possible ! Créé par un étudiant designer allemand Christoph Thetard, le R2B2 est un ensemble d’appareils de cuisine (mélangeur à main, moulin à café, robot culinaire) s’adaptant sur ​​un appareil en bois contenant un mécanisme d’entraînement à pédales.

R2B2 : cuisiner sans électricité c’est possible !

Le bloc de cuisine a pour but de supprimer la nécessité de l’électricité lors de la préparation des aliments : c’est le concept de « conduite de remplacement ». « L’énergie régénératrice semble être la solution pour les problèmes d’approvisionnement énergétiques . Le problème actuel est la production de déchets électriques et la perte de ressources. Ainsi le but de ce projet n’était pas de faire des appareils électriques plus durable, mais d’éviter la consommation électrique. » selon Christoph Thetard. Plus d’images à la suite de l’article… Christoph Thetard s’est aussi concentrée sur la durabilité de son produit.

Le cœur de l’unité d’entraînement est une roue volante, alimentée manuellement par une pédale. Energies renouvelables : pourquoi les pays en développement vont doubler l'Occident. Des éoliennes près de la ville indienne de Jaisalmer © Nagarjun Kandukuru Les énergies renouvelables (ENR), un luxe réservé aux pays riches ?

Energies renouvelables : pourquoi les pays en développement vont doubler l'Occident

Pas selon le dernier rapport de Bloomberg Energy, qui a disséqué le marché de l’énergie, les investissements dans les ENR, la lutte contre les gaz à effet de serre et le développement des énergies décentralisées dans 55 pays en voie de développement. Les ENR croissent deux fois plus vite dans les pays en développement Conclusion : entre 2008 et 2013, la hausse du renouvelable – photovoltaïque, éolien, hydroélectricité, géothermie et biomasse – y a été de 143 %, contre 84 % dans les pays riches, soit presque le double. Parmi les cinq pays leaders du classement - Chine, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Chili - quatre appartiennent aux BRICS. Ces chiffres doivent cependant être ramenés à leur valeur absolue : sur la même période, les pays développés ont installé 213 gigawatts (GW) d’ENR contre seulement 142 pour les pays de l’étude. Le Texas, son pétrole… et ses parcs éoliens et solaires !

C’est un État américain connu pour son pétrole, mais qui fait aussi parler de lui dans le domaine des énergies renouvelables.

Le Texas, son pétrole… et ses parcs éoliens et solaires !

Le vent du changement souffle au Texas : c’est le thème de ce nouvel épisode de notre série sur les défis énergétiques de demain. Éléments clés sur les énergies renouvelables : Les énergies renouvelables sont des sources énergétiques naturelles inépuisables En font partie les énergies éolienne, solaire, hydraulique, géothermique, marémotrice et issue de la biomasse Les leaders mondiaux des énergies renouvelables sont les États-Unis, la Chine et l’Allemagne De nombreux pays se sont fixé des objectifs ambitieux en la matière L’Union européenne vise à obtenir 20 % de son énergie à partir de sources d‘énergie renouvelables d’ici 2020 Les États-Unis veulent faire de même tandis que la Chine espère atteindre dans le même laps de temps, un ratio de 15 %

Moins cher, plus écolo : isolez votre corps plutôt que votre maison. Ces dernières décennies, le mercure s'est affolé dans nos foyers.

Moins cher, plus écolo : isolez votre corps plutôt que votre maison

Selon David MacKay, conseiller scientifique au ministère britannique de l'énergie, la température moyenne des logements anglais était de 13°C en hiver en 1970... Bien loin des 19°C aujourd’hui recommandés par l’ADEME, ou des 21°C préconisés par son homologue américain. La baisse du prix du baril n'a pas freiné les énergies vertes en 2014. Panneaux solaires © h080 Après deux ans de déclin, les investissements dans les énergies renouvelables ont recommencé à augmenter (16 %), atteignant 310 milliards de dollars en 2014, selon un rapport de Bloomberg New Energy Finance.

La baisse du prix du baril n'a pas freiné les énergies vertes en 2014

Ils ont quasiment retrouvé leur niveau record de 2011, 318 milliards de dollars. De tels chiffres « peuvent surprendre certains commentateurs qui avaient prédit des difficultés pour les énergies vertes suite à l’effondrement des prix du pétrole, commente Michael Liebreich, président du conseil consultatif de l’agence. Mais il était trop tôt pour que cela impacte les investissements de façon notable. Un pétrole brut moins cher influera plus sur le transport routier que sur la production d’énergie ». DE VENT ET D’EAU FRAÎCHE – Dans l’Atlantique, la première île 100 % énergies renouvelables. Des éoliennes et un réservoir de la station électrique de Gorona, sur l'île d'El Hierro, aux Canaries.

DE VENT ET D’EAU FRAÎCHE – Dans l’Atlantique, la première île 100 % énergies renouvelables

AFP PHOTO / DÉSIRÉE MARTIN Ce sera bientôt une première dans le champ des énergies renouvelables : l'île d'El Hierro, plus petite terre des Canaries espagnoles, est sur le point de satisfaire 100 % de ses besoins en électricité grâce à l'eau et au vent, rapporte le site ThinkProgress.org. L'ouverture en juin d'une nouvelle ferme de cinq éoliennes, qui fournira 11,5 mégawatts, viendra achever dans quelques mois sa transition et son indépendance énergétiques. Éducation au développement durable - Accueil. Vers une transition énergétique : des ruptures scientifiques et techniques sont-elles possibles ? La notion de gauche et de droite nous est très familière ; néanmoins elle déborde largement le cadre quotidien (par exemple, pourquoi les voitures roulent-elles à droite et les trains circulent-ils à gauche en France ?)

Vers une transition énergétique : des ruptures scientifiques et techniques sont-elles possibles ?

Pour se retrouver en sciences et notamment en chimie dans le concept de chiralité (du grec kheir = main). Sortie du domaine scientifique, cette dualité se reconnaît depuis longtemps en architecture (ex. : escaliers en colimaçon) et en art, et rejoint même le manichéisme bon/méchant ou ange/démon (les justes à ma droite, les mauvais à ma gauche), dans la statuaire de beaucoup d'églises et de cathédrales, avant de se retrouver dans le domaine politique. Voir la vidéo. Recul important du solaire et de l'éolien en 2013. Le recul est très net.

Recul important du solaire et de l'éolien en 2013

Selon les statistiques officielles publiées par le ministère de l'écologie, les raccordements d'éoliennes ont chuté de 30 % en 2013 et ceux des panneaux photovoltaïques de 45 %, avec un quatrième trimestre toujours médiocre. Lire aussi (édition abonnés) : Pour un « Airbus » de l'éolien en mer Pour l'éolien, le parc a augmenté de 535 mégawatts l'an passé, contre 815 mégawatts en 2012, selon le « tableau de bord éolien-photovoltaïque » publié par le Commissariat général au développement durable.

Le parc installé a atteint un nouveau sommet de 8 163 mégawatts au 31 décembre, mais à ce rythme, la France n'atteindrait son objectif de 2020 (19 000 MW) qu'en 2034, selon un calcul de l'AFP. Au quatrième trimestre, les raccordements n'ont été que de 143 mégawatts, soit 42 % de moins qu'au dernier trimestre 2012, même si les installations sont amenées à être révisées à la hausse, selon le CGDD. L'Agence Internationale de l'énergie a publié son rapport WEO 2012. La publication du rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie, le “World energy outlook” (le résumé en français) , est toujours un événement …Celui de l’année 2012 a été publié ce 10 novembre, et a, comme attendu, suscité l’intérêt des médias.

L'Agence Internationale de l'énergie a publié son rapport WEO 2012

Médias qui ont eu une lecture que l’on pourrait qualifier de parcellaire. Voici quelques approfondissements ! Le buzz : l’indépendance énergétique des États-Unis et les schistes … Débat sur l'énergie : nous ne serons pas à l'intérieur. Hier soir, 12 novembre, des représentants de Greenpeace France étaient en rendez-vous avec Delphine Batho. Un rendez-vous que nous avions sollicité, le 10 novembre, suite à l’annonce des noms des “sages” composant le comité de pilotage du débat.

La composition du comité de pilotage nous avait alarmés : le secteur de l’entreprise est uniquement représenté sous l’angle des grands producteurs d’énergies sales, alors même que la transition énergétique concerne et bénéficie aux producteurs d’énergies renouvelables, aux PME et aux entreprises spécialisées dans les économies d’énergie. À l’issue du rendez-vous, Greenpeace a décidé de ne pas participer au débat sur l’énergie Le 15 novembre 2011, lors de la signature de l’accord électorale entre le PS et EELV, Greenpeace bloquait la rue de Solférino.

Photo : Nicolas Chauveau. Greenpeace ne refuse ni le débat ni la discussion. [Tribune] La France et l’Allemagne en ordre de bataille pour les énergies renouvelables. Passerelle des Deux Rives entre Strasbourg et Kehl @ Mathieu Nivelles Fabien Chatel est chef de projet chez ITE, une société européenne basée à Bruxelles spécialisée sur les questions environnementales et de développement durable. Un « Airbus de l’énergie » : l’expression est lâchée. Une idée intéressante au regard des engagements des deux pays en faveur de la transition énergétique et de leur excellence technologique. Après le succès de partenariats comme celui entre E.ON et GDF Suez, d’autres suivent d’ores et déjà dans le secteur des renouvelables, notamment avec l’alliance entre EDF, Alstom et l’Allemand WPD. Nous avons à nouveau un futur.

Le prospectiviste Jeremy Rifkin (Wikipédia, @jeremyrifkin), directeur de la Fondation des tendances économiques est un penseur important de notre modernité. Nombre de ses livres se sont révélés prophétiques comme La fin du travail (1996) ou L’âge de l’accès (2000). Son dernier livre, la Troisième révolution industrielle (voir également le site dédié), est certainement l’un de ses plus ambitieux, car il nous livre – rien de moins – qu’un futur de rechange par rapport à celui qu’on abandonne. La seconde révolution industrielle (1880-2006) n’est plus notre futur Rifkin dresse un double constat. D’une part, celui de la fin de la seconde révolution industrielle, fondée sur le pétrole et les énergies fossiles.

L'hiver doux réduit les émissions de CO2. Stratégie&études n°31 - 2 février 2012. Gaz de schiste. Le fluoropropane: une alternative pour l'exploitation du gaz de schiste? Mercredi 29 janvier 2014 le Canard enchaîné révélait qu’Arnaud Montebourg désirait engager des recherches sur une technique alternative à la fracturation hydraulique pour une exploitation du gaz de schiste plus propre et moins risquée. Le remplacement de l’eau par du gaz, comme le fluoropropane, pour la fracturation est une solution qui est en cours d’expérimentation aux États-Unis. Procès sur le gaz de schiste : une famille texane obtient 3 millions de dollars d’indemnités. Les règles d’or pour réussir la révolution gazière. L’âge d’or du gaz naturel annoncé par l’Agence internationale de l’énergie s’appuiera essentiellement sur l’exploitation à grande échelle des très controversés gaz de schiste, a fait valoir hier l’organisation en dévoilant un nouveau rapport consacré à cette source d’énergie fossile.

Le patron d'ExxonMobil dit non au gaz de schiste... près de chez lui. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer (New York, correspondant) Le cinéma, une arme contre le gaz de schiste. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric. Cuiseur à Bois Econome. Zegreenweb.com. Zegreenweb.com. Un carburant fait d’eau et de lumière. Lyon, vitrine japonaise de l'"énergie intelligente" Avis énergies renouvelables. Une chaufferie biomasse à Châteaudun. Une chaufferie biomasse a été inaugurée vendredi 21 février à Châteaudun dans l’Eure-et-Loire. Elle permet d’alimenter en chaleur 1.600 logements, soit 4.000 habitants. Zegreenweb.com.