background preloader

Traces numériques

Facebook Twitter

Educnum. Ce que change la loi pour une République numérique pour la protection des données personnelles. Préserver la vie privée et respecter l’économie du Web : nouvelle extension MyTrackingChoices à tester avec Firefox. Protection des données Logo MyTrackingChoices de Privatics - © Inria / Privatics L’équipe Privatics a développé le logiciel « MyTrackingChoices » , un bloqueur de publicités permettant aux utilisateurs de mieux contrôler la manière dont ils sont suivis sur Internet.

Préserver la vie privée et respecter l’économie du Web : nouvelle extension MyTrackingChoices à tester avec Firefox

Une extension pour Firefox est à présent disponible. Conçu à la fois pour protéger l’intimité des utilisateurs et pour préserver le modèle économique des sites gratuits, MyTrackingChoices permet à chacun de mieux contrôler son profil de navigation et ainsi limiter les publicités ciblées aux seules thématiques qu’il a expressément choisies. L’objectif de ce projet est de montrer aux publicitaires et aux éditeurs qu’il est possible d’avoir un Internet gratuit, qui se finance sur les publicités, tout en respectant les choix des internautes en termes de protection de la vie privée.

12 tutoriels pour apprendre à utiliser Qwant Junior, moteur de recherche français sécurisé pour enfants. Lancé en décembre 2015, le moteur de recherche Qwant Junior est destiné aux enfants de 6 à 13 ans.

12 tutoriels pour apprendre à utiliser Qwant Junior, moteur de recherche français sécurisé pour enfants

Il se présente en 2 versions : grand public avec Qwantjunior.com et Edu.qwant.com pour les professeurs des écoles et les classes (via un code fourni par le Ministère de l’Education nationale). Qwant Junior, moteur de recherche français, est recommandé et utilisé par l’Education nationale. Willkommen bei "Meine Aktivitäten". La mémoire numérique : une mutation anthropologique. Pas d’ autorisation perpétuelle pour le droit à l’image. Pas d’ autorisation perpétuelle, telle est la conclusion du TGI de Paris dans son jugement du 7 octobre 2015, se prononçant sur la question de la résiliation d’un « contrat de cession de droit à l’image » en raison de la perpétuité de l’engagement du cédant.

Pas d’ autorisation perpétuelle pour le droit à l’image

Pas d’ autorisation perpétuelle d’utiliser une image En l’espèce, une femme avait cédé, en 2009, le droit d’utiliser son image, sans limitation de durée ni de restriction de territoire, à la société Cool Cat, dans le cadre de sa participation non rémunérée à une « vidéo musique ». Elle avait autorisé ladite société à diffuser ce clip par tous moyens connus et inconnus, et sur tous réseaux câblés ou par internet, à des fins commerciales. La cédante ne souhaitant plus que son image soit exploitée, a sollicité la cessation de la diffusion de la vidéo qui était accessible sur divers sites internet. SurferPrudent. E-traces. Nouvelles approches de la confiance numérique. Vie privée des enfants : une protection insuffisante sur les sites Internet - CNIL - Commission nationale de l'informatique et des libertés. Que ce soit pour jouer, apprendre, s’informer, bénéficier d’un soutien scolaire ou suivre les aventures de son personnage préféré, les enfants et adolescents passent beaucoup de temps sur Internet (en moyenne, par semaine, 3h40 de 1 à 6 ans, 5h30 de 7 à 12 ans, 13h30 de 13 à 19 ans en 2015) et le temps consacré à cette navigation augmente (plus d’une heure par tranche d’âge entre 2012 et 2015)[1].

Vie privée des enfants : une protection insuffisante sur les sites Internet - CNIL - Commission nationale de l'informatique et des libertés

En mai dernier, 29 autorités de protection des données dans le monde, rassemblées au sein du Global Privacy Enforcement Network (GPEN - réseau d'organismes agissant au sein de l'OCDE pour la protection de la vie privée) ont mené une opération conjointe d'audit en ligne sur 1 494 sites et applications : l’Internet Sweep Day. La CNIL y a participé. Yoogle!

Yoogle!

Yoogle!

Est un jeu en ligne, miniature du Web 2.0, vous permettant d'en découvrir les coulisses en jouant tour-à-tour le rôle des différents acteurs du marché des données personnelles et de participer aux manoeuvres des uns et des autres. Big Brother Awards La politique de sécurité des 15 dernières années est difficilement compatible avec notre idéal de liberté. Plan vigilance orange pour les données personnelles... ou comment assurer leur traitement.

Ce que dit la Loi "Informatique et Libertés" Le principe posé par les articles 34 et 35 de la loi "Informatique et Libertés" est que l’obligation de sécurité (empêcher que les données ne soient "déformées ou endommagées") et de confidentialité des données (empêcher que des "tiers non autorisés accèdent aux données") s’impose non seulement au responsable de traitement mais également à son (ses) sous-traitant(s).

Plan vigilance orange pour les données personnelles... ou comment assurer leur traitement

Identité numérique

Plagiat. Facebook. Google. Droit à l'oubli : les 13 critères dégagés par la CNIL - Politique - Numerama. Droit à l’oubli : les dix sites les plus gênants. En un an, les Européens ont demandé à Google de déréférencer plus d’un million d’URL. Photo gênante en soirée, article défavorable, données personnelles... les requérants ont ainsi pu apercevoir les contours de leur nouveau droit à l’oubli sur Internet. Ouvert par une décision de la Cour de justice de l’Union européenne, ce droit permet à n’importe quel citoyen de l’UE de déposer une demande via un formulaire. Mais le moteur de recherche n’est pas tenu d’accepter toutes les requêtes ; 58% d’entre elles ont été rejetées, selon des données récemment mises à jour.

Demande refusée, demande acceptée Google donne ainsi l’exemple d’une demande française : Droit à l’oubli numérique et droit à l’information : un équilibre difficile. Valérie-Laure BENABOU et Judith ROCHFELD, « Les moteurs de recherche, maître ou esclaves du droit à l’oubli numérique ? Acte 2 : Le droit à l’oubli numérique, l’éléphant et la vie privée », Dalloz 2014, pp. 1481-1485. Jean-Michel BRUGUIERE, « Droit à l’oubli numérique des internautes ou… responsabilité civile des moteurs de recherche du fait du référencement ? (retour sur l’arrêt de la CJUE du 13 mai 2014) », Communication Commerce électronique, mai 2015, pp. 15-23. Jean-Michel BRUGUIERE, « Le "droit à" l’oubli numérique, un droit à oublier », Dalloz 2014, pp. 299-301. Céline CASTETS-RENARD, « Google et l’obligation de déréférencer les liens vers les données personnelles ou comment se faire oublier du monde numérique », RLDI, n° 106, juillet 2014, pp. 68-75.

Le droit à l'oubli sur internet en passe de devenir une réalité. Vidéos de soirées trop arrosées, photos embarrassantes, rien ne s'efface spontanément sur internet.

Le droit à l'oubli sur internet en passe de devenir une réalité

Cela peut avoir de graves conséquences dans la vraie vie. Malek Mokrani a été la cible d'un harceleur sur le web, qui lui a forgé une réputation d'escroc. Résultat: tous ses projets professionnels ont échoué. Rendre les liens inaccessibles ou peu visibles Malek Mokrani a intenté une action en justice pour faire condamner son harceleur, mais il aurait aussi pu se tourner vers Google. "Chaque demande est étudiée au cas par cas, ce n'est absolument pas un procédé algorithmique, tout est manuel pour apprécier justement chacune des décisions", a expliqué Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce, porte-parole de Google France. Dans 50% des cas, la réponse de Google est favorable, les liens sont rendus inaccessibles. Comprendre le Droit à l'Oubli sur Internet. Mission de recherche Droit et Justice » Le droit à l’oubli. Economie - "Droit à l'oubli" : comment disparaître des recherches Google.