background preloader

Ressources Bibliographiques

Facebook Twitter

Familles, je vous haime - Compétences de filles ? Compétences de garçons ? - Libération.fr. Globalement meilleures élèves que les garçons, les filles hésitent encore à suivre des études scientifiques, nous confirme une enquête de Libération du 26 mars.

Familles, je vous haime - Compétences de filles ? Compétences de garçons ? - Libération.fr

Denis Guedj, mathématicien, émet, entre autres, l’hypothèse que le statut particulier de la vérité en maths peut être ressenti comme de la violence, comme une forme de brutalité. Quoi qu’il en soit, cette prescription souvent inconsciente des compétences qui dirige les filles vers le social et les garçons vers la compétitivité et l’excellence a de toute évidence la peau dure.

Ma pratique de psychiatre auprès des familles et des jeunes enfants montre à quel point la représentation des compétences des filles et des garçons demeure paradoxale. Des pères et des mères, des hommes et des femmes, qui souhaitent inconsciemment servir de modèle, reproduisent ainsi à leur insu avec leurs enfants, des schémas qu’ils combattent consciemment, et qui leur sont transmis depuis la nuit des temps. . • Serge Hefez • Réagissez à l’article. Garçons surconfiants et filles hésitantes, évaluer ses compétences en maths n'est pas une science exacte. La tendance est forte et implacable.

Garçons surconfiants et filles hésitantes, évaluer ses compétences en maths n'est pas une science exacte

Au lycée, filles et garçons ont souvent deux manières très différentes d'appréhender la prise de parole en cours ainsi que le travail scientifique qui leur est demandé. Généralement, la participation orale des élèves en classe est résumée en quelques mots sur le bulletin trimestriel: elle est «bonne» ou «insuffisante», s’accompagnant parfois d’une note qui, intégrée à la moyenne du trimestre, n’a souvent que peu d’impact sur celle-ci.

C’est en tout cas ce qui se passe dans les matières scientifiques, les enseignants des disciplines littéraires (notamment les langues vivantes) accordant bien plus d’importance à l’investissement des élèves à l’oral. À croire que la participation orale relève de l’évidence: il s’agit pourtant de prendre la parole devant un parterre d’une trentaine d’autres jeunes gens de son âge, dont une partie vous attend au tournant et transformera la moindre erreur ou le moindre bafouillement en un sujet de moquerie. Thomas Messias. Donald Winnicott. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Donald Winnicott

Biographie[modifier | modifier le code] Donald Winnicott naît dans une famille de la bourgeoisie britannique. Il est pensionnaire durant ses études secondaires puis étudie à l'université Cambridge et sert comme médecin pendant la Première Guerre mondiale, sur un destroyer de la marine britannique (1917). Il obtient son diplôme de médecin en 1920 et devient member du Royal College of Physicians en 1922. Il épouse en 1951 Clare Winnicott (en), travailleuse sociale et psychanalyste[1]. Parcours[modifier | modifier le code] Il se spécialise en pédiatrie en 1923-1924, spécialité qui lui permet « … de traiter l'individu entier et de situer l'enfant dans le contexte familial et social[2]. » Il a lu les ouvrages de Freud lors de ses études universitaires, et commence sa formation d'analyste en 1923 avec James Strachey, en même temps qu'il commence à tenir des consultations en pédiatrie.

D. Phénomènes transitionnels[modifier | modifier le code] Mythologies (recueil) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythologies (recueil)

Mythologies est un recueil de 53 textes rédigés par Roland Barthes entre 1954 [1] et 1956 au fil des mois et au gré de l'actualité, publié aux éditions du Seuil en 1957. Dans l'avant-propos Barthes précise : « Le matériel de cette réflexion a pu être très varié (un article de presse, une photographie d'hebdomadaire, un film, un spectacle, une exposition), et le sujet très arbitraire : il s'agissait évidemment de mon actualité. » Le catalogue des mythes contient un certain nombre de sujets qui peuvent être groupés soit par thème soit par la forme du message qui véhicule le mythe lui-même.

Classement par nombre d'occurrences (certains mythes sont comptés plusieurs fois par la nature même de leur mythe) : En septembre 1956, Roland Barthes écrit un texte intitulé « Le mythe, aujourd'hui » et qui constitue le deuxième volet de Mythologies dans lequel il analyse le phénomène même du mythe. Légende urbaine. Billy Elliot.

Simone de Beauvoir, Le deuxième sexe

CERVEAU ROSE, CERVEAU BLEU - Lise ELIOT. Martine Court, Corps de filles, corps de garçons : une construction sociale. 1Le point de départ de ce premier livre de Martine Court est un constat relativement élémentaire : on explique souvent les cas de filles ou de garçons atypiques au regard de la moyenne statistique par des causes extra sociologique.

Martine Court, Corps de filles, corps de garçons : une construction sociale

Ceux et celles qui échappent au « formatage » que leur promet l'éducation tant familiale que scolaire feraient preuve, de par leur caractère ou leur profil psychologique, de caractéristiques individuelles de résistance hors du commun. Ces éléments « hors social » leur permettraient de passer entre les mailles du corset socialisateur. L'ambition de l'auteure est donc ici de démontrer que contrairement à cette idée largement rependue, une observation fine des modalités concrètes de socialisation permet de rendre compte avec les outils du sociologue, non seulement de la reproduction des stéréotypes mais aussi des écarts à la norme. 1 Héritier Françoise Masculin/Féminin. La construction de l'identité sexuée - Véronique Rouyer.

Genre et socialisation de l'enfance à l'âge adulte - Sandrine CROITY-BELZ, Yves PRETEUR, Véronique ROUYER. Ressources Bibliographiques. Sciences économiques et sociales: seconde - Marc Montoussé.