background preloader

TPE

Facebook Twitter

Voir le cerveau penser ! Brest: des députés à la maison d'arrêt. La maison d'arrêt de Brest conserve ses miradors. Sécurité : Manifestation à la maison d'arrêt de Brest. Justice : Une surveillante de prison arrêtée (Brest) Projet de loi pénitentiaire. 1.

Projet de loi pénitentiaire

La formation et l'emploi en prison, enjeux majeurs pour la réinsertion · Le travail Près de 40 % des détenus n'ont jamais travaillé avant leur incarcération. Cette donnée met en évidence les difficultés auxquelles le travail pénitentiaire est confronté tout comme elle démontre l'importance de cette activité comme facteur de resocialisation et de réinsertion des détenus. Le travail pénitentiaire répond à un double objectif. Le second objectif, plus orienté vers la réinsertion, vise à permettre l'acquisition de certaines compétences destinées à aider le détenu à trouver un emploi après sa libération. La proportion de détenus exerçant un emploi ne dépasse pas cependant 40 %. Les objectifs que s'est assignée l'administration pénitentiaire dans ce domaine à l'horizon 2011 -le simple maintien des taux d'occupation actuels-ne paraissent pas à la mesure d'une politique ambitieuse tournée vers la réinsertion25(*).

Le travail s'accomplit, en détention, selon trois modalités distinctes. L’administration pénitentiaire doit préparer l’insertion des détenus. L’administration pénitentiaire a quatre missions : protéger la société, assurer la punition du condamné, favoriser son amendement et permettre sa réinsertion.

L’administration pénitentiaire doit préparer l’insertion des détenus

Pensez-vous que la dernière soit remplie ? Notre mission d’insertion est spécifique puisqu’elle comprend la prévention de la récidive. Elle est principalement confiée au Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) qui gère également les peines alternatives. Toutes les actions menées, qu’elles soient culturelles, sociales ou professionnelles, contribuent à la réinsertion du détenu et sont réalisées en lien avec des partenaires dans une volonté de responsabilité sociale partagée.

En ce qui concerne l’enseignement général, l’Education nationale détache du personnel dans chaque établissement pénitentiaire depuis de longues années. La prison : et après ? Pour que la punition s’arrête à la sortie. La réinsertion professionnelle des personnes détenues ?

La prison : et après ? Pour que la punition s’arrête à la sortie

Une question qui fait doucement rigoler Jean-Baptiste Selleret, ancien éducateur spécialisé auprès des usagers de drogues à la maison d’arrêt de Nanterre (Hauts-de-Seine). « C’est juste mission impossible, estime-t-il. Entre 2004 et 2008, cet établissement pénitentiaire comptait sept conseillers d’insertion et de probation (CIP) pour 2000 détenus par an. Comment pouvaient-ils préparer leur réinsertion professionnelle ? Publications - Recherche via Google. La difficile réinsertion des détenus par le travail en débat à la Chancellerie. Comment améliorer la réinsertion des détenus par le travail?

La difficile réinsertion des détenus par le travail en débat à la Chancellerie

L’association «Justice deuxième chance», qui tente depuis deux ans de relever ce défi, a réuni mardi à la Chancellerie les intervenants de ce dossier pour un débat clôturé par Robert Badinter. Conditions de vie-Société - Le handicap est plus fréquent en prison qu'à l'extérieur. Brest : L'association Emergence menacée de fermeture. BREST : C.H.R.S. "LES AJONCS" - BREST - Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) - Contacts et Informations. Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ont pour mission d'assurer l'accueil, le logement, l'accompagnement et l'insertion sociale des personnes ou familles connaissant de graves difficultés en vue de les aider à accéder ou à recouvrer leur autonomie personnelle et sociale.

BREST : C.H.R.S. "LES AJONCS" - BREST - Centre d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) - Contacts et Informations

Il s'agit notamment de victimes de violence, de personnes confrontées à l'alcoolisme et aux toxicomanies ou de personnes sortants de prison. C'est la loi 74-955 du 19 novembre 1974, (loi étendant l’aide sociale à de nouvelles catégories de bénéficiaires et modifiant diverses dispositions du Code de la famille et de l’aide sociale du Code du travail) qui créa les CHRS (dont l'intitulé de départ était « Centres d’hébergement et de réadaptation sociale »).

Le financement du fonctionnement des CHRS est assuré par une dotation globale de l’Etat. Plus d'informations Public accueilli Mixité Établissement Féminin Familles en difficulté et/ou femmes isolées. La plus grande prison d'europe (Fleury) documentaire en français 2014. Difficile réinsertion - Vivre Ensemble.

Tout détenu qui entre en prison sera un jour amené à en sortir.

Difficile réinsertion - Vivre Ensemble

Il est dans l’intérêt de la société qu’il ne récidive pas et qu’il puisse se réinsérer, notamment par le logement et l’emploi. Une telle réinsertion ne se fait pas du jour au lendemain. Elle doit être préparée et accompagnée. Préparée pendant la détention, accompagnée à la sortie. Et, pour éviter qu’il doive y avoir réinsertion, on devrait aussi se préoccuper de l’insertion des jeunes dans la société, avant qu’ils ne dérapent. Analyse - Sortie de prison, difficile réinsertion Téléchargez l’analyse en pdf « Jean Valjean était entré au bagne sanglotant et frémissant ; il en sortit impassible.

À l’image de Jean Valjean, célèbre personnage des Misérables de Victor Hugo – continuellement poursuivi par son statut d’ancien forçat –, bien des libérés se voient coller une étiquette et conditionnés par leur passé. Cependant, même en faisant abstraction des craintes (légitimes ou non) de M. « Les galères font le galérien. » Victor Hugo. Tpe.