background preloader

Lune

Facebook Twitter

Un nouveau scénario pour la formation de la Lune. Vue d’artiste de la collision entre la Terre et un planétoïde. © NASA/JPL-Caltech.

Un nouveau scénario pour la formation de la Lune

ELLE sera pleine le 12 janvier, sous forme de dernier quartier le 19, nouvelle le 28… Même si les astronomes peuvent déterminer ses éphémérides des siècles à l’avance, la Lune, métronome de nos mois et de nos années, n’a pas toujours accompagné la Terre. Notre planète est née sans elle et sans elle a vécu sa prime enfance. Il a fallu attendre plusieurs dizaines de millions d’années après le début de la formation du Système solaire pour que la Terre gagne son satellite. Toute la question est de savoir comment la Lune est apparue car, aujourd’hui encore, son origine exacte demeure énigmatique. Certes, depuis le milieu des années 1970, un scénario domine, celui dit de l’impact géant.

La plausibilité de cette hypothèse a au fil des années été confirmée par des simulations numériques. Collisions multiples L’étude de ces chercheurs a été publiée ce lundi 9 janvier par Nature Geoscience. Histologie des plantes. Quest ce que la sève. The Moon thought to play a major role in maintaining Earth's magnetic field. The classical model of the formation of Earth's magnetic field raised a major paradox.

The Moon thought to play a major role in maintaining Earth's magnetic field

For the geodynamo to work, the Earth would have had to be totally molten four billion years ago, and its core would have had to slowly cool from around 6800 °C at that time to 3800 °C today. However, recent modeling of the early evolution of the internal temperature of the planet, together with geochemical studies of the composition of the oldest carbonatites and basalts, do not support such cooling. With such high temperatures being ruled out, the researchers propose another source of energy in their study. The Earth has a slightly flattened shape and rotates about an inclined axis that wobbles around the poles. Its mantle deforms elastically due to tidal effects caused by the Moon. . © Julien Monteux and Denis Andrault. The gravitational effects associated with the presence of the Moon and Sun cause cyclical deformation of the Earth's mantle and wobbles in its rotation axis. Notes: Bibliography: La plus grosse super Lune depuis 1948 aura lieu le 14 novembre.

La Pleine Lune du lundi 14 novembre 2016 sera plus imposante que d'habitude.

La plus grosse super Lune depuis 1948 aura lieu le 14 novembre

Ce sera la plus grande depuis celle du 26 janvier 1948, il y a 68 ans ! Techniquement, l'astre sera en périgée-syzygie, c'est-à-dire au point de son orbite elliptique le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). Ces dernières années, le terme de super Lune (supermoon pour les Anglo-saxons) s'est imposé pour qualifier ce phénomène qui n'est pas aussi exceptionnel qu'il n'en a l'air. En effet, la Pleine Lune d'octobre était aussi présentée comme une super Lune et cela se produit en moyenne 4 à 6 fois par an.

Néanmoins, celle du 14 novembre bat tous les records depuis le début du XXIe siècle. Au moment de la Pleine Lune, à 13 h 52 TU très exactement, notre planète et son satellite ne seront séparés que de 356.509 km. Pour la super Lune du siècle, il faudra patienter le 6 décembre 2052 : la distance entre les deux astres sera de 356.425 km. L'influence de la pleine lune. Découverte : la surface de la Lune est bien plus jeune que l'on croyait ! - Science-et-vie.com. On la croyait morte.

Découverte : la surface de la Lune est bien plus jeune que l'on croyait ! - Science-et-vie.com

Figée dans une sidérale immobilité, pour l'éternité, ou presque. La surface de la Lune, dénuée d'eau, de vent, de vie, de volcanisme, de séismes, et donc de toute forme d'érosion, se montrait aujourd'hui telle qu'elle était il y a des centaines de milliers, voire des millions d'années... Les traces de pas laissés par douze hommes venus de la planète Terre dans la cendre grise ? Elles ne devaient pas s'effacer avant des millions d'années. Bien sûr, les planétologues n'ignoraient pas que sur la Lune, c'est du ciel, toujours, que vient le changement : d'abord la pluie silencieuse de radiations émises par le Soleil et les supernovae lointaines.

Erreur de perspective : les astronomes n'observaient pas à la bonne échelle... Les astronomes n'observaient pas à la bonne échelle !