background preloader

Tpe oiseau planeur

Facebook Twitter

Ascendance thermique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ascendance thermique

L’ascendance thermique, ou bulle de convection, est le mouvement vertical de l'air causé par la poussée d'Archimède due à la différence de température entre l'environnement et une parcelle d'air. En été, les ascendances thermiques sont provoquées par un échauffement important du sol par le soleil qui est pratiquement à la verticale tandis que pendant la saison froide, les ascendances thermiques peuvent être provoquées par l'advection d'une masse froide au-dessus d'un sol encore relativement chaud. Annexe2-Calcul-mental. TPE planeurs. Voler a été l'un des rêves les plus importants dans l'histoire de l'humanité: l'homme a toujours eu envie d'atteindre les cieux, et ce bien des siècles avant l'apparition des premiers appareils aéronautiques.

TPE planeurs

Au fur et à mesure des découvertes et des progrès scientifiques, les avions à moteur se sont généralisés mais le planeur, descendant direct des premiers « engins volants non motorisés », n'a pas disparu loin de là. Et pour cause, il est même aujourd'hui considéré comme « l'oiseau le plus aérodynamique du monde ». En effet, sa particularité principale par rapport à un avion traditionnel (à hélice ou à réaction) consiste à l'utilisation non pas de carburant (kérosène) mais de l'environnement pour se déplacer et se maintenir en l'air, et tout cela sans moteur. Cette absence lui confère le titre de "roi incontesté du monde du silence en vol"! Mais comment cet engin si mystérieux plus lourd que l'air, privé de moteur, peut-il réussir à planer aussi bien que le font les oiseaux? TPE aerodynamisme. Forces. 1° Les oiseaux - TPE - Le Vol, L'aérodynamisme - 1°Les oiseaux Les oiseaux ont une anatomie proche de celle de l’homme néanmoins avec quelques différences qui lui permettent de voler.

1° Les oiseaux - TPE - Le Vol, L'aérodynamisme -

Son squelette : L’oiseau possède toutes les caractéristiques d’un squelette de vertébré, la pneumatisation d’une partie de son squelette en diminue le poids tout en augmentant sa solidité. L’oiseau peut atteindre une certaine légèreté grâce à ses os creux. Un renforcement des os par des cloisons (entretoises) sont nécessaires à cause de la puissance de ses muscles. Les os de l’oiseau sont ainsi à la fois légers et résistants. Afin d’alléger davantage l’oiseau, en plus des os creux, un ovaire a été supprimé chez la femelle et l’appareil digestif a été diminué. Ses muscles : Les principaux muscles agissant pendant le vol sont les grands muscles pectoraux qui sont essentiel à la propulsion (ils tirent les ailes vers le bas). Les muscles permettant aux ailes de s’élever ou de régler les angles sont plus petits.

L’aile ne possède que 3 doigts, de plus : Aile ne manque pas d'air. Encre chaude (1) Encre froide. C'est pas sorcier -VOL A VOILE : ÇA PLANE POUR LES SORCIERS ! Le vol à voile. Ainsi le but d’une aile est donc d’éliminer les écoulements tourbillonnaires autour de l’aile, qui risqueraient de déstabiliser l’aile et surtout de ralentir le planeur.

Le vol à voile

Les écoulements tourbillonnaires se forment au bout de l’aile sous l’effet du vent relatif. Ils frappent l’aile de haut en bas et entraînent donc notre avion vers le sol en augmentant la traînée. Ces tourbillons sont appelés tourbillons de Prandtl. Pour diminuer cette traînée, il faut réduire l’influence des tourbillons et donc allonger les ailes dans leur longueur. L’aile obtenue est dite en creux et possède un bord d’attaque épais tandis que le bord de fuite est plus fin tout en gardant une épaisseur suffisante pour ne pas être trop fragile. Tpe.cvol.free.fr. A) Type d’avions et structure : a) Types d’avion.

Tpe.cvol.free.fr

Il existe plusieurs types d’avion : L’avion de ligne : le moyen de transport aérien le plus utilisé. Les avions d’observation : conçus pour toutes les interventions de survol (incendies de forêts, circulation automobile, etc.). Les avions à réaction : dotés de moteurs à réaction. Les hydravions : dotés de flotteurs à la place des trains d’atterrissage conventionnels pour permettre des amerrissages. B) Structure d’un avion. Le corps de l’avion doit offrir peu de résistance à l’air : on dit qu’il est « aérodynamique ». Description de l'avion L’avion est composé d’éléments (ailes, empennage, …) dont la surface est particulièrement étudiée pour réduire la résistance de l’air, ou traînée, et assurer la stabilité de l’engin. L’aile, par exemple, présente un profil effilé : la surface supérieure, ou extrados, est légèrement bombée, alors que la surface inférieure, ou intrados, est presque plate.

Fais comme l'oiseau. La forme et le mode de vol des oiseaux sont adaptés au milieu dans lequel il vivent.

Fais comme l'oiseau

Différents types d'oiseaux ont inspiré les pionniers de l'aéronautique. Distribuez le tableau ci-dessous aux élèves et demandez leur de retrouver l'oiseau qui se cache derrière chacune de ces machines volantes : Réponses extraites du catalogue de l'exposition "La bionique", exposition itinérante du Muséum National d'Histoire Naturelle www.mnhm.fr (Yves Coineau) A - 3 : L'albatros, dont l'envergure dépasse deux mètres, peut planer au-dessus de la mer pendant des heures sans esquisser un mouvement d'ailes.

Il ajoute à ses qualités aérodynamiques, une parfaite maîtrise du vol à voile, profitant des vents ascendants au dessus des vagues. B -1 Le planeur de Massia-Biot , d'une envergure de 7,5 mètres, copie intuitivement les formes et les dispositifs de vols des grands oiseaux comme les cigognes ou les rapaces. Tpe Planeur - www.planeur.net - www.volavoile.net. Le principe de base du vol plané est le même pour les planeurs et les oiseaux qui pratiquent ce genre de vol : c'est un vol qui est toujours descendant par rapport à l'air, sur une pente qui est l'inverse de la finesse aérodynamique.

Tpe Planeur - www.planeur.net - www.volavoile.net

Toutefois dans ce domaine (la finesse) les planeurs sont bien meilleurs que les oiseaux, c'est un question d'échelle, il est à peu près admis et démontré que de très grande finesses ne peuvent s'obtenir qu'avec de très grandes ailes. Le meilleur dans ce domaine à ce jour est sans doute l'ETA, un planeur de 30m d'envergure qui doit ateindre la finesse 70. C'est par ailleurs illustré par la comparaison des finesses des divers planeurs actuels en relation avec leur envergure : en gros, à 1 ou 2 points près les planeurs de 15m ont une finesse de 40, ceux de 20m finesse 50, ceux de 25m finesse 60, 30m finesse 70.

Les planeurs actuels ont une finition lisse brillante, ce n'est pas le cas des oiseaux. Tpeaero 2005 - Comparaison entre les machines de l'homme et la nature. Léonard de Vinci Léonard de Vinci est né près de Florence en 1452 et mort au Clos Lucé près d’Amboise en 1519.

Tpeaero 2005 - Comparaison entre les machines de l'homme et la nature

Il est un artiste et humaniste florentin, à la fois peintre, sculpteur, architecte, ingénieur et scientifique !!! Il est célèbre dans le monde entier, grâce à la Joconde mais aussi grâce à ses grandes visions sur le plan technique : le char d’assaut, l’hélicoptère, le parachute, le planeur ! C’est à partir de 1480 (jusqu'à sa mort) qu’il s’est intéressé au vol de l’homme. "L'homme est capable" affirmait-il, "de se maintenir dans l'air par le moyen d'ailes battantes.

" Léonard de Vinci est persuadé que l’homme peut voler à la seule condition d’imiter les formes parfaites de la nature. Le parfait acrobate, même dans les conditions atmosphériques les plus difficiles, est pour lui le milan. Maquette réalisée avec Pierre : du papier cartonné, de la ficelle et une allumette ! Photo prise au Clos-Lucé, d’une maquette à l’échelle 1:1 d’un des dessins de Vinci. Le planeur et ses points communs avec l’oiseau. Comment les oiseaux font-il pour voler ? - Questions des enfants. Le vol de l'oiseau et ses techniques.

De tout temps, l’homme a voulu voler, et s’est inspiré de l’oiseau.

Le vol de l'oiseau et ses techniques

En effet, il existe différentes sortes de battements d’ailes, et différents vols qui dépendent de chaque oiseau, d’une part, mais aussi des conditions climatiques du milieu. Léonard De Vinci fut un précurseur de l’aviation grâce à l’invention de ses machines volantes, appelées « Ornitottero ». Mais ses engins n’ont pas pu voler, et il a fallu attendre le 19ème siècle pour voir l’évolution des machines volantes : les premiers planeurs, puis les avions.

Malgré l’évolution permanente des constructions aéronautiques, les avions sont encore apparentés aux oiseaux. TPE: la capacite de voler ! III / Techniques de vol de l’oiseau - Travaux Personnels Encadrés : Les oiseaux ont une anatomie proche des autres êtres vivants.

III / Techniques de vol de l’oiseau - Travaux Personnels Encadrés :