background preloader

De gros dégâts chez les rats

Facebook Twitter

CRIIGEN Study Links GM Maize and Roundup to Premature Death and Cancer. OGM - Alerte mondiale - Deux documentaires autour de l'étude du Criigen sur le maïs transgénique NK603. Toxicité «alarmante» pour des rats nourris avec un maïs OGM. Le débat sur les OGM relancé.

Toxicité «alarmante» pour des rats nourris avec un maïs OGM

Selon une étude de long terme à paraître ce mercredi en ligne dans la Revue internationale «Food and Chemical Toxicology» et présentée par ses auteurs comme une «première mondiale», des rats nourris avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres. Dans cette étude, on observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées.

«Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes», a expliqué à l'AFP Gilles-Eric Seralini, professeur à l'Université de Caen, qui a dirigé l'étude. GLOBAL MAGAZINE - OGM, faits comme des rats ! Rats Eating GMO Corn Get Tumors, Die Early. Rats fed genetically modified corn or exposed to the Monsanto herbicide Roundup were at greater risk for developing tumors, suffering organ damage or dying prematurely according to a just-published study in the journal Food and Chemical Toxicology. 200 rats were tested for two years (more or less their lifespan), much longer than the 90 days required for studies that are used when companies seek regulatory approval for genetically engineered foods.

Rats Eating GMO Corn Get Tumors, Die Early

“The results were really alarming,” the study’s author, Gilles-Eric Seralini of the University of Caen in France, said. The French site, Rue89, has photos of the rats with tumors that, it would be an understatement to say, are very disturbing. Immediate Controversy About Rats and GMO Corn Study The study‘s results, announced at a news conference organized by a British-based anti-GMO organization, immediately stoked criticism of Seralini’s methods and comments about his campaigning against GMOs since 1997, NPR notes. Bruce M. OGM : ils sont dangereux, conclut l’étude scientifique la plus complète jamais menée. Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués (1) pour leurs impacts sur la santé plus longuement et complètement que les agences sanitaires, les gouvernements, les industriels et d’autres chercheurs ne l’ont jamais fait.

OGM : ils sont dangereux, conclut l’étude scientifique la plus complète jamais menée

Les résultats sont alarmants. Il s’agit de deux produits très représentatifs : un maïs transgénique tolérant au Roundup, le caractère partagé par plus de 80% des OGM alimentaires, et le Roundup lui-même, le pesticide le plus utilisé sur la planète. Les OGM dangereux pour la santé : l’étude qui le prouve. OGM : gros dégâts chez les rats. EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons ! (Cet article paraît dans le "Nouvel Observateur" daté du 20 septembre 2012) C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen.

Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié. Lourdement toxique et souvent mortel Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine ("Tous cobayes ! " Nom de code In Vivo Pathologies lourdes, tumeurs mammaires. Nocivité des OGM pour la santé : de nouveaux résultats accablants. Edifiant.

Nocivité des OGM pour la santé : de nouveaux résultats accablants

Une nouvelle étude scientifique menée sur des rats de laboratoires pendant deux ans montre les conséquences gravissimes sur la santé provoquées par la consommation d’un maïs OGM, le NK 603 de Monsanto résistant à l’herbicide Round Up. Le professeur de biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini a mené cette étude dans le plus grand secret. D’abord afin de se procurer les semences OGM nécessaires à ses expérimentations. Et ensuite pour éviter que les puissants intérêts des industriels des biotechnologies fassent tout pour atténuer la publication de ces résultats fracassants. © Dean Sewell / Greenpeace La menace est là, bien réelle en France aussi Le maïs OGM NK 603 peut être présent dans l’alimentation animale (destinée au bétail notamment) mais aussi dans des aliments vendus directement aux consommateurs.

L’EFSA doit cesser d’être l’antichambre des industriels des biotechnologies. La complaisance doit cesser ! José Bové : « C'est la première fois qu'une étude démontre que les OGM sont un poison » Suite à la parution de l’étude toxicologique du Professeur Séralini qui démontre que les OGM représentent un danger pour la santé, José Bové demande solennellement à la Commission européenne de suspendre les autorisations de mise en culture déjà accordées en Europe.

José Bové : « C'est la première fois qu'une étude démontre que les OGM sont un poison »

Pour l’eurodéputé EELV, les agences nationales et européennes de sécurité alimentaire doivent impérativement réaliser de nouvelles études financées par des fonds publics. Vidéo. La première étude toxicologique réalisée par le Professeur Séralini de l’Université de Caen (France) sur un échantillon significatif de 200 rats montre une surmortalité inquiétante des animaux nourris avec des OGM sur une longue durée (2 ans). Elle souligne en particulier que les études réalisées jusqu’à présent sur une durée de 3 mois sur de faibles échantillons n’étaient pas en mesure de faire apparaître cette surmortalité. OGM et RoundUp Monsanto : les 3 points capitaux de l'étude de Séralini.

Roundup de Monsanto : le professeur Séralini teste le produit dans son laboratoire, le 16 janvier 2009 (M.

OGM et RoundUp Monsanto : les 3 points capitaux de l'étude de Séralini

DANIAU/AFP) Auteur de sept publications scientifiques sur la toxicité du Roundup [1], j’ai pris connaissance avec une particulière attention de la publication de Gilles-Eric Séralini, dont les résultats sont très importants sur le plan scientifique et sur le plan sociétal. La publication de l'équipe de Gilles-Eric Séralini est dans un journal très coté en toxicologie, "Food and chemical toxicology", et a été analysée et expertisée par les "arbitres" du journal.