background preloader

Actualité articles Souvenirs et faux souvenirs

Facebook Twitter

Cerveau - Où sont stockés les souvenirs ? Février 2014 Centres cérébraux Il existe plusieurs mémoires, et donc plusieurs centres cérébraux dédiés à l'encodage et au stockage des informations.

Cerveau - Où sont stockés les souvenirs ?

La mémoire n'est pas figée dans une seule aire cérébrale, mais distribuée dans plusieurs zones. Cortex préfrontal La mémoire de travail met principalement en jeu le cortex préfrontal lors des tâches cognitives demandant attention et concentration. Mais d'autres aires cérébrales sont mobilisées : cortex prémoteur, cortex pariétal, cortex occipital. Hippocampe L'hippocampe est une petite région du cerveau ancien (limbique), ayant la forme d'un cheval de mer. Les associations de la mémoire et des souvenirs. AlainLieury Professeur émérite de psychologie cognitive Selon une longue tradition qui va d’Aristote aux philosophes associationnistes anglais, certains philosophes et savants avaient bien remarqué que des mots (ou idées) en évoquaient d’autres comme s’ils étaient accrochés par les mailles d’un filet.

Les associations de la mémoire et des souvenirs

La théorie du filet de pensées a laissé des expressions courantes dans le langage : le fil de la pensée, perdre le fil de ses idées. La naissance des souvenirs observée en direct. Sur cette image, on peut observer un neurone en culture.

La naissance des souvenirs observée en direct

Les synapses excitatrices et inhibitrices sont respectivement en vert et en rouge. Cette nouvelle étude montre comment la cellule nerveuse contrôle la formation des souvenirs. © Don Arnold, DP. Mémoire : la formation des souvenirs observée pour la première fois dans le cerveau. Les associations de la mémoire et des souvenirs. La construction des souvenirs : la potientialisation à long terme. Pourquoi n'a-t-on aucun souvenir avant nos 4 ans ? Qui a déjà réussi à se rappeler de ses tout premiers pas ?

Pourquoi n'a-t-on aucun souvenir avant nos 4 ans ?

Ou de la première fois qu'il a dit le mot "maman"? Ou encore, de son premier tour de manège ? Il semblerait qu'avant l'âge de 4 ans, il y ait un black-out total dans l'historique de notre mémoire. Les chercheurs appellent ce phénomène "amnésie infantile". Même s'ils étudient la question depuis plusieurs années, de nombreuses incertitudes subsistent. 1.

"L'hypothèse qui prévaut, aujourd'hui, est que l'amnésie infantile est due à l'immaturité de certaines structures du cerveau jusqu'à l'âge de 4 ans", assure Jean-François Chermann, neurologue à l'hôpital Léopold-Bellan de Paris. Il existe deux types de mémoires dans le cerveau d'un être humain : la mémoire implicite (celle des gestes, ou de l'inconscient), et la mémoire explicite (celle que l'on peut verbaliser, qui renvoie à des éléments autobiographiques et à nos connaissances). 2.

Ces souvenirs restent un certain temps, puis s'effacent vers l'âge de 10 ans. 3. 4. Formation et consolidation des souvenirs. Les souvenirs sont gravés dans la mémoire sous forme de combinaisons particulières de modifications de synapses, les jonctions entre neurones.

Formation et consolidation des souvenirs

Ces modifications doivent être consolidées, sinon le souvenir risque de disparaître. Ces mécanismes font intervenir toute la machinerie moléculaire des neurones. Serge Laroche La synapse est le principal pilier de la formation et du stockage des souvenirs. © Delphine Bailly/Raphaël Queruel Serge LAROCHE dirige le Laboratoire de neurobiologie de l'apprentissage, de la mémoire et de la communication, umr 8620, cnrs et Université Paris-Sud xi, Orsay. Comment les souvenirs des peurs sont stockés dans le cerveau. Le cerveau est capable d’aller chercher et de ressortir des souvenirs de peurs bien spécifiques, révélant un stockage et une capacité de rappel plus sophistiqués que ce qu’on pensait.

Comment les souvenirs des peurs sont stockés dans le cerveau

L’étude de neuroscientifiques, publiée dans Nature Neuroscience [1], pourrait avoir des implications dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique, car comme les scientifiques commencent à comprendre comment les différentes peurs sont stockées dans le cerveau, ils pourraient progresser en s’attaquant à des souvenirs de peurs spécifiques. Cette recherche s’est focalisée sur l’amygdale du cerveau, qui a montré qu’elle stockait les souvenirs des peurs. Cependant, des études précédentes ont indiqué que l’amygdale ne faisait pas de discrimination entre les différentes menaces qu’elle traitait.

Souvenirs et émotions. L'émotion, ciment du souvenir. Oublier pour mieux se souvenir pendant le sommeil. L'essentiel - Le sommeil doit avoir une fonction vitale, car il existe chez tous les animaux. - Alors qu’on considère classiquement qu’il renforce les connexions neuronales codant les souvenirs, il pourraiten réalité les affaiblir.

Oublier pour mieux se souvenir pendant le sommeil

Les connexions impliquées dans les souvenirs importants seraient moins affaiblies que les autres. - De cette façon, le sommeil préserverait les circuits cérébraux d’une saturation par les expériences quotidiennes etd’une consommation excessive d’énergie. L'auteur Giulio Tononi et Chiara Cirelli sont professeurs de psychiatrie à l'Université du Wisconsin-Madison, aux États-Unis. Chaque nuit, lorsque le sommeil nous rend aveugles, muets et quasi paralysés, notre cerveau travaille. Elle remplit probablement une fonction essentielle. Les deux circuits de notre cerveau pour effacer les mauvais souvenirs. Lorsque certains souvenirs indésirables remontent à la surface de la mémoire, nous sommes capables, dans une certaine mesure, de les chasser de notre esprit.

Les deux circuits de notre cerveau pour effacer les mauvais souvenirs

L'oubli n'est donc pas seulement un mécanisme passif mais également un processus actif sur lequel il est possible d'exercer un certain contrôle. Des électrochocs pour effacer les mauvais souvenirs du cerveau ? Des scientifiques néerlandais sont parvenus à effacer une partie des souvenirs de plusieurs patients en leur faisant subir une thérapie à base d’électrochocs.

Des électrochocs pour effacer les mauvais souvenirs du cerveau ?

Une technique qui n’en est qu’au stade expérimental mais qui pose des problèmes d’éthique. Cerveau et souvenirs. L’amnésie de Korsakoff et l’hippocampe. AlainLieury Professeur émérite de psychologie cognitive À la fin du XIXe siècle, un neurologue russe, Sergei Korsakoff, remarque un trouble spectaculaire de la mémoire chez ses patients alcooliques chroniques.

L’amnésie de Korsakoff et l’hippocampe

Voici une des descriptions par Sergei Korsakoff : « C’était un malade de trente-sept ans, un écrivain russe, qui avait pris l’habitude dans ses voyages en Sibérie de boire beaucoup d’eau-de-vie (de grain). […] Il absorbait néanmoins une quantité considérable d’eau-de-vie.[…] Les amis du malade finirent par remarquer que sa mémoire devenait plus faible. […] Le malade oubliait complètement ce qui lui était arrivé récemment ; il ne pouvait dire s’il avait mangé ce jour-là, si quelqu’un était venu le voir. Hippocampe (cerveau) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Situation de l'hippocampe en profondeur dans le cerveau humain Hippocampe en vue 3D (cliquer sur l'image) Faux souvenirs : même les plus doués y succombent. 21 novembre 2013 par Frank Arnould Les personnes ayant une mémoire autobiographique exceptionnellement performante ne sont pas immunisées contre les faux souvenirs. En 2006, l’équipe dirigée par Elizabeth Parker, du département de neurologie de l’Université de Californie, aux États-Unis, a décrit le premier cas d’une personne possédant une mémoire autobiographique tout à fait exceptionnelle (Parker, Cahill, & McGaugh, 2006).

La jeune femme en question pouvait se souvenir avec une précision incroyable des détails de son passé dès qu’une date particulière lui était soumise [1]. Les souvenirs autobiographiques de cette personne étaient vivaces et remplis d’émotion. Elle se les remémorait de manière automatique et incontrôlable, comme un film en continu, un souvenir en appelant un autre, ce qu’elle vivait d’ailleurs comme pouvant être particulièrement éprouvant. Tous les faux souvenirs ne se ressemblent pas. 12 avril 2013 par Frank Arnould Quelles sont les relations entre faux souvenirs spontanés et faux souvenirs induits ?

Le paradigme DRM (Roediger & McDermott, 1995) est devenu, en l’espace d’une quinzaine d’années, l’épreuve de mémoire la plus utilisée par les chercheurs pour provoquer facilement la formation de faux souvenirs chez les participants à leurs expériences. Rappelons brièvement le principe de cette tâche. Les sujets mémorisent tout d’abord des listes de mots. Les mots de chaque liste (lit, sieste, repos,...) sont associés sémantiquement à un autre mot (sommeil) qui, lui, n’est pas présenté (le leurre). Les illusions DRM sont, en quelque sorte, des faux souvenirs spontanés, générés « en interne » par le propre système cognitif et mnésique des sujets.

Puisque ces deux paradigmes produisent chez l’enfant des résultats différents, la tentation de généraliser de l’un vers l’autre serait donc hasardeuse. Publié le 13 janvier 2011 Mis à jour le 12 avril 2013. De faux souvenirs de guerre implantés dans le cerveau de soldats. Des scientifiques de l'université d'Utrecht aux Pays-Bas ont récemment mené une expérience visant à induire de faux-souvenirs chez des soldats revenus d'Afghanistan.

Cette étude s'inscrit dans les nombreux travaux qui ont déjà été faits sur les souvenirs factices qui pourraient être implantés dans la mémoire au moyen d'une manipulation mentale. Le protocole ressemble à un scénario de film de science fiction, et pourtant, il s'agit bel et bien d'une expérience réelle qui n'est d'ailleurs pas réalisée pour la première fois. Selon une étude parue dans la revue European Journal of Psychotraumatology, des chercheurs néerlandais seraient parvenus à implanter de faux souvenirs dans la mémoire de plusieurs humains. Plus précisément, dans la mémoire de soldats néerlandais partis en mission durant quatre mois en Afghanistan. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter. La mémoire des mensonges. 4 octobre 2013 par Frank Arnould.