background preloader

Temps de travail

Facebook Twitter

Mesheuressup : l'application qui mesure le temps (dé)passé au travail. Trajets domicile-travail : une durée moyenne de 50 minutes qui tend à s'allonger - Localtis.info - Caisse des Dépôts. Chaque jour, les Français mettent en moyenne 50 minutes pour aller au travail et en revenir, selon une étude de la Dares, le service statistique du ministère du Travail, publiée lundi 2 novembre.

Trajets domicile-travail : une durée moyenne de 50 minutes qui tend à s'allonger - Localtis.info - Caisse des Dépôts

Cette durée, qui peut inclure un détour – déposer un enfant à l'école, faire des courses, etc. – s'est allongée de 10 minutes depuis 1998. En douze ans (1998-2010), la proportion de salariés mettant plus d'une heure et demie pour faire l'aller-retour domicile/travail est passée de 12% à 16% tandis que 19% des actifs mettent entre une heure et une heure et demie (+3%), précise l'étude. Ce temps moyen cache des différences importantes entre la région parisienne et les autres zones géographiques. Les Franciliens mettent 68 minutes en moyenne pour faire l'aller-retour entre leur domicile et leur lieu de travail contre 35 minutes pour les habitants des petits pôles urbains et 57 minutes pour les couronnes des grands pôles urbains. Institut des sciences humaines et sociales. UMR5263 Cognition, Langues, Langages, Ergonomie (CLLE) 13 novembre 2014 Jean-Claude Marquié dirige des recherches sur les liens entre vieillissement, activités de travail et rythmes biologiques dans une équipe du même nom au sein du l’unité Cognition, Langues, Langages, Ergonomie (CLLE, UMR 5263, CNRS / Université Toulouse Jean Jaurès).

Institut des sciences humaines et sociales

Il vient de coordonner une étude franco-britannique portant sur le suivi, durant 10 ans, de 3000 salariés du sud de la France travaillant dans tous les secteurs de production et dont la moitié avaient travaillé en horaires décalés pendant au moins 50 jours au cours de l'année. Les résultats qui ont été publiés le 4 novembre dernier, dans la revue médicale Occupational and Environmental Medicine, mettent en évidence les effets délétères à long terme du travail de nuit ou en équipes alternantes sur le fonctionnement cérébral et l’efficience cognitive. Que savait-on déjà ? Surveillance médicale des travailleurs postés et/ou de nuit. (/accueil/pages-contact/FormulaireEnvoyerLien.html?

Surveillance médicale des travailleurs postés et/ou de nuit

CurrentUrl=http%3A%2F%2Fwww.inrs.fr%2Faccueil%2Fheader%2Factualites%2Fsurveillance-travailleur-nuit.html¤tTitle=Surveillance%20m%C3%A9dicale%20des%20travailleurs%20post%C3%A9s%20et%2Fou%20de%20nuit) ( (/accueil/pages-contact/Choixformulaire.html? Horaires décalés et travail de nuit. Travail de nuit, travail posté, horaires étalés, temps partiel… Le travail en horaires atypiques concernerait aujourd’hui au moins occasionnellement près de 2 salariés sur 3.

Horaires décalés et travail de nuit

Ces rythmes de travail hors normes ne sont pas neutres en termes de santé et de sécurité, et peuvent être à l’origine de risques spécifiques. Comment concilier ces formes de travail avec la préservation de la santé et de la sécurité des personnels concernés ? Les deux tiers des salariés, essentiellement les ouvriers et les employés, travaillent désormais en horaires décalés ou atypiques. Ce terme générique cache de multiples réalités. ANACT Dossier Temps de travail. Le temps a toujours été une variable essentielle de la réflexion sur l’organisation et les conditions du travail, tant du point de vue des employeurs (mesure de la productivité, chronométrage...), que du point de vue des salariés (luttes séculaires pour la réduction du temps de travail journalier, hebdomadaire, pauses, congés payés...).

ANACT Dossier Temps de travail

Il en découle des enjeux d’organisation, de la conception des systèmes d’horaires à leur mise en œuvre, ainsi que des enjeux de négociation et de mise en œuvre des accords au niveau des entreprises, des branches ou interprofessionnel. Ces enjeux ont pris une importance particulière dans les dernières années. D’une part s’est affirmée la volonté des acteurs sociaux et politiques de faire de la réduction du temps de travail un levier de lutte contre le chômage : accords interprofessionnels avortés ou plus ou moins suivis de succès de 84 à 95, loi de Robien de 96, loi Aubry de 98. La volonté de réorganiser le temps de travail s'appuie sur six logiques : ANACT : Temps de travail en Europe. Enquete Europe Tps de W. Publié le 19-JAN-12 par ANACT | Imprimer Selon une étude COE-Rexecode s'appuyant sur des chiffres d'Eurostat, la durée effective moyenne du travail en France est une des plus faibles en Europe.

Enquete Europe Tps de W

Mais celle des salariés à temps partiel et des non salariés est bien supérieure en France. A partir d'une exploitation inédite des données de l'Enquête européenne sur les "Forces de Travail" réalisée par Eurostats, l'étude de l'institut COE-Rexecode met en évidence trois grandes tendances : L'impact sur l'emploi L'Enquête sur les Forces de Travail livre aussi des données comparables sur le niveau et les formes d’emploi. En France, la réduction de la durée légale du travail aurait entrainé une forte baisse de la durée effective du travail des salariés. Autre spécificité française, la part des salariés à temps partiel dans l’ensemble de la population en emploi est restée stable au cours de la dernière décennie.

Temps de travail. Seize minutes le Big Mac, 43 heures l'iPhone ! - Monde-France.