background preloader

Chloe's part

Facebook Twitter

Sites utiles

Master Thesis. Guide des entreprises écolo & bio - Ma Terre. Clean energy defies fossil fuel price crash to attract record $329bn global investment in 2015 - Bloomberg New Energy Finance. View this press release in PDF. 2015 was also the highest ever for installation of renewable power capacity, with 64GW of wind and 57GW of solar PV commissioned during the year, an increase of nearly 30% over 2014.

Clean energy defies fossil fuel price crash to attract record $329bn global investment in 2015 - Bloomberg New Energy Finance

London and New York, 14 January 2016 – Clean energy investment surged in China, Africa, the US, Latin America and India in 2015, driving the world total to its highest ever figure, of $328.9bn, up 4% from 2014’s revised $315.9bn and beating the previous record, set in 2011 by 3%. The latest figures from Bloomberg New Energy Finance show dollar investment globally growing in 2015 to nearly six times its 2004 total and a new record of one third of a trillion dollars (see chart on page 3), despite four influences that might have been expected to restrain it. L’impossible développement durable (par George Monbiot) George Monbiot est un journaliste, universitaire et écrivain environnementaliste britannique.

L’impossible développement durable (par George Monbiot)

Il tient une chronique hebdomadaire dans The Guardian. Il s’agit ici de la traduction d’un article publié le 24 novembre 2015 sur le site du Guardian. La croissance économique est en train de dévaster la planète, et une nouvelle étude suggère qu’elle ne peut aller de pair avec la durabilité. Nous pouvons tout avoir : telle est la promesse de l’époque. Nous pouvons posséder tous les gadgets qu’il nous est possible d’imaginer — et bien d’autres que nous n’imaginions même pas. Il y a deux types de découplage/dissociation: relatif et absolu. C’est sur cette notion que repose le concept de développement soutenable [ou durable].

Une étude publiée plus tôt cette année dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences Actes de l’Académie Nationale des Sciences (USA) suggère que même le découplage relatif que nous prétendons avoir accompli n’est que le résultat d’un truquage comptable. Why Sustainability Is Now the Key Driver of Innovation. There’s no alternative to sustainable development.

Why Sustainability Is Now the Key Driver of Innovation

Even so, many companies are convinced that the more environment-friendly they become, the more the effort will erode their competitiveness. They believe it will add to costs and will not deliver immediate financial benefits. Talk long enough to CEOs, particularly in the United States or Europe, and their concerns will pour out: Making our operations sustainable and developing “green” products places us at a disadvantage vis-à-vis rivals in developing countries that don’t face the same pressures.

Suppliers can’t provide green inputs or transparency; sustainable manufacturing will demand new equipment and processes; and customers will not pay more for eco-friendly products during a recession. That’s why most executives treat the need to become sustainable as a corporate social responsibility, divorced from business objectives. It isn’t going to be easy. Nature Has Lost Its Meaning. Humans were once a fairly average species of large mammals, living off the land with little effect on it.

Nature Has Lost Its Meaning

But in recent millennia, our relationship with the natural world has changed as dramatically as our perception of it. There are now more than 7 billion people on this planet, drinking its water, eating its plants and animals, and mining its raw materials to build and power our tools. Vers un bouleversement de notre modèle alimentaire, par Claude Aubert (Le Monde diplomatique, 2007) Le même type d’alimentation s’est imposé dans tous les pays industrialisés, en dépit des différences héritées des traditions et liées aux ressources propres à chaque pays.

Vers un bouleversement de notre modèle alimentaire, par Claude Aubert (Le Monde diplomatique, 2007)

Il se caractérise par : – une agriculture utilisant de grandes quantités d’intrants, notamment engrais et pesticides ; – une industrie agroalimentaire puissante proposant de plus en plus d’aliments transformés, souvent prêts à consommer, et contenant des additifs chimiques ; – une offre extraordinairement diversifiée, ne tenant plus compte des saisons ni de l’origine géographique ; – des habitudes alimentaires profondément modifiées.

Le déclin de la biodiversité menace l’humanité, par Alain Zecchini (Le Monde diplomatique, 2007) De 1 à 10 millions d’années, selon les groupes : c’est la durée de vie d’une espèce, estimée par la paléontologie, dans des conditions normales, stables, de biodiversité.

Le déclin de la biodiversité menace l’humanité, par Alain Zecchini (Le Monde diplomatique, 2007)

Mais, avec la suprématie d’Homo sapiens sapiens, ces conditions sont largement perturbées, et il semble peu probable que les espèces puissent se perpétuer aussi longtemps. Car l’être humain, à force de confondre l’utilisation de la nature et sa prédation, détruit le vivant de plus en plus largement, et de plus en plus rapidement. Les taux d’extinction actuels des espèces, rapportés à ceux qui existaient aux temps géologiques anciens, sont de 100 à 1 000 fois supérieurs (et parfois plus).

Les menaces traditionnelles d’origine anthropique que représentent la destruction des habitats et la surexploitation sont renforcées par les invasions biologiques, les pollutions, les bouleversements climatiques (et, d’une manière générale, par l’altération des cycles biogéochimiques) et la surpopulation humaine.