background preloader

QG4 - Le produit a-t-il un prix ?

Facebook Twitter

Chap. 8 - Diversité des politiques de prix

Chap. 9 - Fixation du prix. Vous avez dit soldes?!! Partie Sephora. Prix du livre électronique : Apple prêt au procès plutôt qu'au réglement à l'amiable. Apple n'en démord pas!

Prix du livre électronique : Apple prêt au procès plutôt qu'au réglement à l'amiable

Le groupe réfute les accusations portées par le ministère américain de la Justice sur une possible entente sur les prix des livres numériques. Les cinq éditeurs impliqués dans le quartel (HarperCollins, Simon and Chuster, Penguin du groupe Pearson, Bertelsmann, Macmillan et Hachette) ont décidé de régler le litige à l'amiable. De son côté, la célèbre marque à la pomme ne veut rien entendre et semble déterminée à aller jusqu'au bout du procès qui a commencé lundi à New York. La défense a décidé de prendre le contre-pied des arguments du ministère. Accusée d'entente, Apple rétorque qu'elle n'a fait que casser la domination d'Amazon sur les livres électroniques.

Des prix en hausse de 15% Le ministère de la justice, lui, ne l'entend pas de cette oreille. Mais l'accusation a des éléments à charge plus probants qu'une bataille de chiffre. Pourquoi les prix des trains ou des avions varient d’une minute à l’autre. Licence CC Tout le monde sait que, pour obtenir un billet de train pas cher, il faut s'y prendre à l'avance.

Pourquoi les prix des trains ou des avions varient d’une minute à l’autre

Mais beaucoup d'internautes nous font part de leur surprise, lorsqu'ils voient les prix augmenter d'une minute à l'autre. Claire ouvre ainsi son ordinateur pour acheter un billet de train, sur le site Voyages-sncf.com. La machine a un bug, et Claire doit tout recommencer à zéro. Ni magie noire, ni mauvaises ondes, seulement du « yield management », nous explique la SNCF. Licence CC Jean-Pierre Bazard Jpbazard Si Claire découvre que le montant de son billet a augmenté pendant sa déconnexion, c'est sans doute que, durant ce laps de temps, d'autres voyageurs ont fait des réservations, et qu'un « palier » tarifaire a été franchi. Sur les trains moins demandés, la SNCF propose plus de places à petit prix, afin de garantir le remplissage.

Licence CC Andy Mitchell Le "yield management" vient de l'aérien. Licence CC G36. C'est toujours la jungle des tarifs à la SNCF. YouTube. Pricing Assistant: les prix de vos concurrents en ligne en direct. Le temps des espions envoyés dans les magasins des concurrents pour effectuer un relevé de prix de la concurrence est aujourd'hui révolu.

Pricing Assistant: les prix de vos concurrents en ligne en direct

A l'heure d'Internet et du e-commerce, les professionnels de la vente doivent recourir à d'autres outils. Pricing Assistant est l'un d'entre eux. "Notre algorithme parcoure le web et recense les tarifs pratiqués par les sites rivaux, explique Martin de Charrette, co-fondateur de Pricing Assistant. Notre outil récupère les données présentes dans le back-office du site ; il identifie les concurrents, enregistre les références, la position de la page dans Google, les codes-barres pour établir des comparaisons pertinentes. " L'algorithme "opère de manière discrète pour éviter de se faire repérer. Modéliser les tarifs Les sites de e-commerce souscrivent à un abonnement mensuel allant de 39 à 399 euros selon l'importance du catalogue.

La solution a déjà séduit trois clients payants. L'avalanche du gratuit. Donne, le consommateur te le rendra : de l’économie à l’ère d’Internet, telle semble être la nouvelle loi.

L'avalanche du gratuit

Les success stories du numérique sont en effet fondées sur la gratuité pour l’usager : Facebook, Twitter, et surtout Google. La capitalisation boursière de ce dernier a récemment dépassé celle de Microsoft. Son logiciel libre Android équipe 75 % des smartphones vendus dans le monde, son moteur de recherche est devenu l’ami public n° 1 en offrant à la terre entière l’accès libre, légal ou non, à tout : musique, livres et vidéos. Abécédaire de Gilles Deleuze, Gangnam Style ou gags de chats : Youtube (filiale de Google) débite de la culture à gogo(s). Quand il ne fournit pas lui-même les contenus, l’internaute et son temps de cerveau disponible sont monnayés aux annonceurs. La gratuité financée par la pub, TF1 ou les radios privées le font depuis une paye. Et ce n’est qu’un début, prophétise Chris Anderson, dans son livre Free ! L’empire de la rareté contre-attaque « Barbares du Net »