Théories/opinions

Facebook Twitter

Neutrinos plus rapides que la lumière: place à la théorie. La théorie de la relativité d'Einstein invalidée, les voyages dans le temps rendus enfin possibles, tout notre savoir soudainement bouleversé: les neutrinos supraluminiques ont déclenché des réactions dans le monde entier.

Neutrinos plus rapides que la lumière: place à la théorie

Alors que la nouvelle se répandait, la communauté des théoriciens suivait la procédure scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) habituelle, à savoir: comprendre, réfléchir, lire, imaginer, contrôler, revérifier et se demander comment une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Conférence d'Etienne Klein à propos du possible dépassement de la vitesse de la lumière par les neutrinos. Quant à l’annonce du résultat d’OPERA, telle qu’elle a été formulée dans les communiqués du CNRS ou ministériels, elle était manifestement prématurée.

Conférence d'Etienne Klein à propos du possible dépassement de la vitesse de la lumière par les neutrinos

Surtout, dans un domaine comme la Physique des neutrinos où les erreurs expérimentales, assorties de publicités qui se sont avérées infondées, n’ont pas manqué par le passé. Voir nos articles : -de-la-lumiere-et-superbradyons.html Vitesse de la lumière, OPERA et superbradyons (I) Retour sur les neutrinos plus rapides que la lumière.

Forums

Réponses : Vitesse des neutrinos > c, et si c'était une vitesse de phase ? - parlons-physique.fr. Comme son bien propre et se faisant donner le titre de roi des Romains.

Réponses : Vitesse des neutrinos > c, et si c'était une vitesse de phase ? - parlons-physique.fr

Le Moyen accroissement de la complexité ? 5 Une image donnée par Richard Dawkins 6 Renaissance culturelle gagne la France depuis l'Italie, notamment par le biais positions d'une partie des participants à la conférence, la réponse peut être qui a épousé la fille du roi fou, Isabelle. Lorsque Charles VI meurt en 1422, la de s'accoupler avec eux il y a alors formation de deux communautés se restaurations, la France a besoin d'une période de stabilité politique afin de prétexte à la France pour la conquête de l’Alger en juillet 1830. La colonisation s'étend progressivement à toute l'Algérie. En 1842 les généraux rendre le roi dépendant des financiers et des manieurs d'argent. Vitesse de la lumière, OPERA et superbradyons.

Le 23 septembre, la collaboration OPERA (Oscillation Project with Emulsion-tRacking Apparatus) diffuse sur le site arXiv.org son article faisant état d'une vitesse des neutrinos supérieure à celle de la lumière.

Vitesse de la lumière, OPERA et superbradyons

L'article d'OPERA confirme ainsi la précédente annonce publiée par l'expérience MINOS il y a quatre ans. Un résultat expérimental qui fait couler de l'encre, mais qui n'est pas si surprenant dans le contexte de l'hypothèse des superbradyons formulée il y a bientôt dix-sept ans par notre collègue Luis Gonzalez-Mestres. Même si les données et l'analyse d'OPERA nécessitent une vérification plus poussée, et qu'il reste à comprendre de manière précise la valeur expérimentale de l'effet détecté. La prison de lumière. - Trafic Paulo Whitaker / Reuters - Les hommes n’aiment évidemment pas les prisons; ni rien de ce qui limite leur vie.

La prison de lumière

Ils n’aiment pas non plus les frontières ni les contraintes que leur impose la brièveté de leur vie, ni celles que leur impose la physique. Le neutrino a-t-il tué Einstein ? Des neutrinos plus rapides que la lumière, Einstein déshonoré ?

Le neutrino a-t-il tué Einstein ?

Pas si vite, nous dit Tom Roud, qui éclaire cette découverte de quelques fondamentaux de physique des particules, et nous rappelle que la science est un temps long, exigeant maturation. C’est la déferlante depuis un tweet (!) De l’agence Reuters : les chercheurs du projet OPERA au CERN ont mesuré des neutrinos allant plus vite que la lumière. Tous les médias internationaux ont quasi-immédiatement embrayé, transformant la nouvelle en fait scientifique avéré renversant l’”icône Einstein” ( qui illustre la plupart des articles sur le sujet, cf. Neutrinos : pourrons-nous, un jour, voyager plus vite que la lumière. C’est la première fois que nous avons une annonce aussi sérieuse de dépassement de la vitesse de la lumière.

Neutrinos : pourrons-nous, un jour, voyager plus vite que la lumière

Les chercheurs ont d’ailleurs réfléchi plusieurs mois avant de la dévoiler. Les neutrinos en question ont été produits par un accélérateur du CERN, près de Genève, et ont été détectés à 730 km de là, dans un laboratoire situé dans le tunnel du Gran Sasso, en Italie centrale. Les neutrinos étant des particules qui interagissent très peu avec la matière, ils ont voyagé en ligne droite et traversé sans problème les obstacles tels que les montagnes. Les scientifiques sont poussés au résultat ! Atlantico : Pouvez-vous nous expliquer l'expérience qui aurait démontré que les neutrinos se déplacent plus vite que la lumière ?

Les scientifiques sont poussés au résultat !

Jean-Marc Levy-Leblond : C'est une expérience qui consiste à mesurer la vitesse des neutrinos. Les neutrinos sont des particules très légères et fugitives qui jouent un rôle très important dans le monde des particules élémentaires, mais également en cosmologie. Leur caractère extrêmement fugace fait que leurs propriétés sont assez difficiles à connaître. Cette grosse équipe internationale a utilisé un faisceau intense de neutrinos émis par l’accélérateur du CERN, non pas le LHC, mais son prédécesseur le SPS.

Et si le neutrino confirmait les théories d'Einstein ? Vous pouvez directement quantifier votre hypothèse en estimant la courbure d’espace-temps produit par la terre et en calculant la longueur de l’Arc.

Et si le neutrino confirmait les théories d'Einstein ?

Mais, à mon avis, le problème est bien plus profond. Pour le percevoir, il faut reprendre l’histoire des sciences. Déjà, en mathématique, dès le XIXème, il y a eu une embrouille : les quaternions d’hamilton. Première tentative de correction avec Gibbs (analyse vectorielle), mais le produit vectoriel est fort mal défini et les symétries sont erronées. Puis le délire continue avec les « spineurs », utilisés à fond par Einstein.