background preloader

SOURCES BOTANIQUES CLASSIQUES

Facebook Twitter

Schinopsis quebracho-colorado. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Schinopsis quebracho-colorado

Son bois est fin et uniforme, de couleur rosée et de grain irrégulier. Il est très dur et virtuellement imputrescible. Lacampagne. Prunus cerasifera. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prunus cerasifera

Le Myrobolan ou Prunier-cerise (Prunus cerasifera), parfois appelé Prunier myrobolan, est un arbre fruitier de la famille des Rosaceae. Description[modifier | modifier le code] Le Prunier myrobolan est un arbuste de 5 à 15 mètres de hauteur. Ses feuilles caduques de 4-6 cm de long sont vert brillant sur le dessus et mat au revers (pourpre foncé pour la forme Pissardii). Le myrobolan est l'un des premiers arbres européens à fleurs au printemps, souvent à partir de la mi-février. Le fruit est une drupe de 2-3 cm de diamètre de couleur jaune ou rouge (proche de la mirabelle qui est issue d'un croisement de prunus cerasifera avec prunus domestica). Étymologie[modifier | modifier le code] Fleur du prunier myrobolan. Le Prunier myrobolan doit son nom au grec μυροβάλανος (myrobalanos) littéralement « gland parfumé », composé de μύρον « parfum » et βάλανος «gland». Chênes. Acacia mearnsii. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Acacia mearnsii

Description[modifier | modifier le code] Gousses d'Acacia mearnsii C'est un arbre toujours vert, dépourvu d'épines, pouvant mesurer de six à vingt mètres de haut. Les ramilles sont striés superficiellement; toutes les parties sont couvertes d'un fin duvet, les zones de croissance sont dorées et velues. Les feuilles sont vert-olive foncé, finement velues, bipennées; les folioles sont courtes (1,5 – 4 mm) et abondantes. Prunus avium. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prunus avium

Le Merisier ou cerisier des oiseaux (Prunus avium) est un arbre originaire d'Europe, d'Asie de l'ouest et d'Afrique du nord (Paléarctique occidental) appartenant au genre Prunus de la famille des Rosaceae. Il est parfois appelé cerisier sauvage ou cerisier des bois. Avec le cerisier acide (Prunus cerasus), c'est l'une des deux espèces de cerisiers sauvages à l'origine des variétés actuellement cultivées. Sa forme domestiquée est connue sous le nom générique de cerisier doux, divisé en guignier (guignes à chair molle, juteuse, légèrement acidulée) et bigarreautier (bigarreaux à chair ferme, sucrée et dont il existe une multitude de variétés telles que burlat, marmotte, napoléon, reverchon, hedelfingen, etc.).

Au Canada, le terme « merisier » désigne Prunus pensylvanica et Prunus virginiana. Galle (botanique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Galle (botanique)

Pour les articles homonymes, voir Galle. La galle n'est pas toujours occupée par l'arthropode qui la crée. On peut dénombrer sur une cécidie de Biorhiza pallida jusqu'à 75 espèces différentes : des commensaux, prédateurs et parasites. On dénombre actuellement près de 13 000 espèces génératrices de galles. Il a fallu attendre le XVIIe siècle pour que l'on comprenne le lien entre parasite et galle[1]. Dans l'hémisphère nord, et en zone tempérée, les galles les plus connues sont les galles du chêne (ou « noix de galle », « galle du Levant »), généralement produites par des Cynips, Cynips quercusfolii, Biorhiza pallida «la galle de la pomme de chêne », ou Andricus kollari. Diverses galles du chêne, très riches en tanins, ont autrefois été utilisées comme colorants dans le tannage des cuirs ou pour réaliser de l'encre noire.

Caesalpinia spinosa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Caesalpinia spinosa

Caesalpinia spinosa est une espèce d'arbrisseau de la famille des Caesalpiniaceae selon la classification classique, ou des Fabaceae (sous-famille des Caesalpinioideae) selon la classification phylogénétique. Description[modifier | modifier le code] Cet arbrisseau (3-8 m), sauvage et cultivé, pousse depuis le nord-ouest de l'Amérique du sud jusqu'au nord du Chili jusqu'à 3000 m d'altitude.

Au Pérou, il est nommé "tara". Particulièrement adapté à la sécheresse, il peut ne pas pousser de feuilles les années sans pluies et ressemble alors à un squelette sans vie. Castanea. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Castanea

Étymologie[modifier | modifier le code] Castanea sativa est depuis longtemps exploité pour ses châtaignes, consommée par l'homme ou les cochons menés en pâturage dans la forêt qui est une pratique encore effective en Corse ou Espagne par exemple. Le nom latin castanea qui désigne aussi bien l'arbre que le fruit vient de l'adjectif grec καστάνεια kastáneia, lui-même dérivé de κάστανον kástanon « châtaigne », probablement emprunté à une langue d'Asie mineure (le relais entre cette langue indo-européenne et le grec semble passer par l'arménien kaskeni qui désigne l'arbre et kask le fruit)[1]. Cette racine étymologique se retrouve dans de nombreuses langues celtiques, romanes, germaniques et slaves : chestnut en anglais, kastanje en allemand, kasztan en polonais, castaño en espagnol, castagno (la plante) et castagna le fruit) en italien, kistinen et kistin en breton[2].

Quercus petraea. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quercus petraea

Le Chêne rouvre ou Chêne sessile, (Quercus petraea (Matt.) Quercus alba. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quercus alba

Le chêne blanc ou chêne blanc d'Amérique (Quercus alba) est une espèce de chêne mesurant en général une trentaine de mètres, le plus grand connu atteint les 44 mètres de hauteur. Certains spécimen vivent plus de 500 ans. On le trouve principalement en Amérique du Nord dans un climat continental humide. Description[modifier | modifier le code] Écologie[modifier | modifier le code] Les glands des chênes, mais en particulier des chênes blancs, sont très appréciés comme nourriture par les chevreuils[1]. Chêne pédonculé.