Effacement diffus

Facebook Twitter

Vie pratique: Voltalis - eDF, la vérité sur l’effacement diffus de la consommation électrique. Le marché de l’électricité est "ouvert", chaque revendeur est soumis à un principe de base qui l’oblige à injecter sur le réseau public géré par le Groupe eDF la quantité exacte d’électricité qu’il revend et ceci en temps réel.

Vie pratique: Voltalis - eDF, la vérité sur l’effacement diffus de la consommation électrique

Pour faire cet ajustement il peut jouer sur sa production propre ou ses achats à d’autres producteurs comme eDF mais aussi sur ses ventes en demandant à des clients de se délester. L’idée de Voltalis est de faire faire des tout petits délestages à un grand nombre de particuliers en pilotant leurs installations (notamment leur chauffage électrique) à distance et de vendre (très cher) cet effacement aux revendeurs d’électricité. Jusque là rien de problématique, ce mécanisme était prévu dans la loi de l’an 2000 qui régit tout ce merdier de la libéralisation du marché. Mr Pierre BIVAS, le créateur de Voltalis est bien d’accord pour être payé pour ses délestages mais il ne veut pas payer les pénalités.

Effacement diffus : Voltalis s'apprête à équiper 60.000 foyers et sites bretons volontaires. Le préfet de la région Bretagne, le président du Conseil régional et le gestionnaire du réseau de transport de l'électricité RTE ont signé une convention avec Voltalis, afin d'équiper du boîtier d'effacement BluePod 60.000 foyers et sites bretons volontaires en 2011.

Effacement diffus : Voltalis s'apprête à équiper 60.000 foyers et sites bretons volontaires

La société estime que cela ''constituera pour la région une capacité d'effacement de 120 à 150 MWc''. Voltalis prend à sa charge les coûts d'installation du boîtier (estimés à 500 €) et se rémunère en vendant sa capacité d'effacement à RTE. L'effacement diffus a déjà été testé dans la région en 2010. Dix mille sites seraient déjà équipés ou en cours d'équipement. ''Quinze collectivités se sont elles-mêmes engagées en équipant leurs locaux chauffés à l'électricité.

La convention fixe l'objectif d'équiper à terme ''jusqu'à 300.000 sites (soit une capacité d'effacement pouvant culminer jusqu'à 900 MWc)''. L’effacement diffus « Le blog de l’Ecolomètre. Et voilà un bel exemple des raccourcis que peuvent faire les médias dans le traitement des sujets qui les dépassent: l’affaire Voltalis contre EDF résumée un peu partout en une phrase: “EDF veut taxer les économies d’énergie”.

L’effacement diffus « Le blog de l’Ecolomètre

La situation est beaucoup moins tranchée que ça, voyons pourquoi. Quand un pic de consommation d’électricité intervient, il y a deux façons deux réagir au niveau du réseau. Soit augmenter la production en lâchant de l’eau dans les barrages ou en démarrant des centrales thermiques, soit essayer de réguler la consommation en demandant à certains utilisateurs de consommer un peu moins, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, ce délestage permet d’absorber le pic. Ce dernier principe a été théorisé sous le nom d’”effacement diffus”. EDF l’a déjà plus ou moins mis en place dans certains foyers en fournissant une box qui module le tarif de l’électricité consommée en fonction de la demande nationale.

Pratiquement comment ça marche? Solution 1 Il appelle EDF: Des économies grâce à l’effacement diffus. D’énergie aux périodes de pointe et aux consommateurs de maîtriser leur consommation à certaines heures de la journée.

Des économies grâce à l’effacement diffus

Qui sont les acteurs de ces expérimentations ? Quel est l’intérêt pour les différents opérateurs de se lancer dans des offres d’effacement diffus ? Contexte d’expérimentation de l’effacement diffus Prévoir la consommation d’énergie aux heures de pointe est un calcul délicat pour les opérateurs : le décalage entre prévision et consommation réelle est souvent important pendant ces périodes et tout écart peut entraîner des surcoûts. Des économies grâce à l’effacement diffus. D’énergie aux périodes de pointe et aux consommateurs de maîtriser leur consommation à certaines heures de la journée.

Des économies grâce à l’effacement diffus

Qui sont les acteurs de ces expérimentations ? Quel est l’intérêt pour les différents opérateurs de se lancer dans des offres d’effacement diffus ? Contexte d’expérimentation de l’effacement diffus Prévoir la consommation d’énergie aux heures de pointe est un calcul délicat pour les opérateurs : le décalage entre prévision et consommation réelle est souvent important pendant ces périodes et tout écart peut entraîner des surcoûts.