background preloader

Bulle informative

Facebook Twitter

Santé : pourquoi il est si difficile de trouver des informations fiables sur Internet. Le domaine de la santé fait partie de ceux pour lequel existe toute une galaxie de ressources en ligne, du plus fiable au plus délirant.

Santé : pourquoi il est si difficile de trouver des informations fiables sur Internet

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Un fruit miracle contre le cancer, du chocolat sédatif, une opération à cœur ouvert sur un quai de métro… autant de fausses informations qui ont eu leur heure de gloire sur Internet. Les robots-chatteurs sont-ils l’avenir du journalisme ? It’s time to retire the tainted term ‘fake news’ Episode 739: Finding The Fake-News King : Planet Money.

En finir (déjà) avec la post-vérité – Arnaud Castaignet – Medium. C’est sans contestation possible le mot de l’année.

En finir (déjà) avec la post-vérité – Arnaud Castaignet – Medium

La “post-vérité” est sur toutes les lèvres des commentateurs politiques afin de décrire les circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles. Ce terme — qui ne devrait pas tarder à être utilisé et repris à leur compte par les personnes qu’il dénonce — ne doit cependant pas devenir un alibi masquant les limites des modèles économiques de certains médias et réseaux sociaux et surtout les carences dans les discours de personnalités politiques devenus parfois incapables de sonder les cœurs. Les éditorialistes, cancer du journalisme. Les décodeurs du Monde subissent en ce moment une série d'attaques.

Les éditorialistes, cancer du journalisme

Rien de nouveau, ils sont habitués aux trolls et à déranger les militants dans leur confort intellectuel. Mais cette fois-ci, la critique, accompagnée d'insultes inqualifiables, vient du cœur même de la profession, à savoir les "chefs de rédactions" et éditorialistes comme Stéphane Soumier, Dominique Seux et consorts. Julia Cagé : “2016 est caractérisée par un effondrement de toute confiance dans les médias” «Malheureusement, les faits, cela n'existe plus», estime une journaliste pro-Trump. La vérité n'est qu'une interprétation.

«Malheureusement, les faits, cela n'existe plus», estime une journaliste pro-Trump

Il n'y a pas de faits, juste des opinions et des interprétations du réel qui dépendent du bord politique de chacun. Tel est le message d'une journaliste pro-Donald Trump lors d'une récente discussion à la radio publique américaine sur le rôle des journalistes pendant la future présidence. Alors que, selon le site PolitiFact, environ 70% des déclarations de Trump sont fausses ou partiellement fausses, Scottie Nell Hughes, qui dirige le site conservateur Redalerts.com, explique que comme de nombreux Américains croient ces mensonges, la distinction entre le vrai et le faux n'a plus vraiment d'importance.

«Ce qui a été intéressant à voir pendant cette campagne électorale, explique Hughes, qui est aussi commentatrice pro-Trump sur CNN, c'est les gens qui disent que les faits sont des faits –ce ne sont pas vraiment des faits. Filter Bubble critiques. Les fausses infos marchent particulièrement bien chez les plus jeunes. Selon une grande enquête menée par le Stanford History Education Group, qui s'occupe notamment de concevoir des programmes d'histoire pour l'équivalent américain de l'école primaire, le phénomène des «fausses infos» est particulièrement délétère chez les plus jeunes.

Les fausses infos marchent particulièrement bien chez les plus jeunes

Ces derniers sont les moins bien armés intellectuellement pour distinguer les sources crédibles des pourvoyeurs de contrevérités et de désinformation sur internet. En particulier, il leur est très difficile de faire la différence entre un contenu publicitaire et un contenu informatif et ils ont souvent toutes les peines du monde à identifier la source d'un article. «On a tendance à penser que parce qu'ils maîtrisent très bien l'usage des réseaux sociaux, les enfants et les adolescents sont les plus perspicaces sur les contenus qu'ils y trouvent.

Comment la gauche libérale a inventé la « post-vérité » « Post-vérité » : c’est le néologisme que le dictionnaire de l’Université d’Oxford a choisi de nommer mot international de l’année.

Comment la gauche libérale a inventé la « post-vérité »

Cette notion est généralement associée aux affirmations fantaisistes et mensongères de Donald Trump et à ceux qui ont voté pour lui, issus des classes populaires de la société américaine. Mais, en réalité, la responsabilité de l’ère post-vérité revient aux professionnels des classes moyennes qui ont préparé le terrain à son récent triomphe. Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech. L'explication du vote Trump viendra en temps et en heure.

Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech

En attendant, nous pouvons essayer de comprendre pourquoi personne ou presque ne semble avoir anticipé ce résultat. Depuis ce matin, on peut lire dans la presse et sur les réseaux sociaux des dizaines — si ce n’est des milliers — de réactions de choc au sujet des résultats de la présidentielle américaine. Qu’elles viennent des États-Unis ou d’ailleurs dans le monde, toutes ou presque, posent une question fondamentale : comment cela a-t-il pu se produire ? Français et réseaux sociaux : le grand désenchantement ? Les politiques en parlent peu, Usbek & Rica beaucoup plus.

Français et réseaux sociaux : le grand désenchantement ?

Que disent les Français de leur rapport au numérique ? En partenariat avec l'Institut Viavoice, nous avons décidé de les interroger sous quatre angles particuliers, sur leur façon de penser le digital. Premier volet cette semaine sur les réseaux sociaux. Où le niveau de défiance est étonnemment avancé. Pourquoi il faut haïr les journalistes. L’élection de Trump a fait le plus grand bien à ceux qui voulaient dire du mal des journalistes.

Pourquoi il faut haïr les journalistes

Comme si cette profession était coproductrice de l’élection. «Je suis un journaliste, donc un déconnecté de la réalité. Chaque matin, mes enfants vont à l'école en taxi. Mélenchon, star de youtube: moment clé d'une stratégie gagnante. Mélenchon et les médias – d’accord, c’est un sujet rabâché jusqu’à susciter une certaine lassitude.

Mélenchon, star de youtube: moment clé d'une stratégie gagnante

J’y reviens pourtant, d’abord parce que je continue ainsi une conversation avec un ami – mais j’en profite pour vous faire une proposition, comme vous le verrez à la fin de ce billet. Ensuite parce que si rabâché soit-il, il n’est pas épuisé, ne serait-ce que parce que l’état des choses évolue, ce qui nous permet de revenir sur les étapes précédentes et de tirer des conclusions, d’ailleurs très positives. Vous avez peut-être entendu parler du succès de la chaîne youtube de Jean-Luc Mélenchon, première chaîne politique de France sur ce médium, dont l’audience en augmentation constante avoisine déjà celle des chaînes d’info en continu.

Le plus important dans ce succès, c’est que Mélenchon est parvenu à percer dans un milieu généralement inaccessible aux politiques : les réseaux sociaux. Deuxième constat : les médias font obstacle à un discours de gauche. «Pizzagate»: la rumeur complotiste débouche sur un coup de fusil. Un dimanche après-midi dans la capitale américaine. Sur le coup de 15 heures, Edgar M. Welch, 28 ans, entre dans Comet Ping Pong, une pizzeria située dans un quartier chic du nord-ouest de Washington DC. L’homme pointe son fusil sur un employé qui parvient à s’échapper, puis tire dans ce restaurant apprécié des familles et des musiciens locaux, qui s’y produisent régulièrement. Debat "Faut-il sortir de sa bulle informative ?" - 25112016. Comment parler à la « Génération No Bullshit » ? 7 conseils.

Pourquoi la plupart des dirigeants de médias font-ils comme s’ils n’avaient pas d’ados à la maison ? Demandez-leur donc si leurs enfants regardent la télé, écoutent la radio, lisent un journal, parcourent un magazine. La réponse est quasi toujours la même : « Heu… non ! Ils sont sur YouTube, Facebook, Snapchat, Instagram, Netflix, Spotify … ou un jeu vidéo », via smart phone ou ordi. Et pourtant ces dirigeants -- qui savent bien que leur monde change très vite – semblent continuer de privilégier leur audience vieillissante aux usages déclinants, en négligeant la génération montante, celle qui s’apprête à prendre les commandes, celle qui est déjà là.

Comme si une petite voix intérieure cynique, l’emportant sur l’indispensable lucidité, leur disait : « ça tiendra bien jusqu’à ma retraite ! Sur Facebook, les fausses informations ont eu plus de succès que les vrais articles pendant les trois derniers mois avant l'élection de Donald Trump. ÉTATS-UNIS - Les fausses informations sur les élections ont attiré davantage l'attention sur Facebook que les vrais articles durant les trois derniers mois de la campagne présidentielle américaine, selon une analyse réalisée par le site internet BuzzFeed News. BuzzFeed a calculé que les 20 histoires fausses provenant de sites spécialisés dans les "hoax" (canulars) et de blogs extrêmement partisans ont généré sur cette période un peu plus de 8,7 millions de partages, réactions et commentaires sur le premier réseau social mondial. Les 20 articles les mieux classés de sites d'informations sérieux comme le New York Times, le Washington Post ou nos collègues américains du Huffington Post arrivent seulement à environ 7,4 millions, comme le montre le graphique ci-dessous.

Dans la période précédant les trois derniers mois avant l'élection, les articles consacrés aux élections par des journaux majeurs ont en revanche réalisé des performances nettement meilleures que les fausses informations. The Real Paranoia-Inducing Purpose of Russian Hacks. VOICI DES IDEES DE SUJETS. Facebook:la bataille contre les fausses informations s'intensifie. Google et Facebook ont pris des mesures la semaine dernière pour assécher les revenus publicitaires des sites de "hoax" (canulars). Mais certains réclament davantage, appelant notamment à considérer Facebook comme une entreprise de médias avec une responsabilité éditoriale, une dénomination que le réseau refuse jusqu'ici. "Ils font la même chose que pratiquement toutes les entreprises de médias, à savoir agréger des audiences et utiliser cela pour vendre de la publicité", avance Gabriel Kahn, un ancien journaliste qui enseigne à l'université de Californie du Sud.

D'après lui, en se représentant comme une plateforme "neutre", Facebook "permet à l'écosystème médiatique d'être pollué" avec des hoax. Margaret Sullivan, qui tient une rubrique consacrée aux médias dans le Washington Post, a suggéré que Facebook "devrait embaucher un rédacteur en chef de haut niveau et donner à cette personne les ressources, le pouvoir et les équipes pour prendre des décisions éditoriales solides". Démocratie des crédules ou arrogance des clercs? La démocratie des crédules, Gérald Bronner Les deux premiers chapitres décrivent quelles ont été les révolutions successives dans le domaine de la fabrication et la diffusion de l'information, que l'auteur appelle la «révolution sur le marché cognitif», et les dangers possibles. On ne reviendra pas ici sur le premier point, bien décrit dans d'innombrables ouvrages consacrés à la «société de l'information», son histoire et ses enjeux[1].

Venons-en tout de suite à ce qui nous paraît être l'apport du livre: la mise en évidence de diverses formes de biais qui peuvent se manifester dans l'acquisition de connaissances, en tant qu'elles se distinguent des croyances. Nous sommes tout d'abord sujets à ce que les psychologues appellent les «biais cognitifs» (p. 239), que l'auteur étaye au moyen de plusieurs exemples convaincants. Les effets de la crédulité. Les communautés, les bulles et leur dépassement - Gazette Debout. En sciences, votre meilleure conseillère est la surprise. Facebook s'interroge sur sa responsabilité dans l'élection de Trump.

Trump a gagné grâce à Facebook. Comment internet nous a persuadé que Hillary Clinton deviendrait présidente en 2016.