background preloader

Sexe et Eglise : la disputatio

Facebook Twitter

De la fécondité. Une fois n’est pas coutume, une discussion sur Twitter me pousse à écrire un nouveau sujet.

De la fécondité

Sexologos. "Le sexe", un bien petit mot qui ferait bien peu de bruit, s’il n’était si souvent associé à cet autre mot : l’Église.

Sexologos

Il faut se rendre à l’évidence, l’histoire du christianisme a eu quelques démêlés avec la question. Natalia Trouiller a, depuis quelques jours, un échange très intéressant avec René Poujol sur le sujet. » Fidélité = plus grande satisfaction sexuelle. » Sexualité : L’attente est bonne pour l’épanouissement. Selon une enquête réalisé sur 600 couples mariés ou non par des chercheurs de la Cornell University de New York, ceux qui ont eu des rapports sexuels dans le mois qui a suivi la rencontre étaient moins épanouis et duraient moins longtemps que ceux qui ont attendu six mois ou plus.

» Sexualité : L’attente est bonne pour l’épanouissement

Publiés dans le Journal of Marriage and Family d’août 2012, les résultats de l’étude intulée « Le rythme de l’activité sexuelle et la qualité de la relation à long terme » montrent que les femmes qui s’engagent plus tardivement dans les relations intimes sont plus épanouies - en particulier sexuellement – que celles qui s’y lancent dès la rencontre. C’est aussi valable chez l’homme, mais de manière moins évidente. Lire aussi : > Fidélité = plus grande satisfaction sexuelle > L’amour avec un grand V, par Éric Martin Note: 0.0/5 (0 votes enregistrés)

« ll n'y a personne pour te condamner » Jonas tree. Les mois ont passé et je ne suis malheureusement pas chaque dimanche dans une telle disposition.

jonas tree

Je me lève bien souvent pour aller communier comme un automate, parfois les idées ailleurs, je dis amen et voilà... Pourtant, avant les vacances, plusieurs personnes m’ont ramené sur le chemin de la vraie rencontre. La première s’est approchée à la communion, les bras croisés sur la poitrine. En madame caté confirmée, je connais ce geste, réservé dans mon esprit aux non baptisés ou aux enfants qui n’ont pas fait la première des communions. Bizarre, me suis-je dis, elle ne doit pas être baptisée. Et je suis passée à autre chose. La sexualité dans le domaine du handicap - Solum Dei Verbum. L’urgence n’est pas le sexe mais l’Amour « Chrétien en ce temps.

La Prière pour la France écrite et proposée par André Cardinal Vingt-Trois, archevêque de Paris a déchaîné les passions (surtout celles de la braguette) et a ouvert l’inénarrable boîte de Pandore des rapports entre le sexe et l’Eglise.

L’urgence n’est pas le sexe mais l’Amour « Chrétien en ce temps

Le site A la table des chrétiens de gauche traite cette question sous la plume de René Poujol. L’Eglise et la sexualité : réponse à René Poujol : Le blog de Philippe Oswald. Par Philippe OswaldAncien directeur de la rédaction de Famille Chrétienne.

L’Eglise et la sexualité : réponse à René Poujol : Le blog de Philippe Oswald

Lettre ouverte à une « fidèle » de la morale sexuelle catholique. Chère Natalia, pendant longtemps vous avez été pour moi… une «voix» !

Lettre ouverte à une « fidèle » de la morale sexuelle catholique.

Celle qui, le lundi matin, m’accueillait au téléphone de RCF pour enregistrer l’édito qui allait être diffusé à l’antenne quelques minutes plus tard. J’étais alors directeur de la rédaction de Pèlerin. C’est dire que notre rencontre ne date pas de nos échanges d’hier ni de notre «amitié» sur FaceBook. Sexualité : “Et Dieu vit que cela était bon” Qu’il s’agisse du «différent» qui oppose Rome aux religieuses américaines, des positions de l’Eglise catholique sur l’homosexualité en lien avec les projets de mariage gay et d’homoparentalité, c’est la «vision» catholique de la sexualité qui est en jeu et qui semble aujourd’hui, à beaucoup, d’un autre âge !

Sexualité : “Et Dieu vit que cela était bon”

Je ne sais pas si je dois, dès à présent, rassurer mes lecteurs les plus intransigeants : non je ne puis me prévaloir d’aucune compétence théologique particulière en la matière et ne prétends, au travers de mes propos, ni faire école, ni générer une quelconque dissidence. Mes réflexions se limiteront ici à celles d’un honnête homme, profondément croyant, persuadé que si le sexe a une évidente dimension spirituelle, le Christ n’a jamais fait sur le sujet la fixation de l’institution ecclésiastique. Fâchés avec Dieu… pour des questions de braguette ! Ce que propose l’Eglise catholique comble ma sexualité.

Lu sur le site Chrétiens de gauche, un billet de René Poujol : « Sexualité : et Dieu vit que cela était bon. » L’ancien rédacteur en chef du journal Pèlerin publie un billet que je vous invite à lire sur la responsabilité, selon lui immense, de l’Eglise catholique dans la durable fâcherie de bon nombre de chrétiens avec l’institution catholique.

Ce que propose l’Eglise catholique comble ma sexualité

Je voudrais ici apporter mes propres réflexions sur le sujet, à la lumière de mon expérience personnelle. « Fâchés avec Dieu pour des questions de braguette... » La formule est belle et saisissante. Par leur obsession du contrôle du sexe, les prêtres, « ayant fait, pour eux-mêmes, le choix du célibat… donc de la continence » auraient provoqué la rupture de loyaux catholiques avec Dieu. Ce fut parfois vrai, dans des endroits où l’Eglise n’était guère séparée de l’Etat et abusait de son rôle. Convaincue avant de devenir croyante. Sexe: et si l'Eglise avait tout compris? Sur le site des « Chrétiens de gauche », ce matin, un billet de René Poujol.

Sexe: et si l'Eglise avait tout compris?

L'ancien rédacteur en chef du journal Pèlerin, que j'ai eu le plaisir et l'honneur d'avoir dans mon émission de radio chaque lundi durant de nombreuses années, publie un billet que je vous invite à lire, sur la responsabilité, selon lui immense, de l'Eglise catholique dans la durable fâcherie de bon nombres de chrétiens avec l'institution catholique. Je voudrais ici apporter mes propres réflexions sur le sujet, à la lumière de mon expérience personnelle. « Fâchés avec Dieu pour des questions de braguette... » La formule est belle et saisissante. Par leur obsession du contrôle du sexe, les prêtres, « ayant fait, pour eux-mêmes, le choix du célibat… donc de la continence » auraient provoqué la rupture de loyaux catholiques avec Dieu.

Mais aujourd'hui ? Eloge de la non-communion : une seconde réponse à René Poujol. Lundi 27 août 2012 1 27 /08 /Août /2012 11:35 J'ai lu, mon cher René, avec une attention toute particulière votre réponse à ma réponse. Avec la plume qui vous caractérise, et qui a réjoui les lecteurs de Pèlerin durant tant d'années, vous poursuivez l'échange qui s'est instauré entre nous sur la doctrine catholique en matière sexuelle. Et vous m'interrogez sans détours : Oh chouette, on parle de cul et d’Eglise!

Le blog de Jean MERCIER. Divorcés remariés, le chantier réouvert Le pape François ne manque pas d'audace : il met sur la table du Synode l'épineux dossier de l'accueil aux sacrements des divorcés remariés. Mais, par voie de conséquence, c'est le dogme du mariage qui se retrouve sur la sellette. Sexe et Eglise : « Tes amours sont plus délicieuses que le vin » Colossale disputatio ! C’est la conclusion, provisoire, que je tire des débats qui ont agité la cathosphère ces derniers jours. La discussion est passionnante et elle a permis à des esprits brillants de s’exprimer. René Poujol vs Natalia Trouiller avec en prime Philippe Oswald, Pascal-Emmanuel Gobry et une myriade de commentateurs… et aussi de trolls qui ont fêté le 24 août dernier le 440eme anniversaire du massacre de la Saint Barthélémy par une reconstitution de l’évènement sur le Réseau social.