background preloader

Serment d'allégeance aux armes ?

Facebook Twitter

L'UMP veut que les Français fassent «allégeance aux armes» L'UMP a proposé mardi que tout Français fasse "allégeance aux armes de la France", à l'occasion d'un serment qui interviendrait au moment de sa majorité ou, s'il n'est pas né Français, lors de sa naturalisation.

L'UMP veut que les Français fassent «allégeance aux armes»

Un "patriotisme de la peur" L'envie de mourir pour la patrie, critère d'obtention de la nationalité française pour l'UMP ? Connaissez-vous la dernière lubie de l'UMP ?

L'envie de mourir pour la patrie, critère d'obtention de la nationalité française pour l'UMP ?

Exiger des personnes qui souhaitent acquérir la nationalité française, un serment par lequel elles seraient prête à mourir pour la patrie au cas ou celle-ci serait en danger ! Le 22 février 1996, nous dit la Documentation Française : « (...) le Président de la République annonce au cours d’un entretien télévisé une profonde réforme de la Défense reposant sur trois axes (...) » Dont un qui a changé la vie de millions de jeunes français : le passage à l’armée de métier. Jacques Chirac l'expliquait ainsi : « (...) Le service militaire a été créé en 1905, comme vous le savez, à une époque où il fallait des poitrines à opposer à d'autres poitrines -si j'ose dire - face à un danger extérieur (...)

Cette époque est complètement révolue. Français, garde-à-vous ! « Serment », « allégeance », « armes » : après la droite populaire, la droite para ?

Français, garde-à-vous !

La première des conventions du projet de l’UMP ne fait pas dans la dentelle en réclamant que les jeunes Français, et les demandeurs de nationalité, jurent la main sur le cœur d’être prêts à mourir pour la France, en cas de besoin. Une proposition qui ne laisse personne indifférent, semant un certain trouble jusque dans la majorité et agitant déjà la blogosphère. Qu’en penser, que répondre ? Il y a je crois plusieurs niveaux de lecture à avoir sur cette sortie. Le premier est celui de la polémique politicienne et de la tactique. Le pavé dans la mare est donc une provocation et il mérite le même genre de réponse que toute provocation : être ignoré ; être moqué ; et/ou être calmement analysé et déconstruit.

Deuxième niveau de lecture : sur le fond de ce qui est proposé, en mettant de côté les arrière-pensées des auteurs. Allons enfants ! J’apprends par Yann que « L'UMP tient aujourd'hui [hier] une convention sur la défense.

Allons enfants !

L'une des trente propositions voudrait que les personnes qui souhaitent acquérir la nationalité Française face allégeance aux armes. D'après les explications d'Hervé Mariton, député de la Drôme, il s'agirait d’une déclaration ou d’un serment dans lequel l’acquéreur s’engagerait à se battre du côté de la France en cas de conflit armé. » Yann nous interroge : « Belle occasion pour moi de demander à mes camarades blogueurs Nicolas, Dagrouik, Melclalex, Seb Musset, Romain Blachier, Romain Pigenel, Cyril, Corto74, Juan, Disparitus, Stef, Homer, Gauche de combat,La Rénovitude, Lolobobo, Le Grumeau, El Camino, David Burlot, Falconhill, Bembelly, Steph, P'tit Louis, s'ils seraient d'accord de mourir pour la France. » Il a de ces questions, le vieux !

Déjà qu’il a connu les deux guerres… Je voulais répondre sérieusement mais la sérieux est trop saugrenue : elle ne se pose pas. Affligeant. L'UMP, combien de neurones ? Faut bien l'avouer : notre gouvernement n'est pas aidé par sa majorité.

L'UMP, combien de neurones ?

L'UMP se met en rangs en ce moment pour tenter de construire un projet politique crédible, censé remettre leur champion sur les rails. Ils veulent nous fourguer un nouvel abonnement de cinq années pour le Sarkozy Circus. Entre une convention sur la défense qui a accouché d'une ridicule proposition d'allégeance au drapeau pour les arabes et les noirs français fraîchement naturalisés et une autre sur la solitude animée comme il se doit par une Michèle Alliot Marie (véridique) qui a trouvé là un rôle qui lui va comme un gant depuis qu'elle a été débarquée du gouvernement pour cause de mauvaises fréquentations, l'UMP rame pour trouver des thèmes porteurs. Et comme ils fatiguent vite, ils font comme dans la vraie vie et au bureau : ils finissent par se lasser et vont dîner en ville en ordonnant aux stagiaires de pomper les idées dans le camp adverse puis faire croire que ce sont les leurs.

Le serment d'allégeance aux armes ! N'importe quoi !!! This is war, restez groupir ! Et voilà le nouveau buzz police des ravis de la crèche UMP: Mariton & Copé les vieux neo-cons, qui nous annonce que l’allégeance aux armes sera dans le LOL-projet UMP de 2012.

This is war, restez groupir !

On va le voir c’est obscène et inapplicable ! C’est donc un n-ième retour du Sabre et du Goupillon, le propre du parti de l’Ordre (tordu et corrompu) de droite, le fantasme des bonapartistes, des UDR et autres vieux trucs rances… ça revient en forme “moderne”. Ca procure des 1/4 d’érections chez les blogueurs réactionnaires. On va faire frémir dans les chaumières avec le rappel suivant : Chaque jeune doit s’engager à éventuellement mourir pour sa patrie.

Et on nous produira ensuite le sondage favorable avec très forte majorité surtout chez les plus de 45 ans… Forcément par ce que ceux là ne sont pas concernés. Imaginons que le FNUMP gagne en 2012 et fasse voter cette loi : Jean-Kevin a fini de faire pousser ses poils , il est majeur. Et oui c’est con hein ? Rajoutons un fait statistique établi. Aux armes et caetera. Jeune dans la galère ?

Aux armes et caetera

L'UMP t'a trouvé la solution : faire la guerre. Tu me diras quoi de plus normal que cette référence aux flingues dans un climat de guerre sociale entamée contre les peuples ? Après avoir soumis les salariés à la logique du bourreau, cela fait un moment que nous disons que la prochaine étape sera d'éradiquer les pauvres au champ de bataille avec leur consentement. On peut toutefois s'étonner que ce sursaut de patriotisme militaire provienne de ceux-là mêmes qui ont démonté le service national pour fournir des contingents de stagiaires sous-payés au patronat. On peut aussi être surpris par ces références américaines de la part de ceux qui veulent faire de nous de bons Français, et ce, au moment même où la suprématie de l'oncle Sam, générant dette et pauvreté comme jamais, a du plomb dans l'aile. Récemment, je m'engueulais comme souvent avec un type me reprochant d'être de gauche.