Articles en vrac

Facebook Twitter

La sérendipité est-elle un mythe. La lecture de la semaine, il s’agit d’un article paru le 27 novembre dernier dans TechCrunch, sous la plume de Henry Nothaft, qui est le co-fondateur d’une entreprise qui développe un assistant personnel virtuel pour les contenus Web. Ce papier s’intitule “Le mythe de la sérendipité”. Selon l’auteur, un des concepts les plus intéressants ayant émergé ces derniers temps dans les médias et les nouvelles technologies est celui de sérendipité.

Voici comment il définit le terme de sérendipité : “le fait de montrer aux gens ce qu’ils n’étaient pas conscients de chercher”. Je me permets juste une incise : cette définition de la sérendipité est assez étrange. On aurait plutôt tendance à considérer la sérendipité comme un effet du hasard : je cherche quelque chose et, par hasard, je tombe sur autre chose qui m’intéresse aussi (Wikipédia). Le matheux fait duchiffre. Même les matheux échouent parfois devant de simples calculs domestiques.

Le matheux fait duchiffre

Ainsi, dans le salon de l’ingénieur Pierre Berloquin, un fil traverse le plafond à environ deux mètres de l’ordinateur à l’aplomb duquel il était censé tomber. Sur la table basse, à côté d’une visionneuse stéréo du XIXe siècle, une pile de son tout nouveau pavé, Codes, la grande aventure (1). Des ordinateurs, la maison au bord de la Claise en compte presque autant que de pièces. Parfois deux par pièce. Heuristique et sérendipité : un exemple en images - Du bruit au. Recherche d'informations sur Internet, sérendipité et heuristique Paru en 2008, l'article de Nick Carr Is Google Making us Stupid?

Heuristique et sérendipité : un exemple en images - Du bruit au

Critiquait les effets d'Internet sur nos facultés de cognition. Selon l'auteur, l'usage intensif du réseau et singulièrement des outils de recherche altèrerait nos capacités de concentration et de réflexion. L'article a été largement discuté dans les médias et la blogosphère. John Battelle lui a ainsi répondu dans un billet qui se termine par ces mots : Reseaux. Sérendipité, créativité et versionologie. Jacques Lévy  Jacques Lévy Ce mot anglais désigne à la fois la faculté de faire des trouvailles par hasard, la réalité de ces découvertes ainsi que le dispositif les rendant possibles. C’est un néologisme dont l’origine se situe… en 1754. À partir d’un conte persan qu’il a retrouvé, The Three Princes of Serendip, ce dernier terme désignant Ceylan (aujourd’hui Sri Lanka) en persan, l’écrivain Horace Walpole forme le mot « serendipity », caractéristique de ce qui se produit lorsque ces princes voyagent: « making discoveries […] of things which they were not in quest of ». The On-line Medical Dictionary donne comme exemple la découverte par Alexander Fleming de la pénicilline, grâce à l’observation inopinée des moisissures qui prospéraient dans son laboratoire.

Les percées de la recherche médicale constituent en général un domaine canonique pour l’illustration de la notion. Igor Moullier et Emmanuelle Tricoire  Emmanuelle Tricoire et Igor Moullier La meilleure façon de résoudre un problème scientifique est de ne pas y penser et de laisser l’inconscient travailler pour soi : c’est ce qu’expose le cognitiviste Philipp Marlowe dans son ouvrage Let there be Light!

Igor Moullier et Emmanuelle Tricoire 

Intuition and Social Sciences Revisited. Cette idée est confirmée par de nombreuses études scientifiques montrant que ce que nous appelons intuition est en réalité un processus sophistiqué de comparaison conceptuelle. Le bon chercheur, conclut Philipp Marlowe, est celui qui sait se laisser guider par le principe de sérendipité. Add a little more random to your prod. Systematic serendipity. L'économie de la sérendipité naît à travers les moteurs! Le New-York Time (NYT) a annoncé que l'intégralité de son site web ( moins quelques babioles comme leurs illustres mots croisés) devenait 100% gratuit: pour moi qui traîne ma bosse dans les médias depuis 15 ans et dans l'Internet depuis 12, c'est un vrai signe (très) fort!

l'économie de la sérendipité naît à travers les moteurs!

Pourquoi? Parce que depuis tout ce temps, le NYT et le Wall Street Journal (WSJ) sont les 2 icônes que l'on brandit chaque fois que l'on parle de l'Internet payant: ce sont les 2 seuls qui arrivent, selon les termes habituels de ceux qui en parlent (comptent-ils vraiment tous les frais)...) à avoir une activité en ligne rentable.

Sérendipité et Innovation. De nombreuses innovations sont liées au hasard, à un concours de circonstances (heureux ou malheureux).

Sérendipité et Innovation

Cependant, le hasard ne suffit pas. Le savoir et l’expérience du témoin de ce concours de circonstances sont nécessaires pour le transformer en innovation.