background preloader

Séance CCI formation RMD

Facebook Twitter

3303330403211 EX. Immunity to change. Kotter's 8 step change model. Introduction à la Gouvernance Partagée. Une entreprise libérée, c'est quoi ? The Perils of Confusing Management and Leadership. Le cercle d'or par Simon Sinek. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme - Vidéo. L'approche systémique. Notre cercle de coach s’est réuni autour du thème de la systémique. Méthode ou courant de pensée ? Quelles clés pour l’accompagnement de l’individu ou du collectif ? Grégoire et Jean-Luc, tous deux coachs formés à l’approche systémique, ont partagé leurs connaissances et le cercle s’est animé avec une passion certaine. Rencontre du Cercle de coachs, lundi 14/01/2013 : « La systémique» – par Grégoire Jacquiau-Chamski et Jean-Luc Andrianarisoa Participants : Edouard Stacke, Karine Aubry, Agnès Overli, Karine Soulebot, Nada Ghanem, Laure Galvez, Sylvie Tournier, Dominique Peterson, Angélique Bontemps, Thierry Pacaud, Céline Thiriet Présenté par Grégoire Jacquiau-Chamski (www.gjc-consulting.com) et Jean-Luc Andrianarisoa (human.fr).

Tous deux coachs, ils ont été formés à l’approche systémique et l’utilisent dans leur pratique. 1 – Introduction La systémique est un mode de pensée au même titre que la pensée analytique. 1. 2. 3. 4. 2 - Le coaching systémique a – Principes Avec malice, J.A. Conférence de Jacques-Antoine Malarewicz 1/3. Céline Bareil co-auteur de Voyage au coeur d’une transformation organisationnelle.

TEDxParis - Joël de Rosnay - 01/30/10. Le Futur du Design Thinking 2015 on Vimeo. Libérer l'innovateur : la prospective en pratique - Matins ISIS - Philippe Durance, CNAM. Vroum vroum avec Volvo - WAOUP. Depuis quelques mois, WAOUP a crée avec Volvo un programme de pré-incubation de projets émanant de ses salariés. Retour sur cette opération riche d’enseignements… Sélectionnés à partir de vidéos-pitch, 13 salariés du groupe Volvo ont suivi un parcours de préincubation de leur projet à un rythme effréné : depuis le mois de septembre, ils ont enchaîné conférences thématiques, marathon de 2 jours pour secouer leurs idées et challenger leurs projets, programme de boost à raison de 2 jours par semaine, la participation au fest’innov de l’ECAM, le tout jalonné de tables rondes avec des représentants incontournables de l’écosystème start-up lyonnais… La « préincubation » de ces projets par WAOUP s’est déroulée dans le Créalab, un site dédié aménagé par les salariés eux-mêmes, dans le centre de formation de l’entreprise, à Saint-Priest. « Ce programme de boost 360° avait la particularité de porter sur plusieurs pans, précise Samir, booster en chef de cette opération.

La discipline du créatif | Philippe Brasseur | TEDxINSA. CULTURE ET VALEURS D'ENTREPRISE : Le (bon) management est-il contagieux ? - Axessio. « Cela semble toujours impossible … jusqu’à ce qu’on le fasse » Nelson Mandela Le bon management est partiellement contagieux, le mauvais aussi … mais ce n’est en rien une fatalité ! Ces enjeux demandent la mise en place et la conduite d’une démarche concrète et structurée. Pour le directeur, il s’agit : • tout d’abord, de s’intéresser véritablement aux pratiques managériales de ses propres collaborateurs. Trop souvent, les managers de managers s’intéressent aux résultats business de leur équipe et à leur propre management ; ils trouvent que « c’est déjà bien » et, pour ce qui concerne le management de leurs collaborateurs managers, ils peuvent être dans une posture du type « pas de nouvelles, bonne nouvelle » ou encore « si je n’ai pas de remontées négatives, c’est que ça doit être bon » (le problème étant que le négatif ne remonte justement pas, voir à cet égard notre article précédent Culture d’entreprise : les aveugles et les muets !)

Faire mieux avec moins : l'innovation frugale. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 5104.33 Ouverture : 5076.47 Se connecter S'inscrire Replay Emissions Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter BFM Business D'une croissance atone et des ressources de plus en plus rares est née l'idée de faire mieux avec moins. "Redevenons ingénieux "nous lançait il y a deux ans Navi Radjou, co-auteur avec Jaideep Prabhu et Simone Ajuha de "l'Innovation Jugaad.

" Ce conseiller en innovation et leadership est persuadé qu'il faut poursuivre dans cette voie. L'économie collaborative pèse 15 milliards de dollars dans le monde, elle pourrait atteindre 350 milliards dans 10 ans. Recevez un extrait de notre guide de survie aux réunions pour transformer vos réunions en moments funs et productifs ! Lorsque nous vous avons demandé, car quels étaient les sujets que vous aimeriez que l’on traite, le design thinking est revenu plusieurs fois. Alors voilà, nous y sommes ! Nous allons tenté dans cet article de vous donner les grands principes de cette démarche, et c’est déjà un premier enseignement que vous pouvez prendre en compte, car, le design thinking n’est pas une méthode, mais une démarche, où les postures et l’état d’esprit à adopter sont presque plus importants que les outils et les techniques.

Régulièrement, nous animons des sessions qui s’inspirent de cette démarche où les participants sont mis à la place de leurs utilisateurs, de leurs clients. Basée sur l’observation, le design thinking est aujourd’hui devenu incontournable dès lors qu’il s’agit d’innover, un enjeu majeur pour toute organisation. 1 ) Qu’est-ce que le design thinking ? 3 approches / 3 auteurs. L'innovation, ce n'est pas la créativité. Innovation Le 27/10/2014 Dans un billet précédent, j’ai expliqué que l’innovation fait l’objet de nombreuses approximations.

La première confusion consiste à l’assimiler à la créativité. Ce sont pourtant deux processus très différents. Être créatif, c’est avoir des idées. Théorie vs. pratique. La nécessité d’une offre nouvelle. Coût vs. gain. Xerox vs. Réciproquement, Apple est une entreprise relativement peu créative : elle n’a inventé ni le micro ordinateur (mis au point par la société française R2E en 1972), ni le baladeur MP3 (lancé par le Coréen Mpman en 1998), ni le smartphone (proposé par IBM dès 1992), ni la tablette (due à Grid Systems, une entreprise américaine fondée par un ancien de Xerox en 1979), soit aucun des produits qui font aujourd’hui son incomparable succès. Il existe d’autres idées reçues sur l’innovation qui entravent les efforts de développement des entreprises. Réinventer la formation grâce à l’apprentissage entre pairs. Organisation Le 05/07/2017 Face aux traditionnelles formations en entreprise, l’apprentissage de pair à pair s’impose comme une nouvelle manière de considérer la montée en compétences des collaborateurs.

En France, le choix politique de l’« enseignement simultané » – qui consiste à enseigner la même chose et en même temps à toute une classe – a imposé une certaine conception de l’apprentissage selon laquelle on acquiert des connaissances avant tout en écoutant un maître. Au-delà du système éducatif, cette mentalité se manifeste aussi en entreprise. A la fin du XIXe siècle, la France hésite encore entre l’« enseignement mutuel », méthode qui repose sur des « moniteurs » (sous la responsabilité d’un maître) chargés de faire travailler des petits groupes en parallèle, et l’enseignement simultané (lire aussi la chronique : « Et si nous apprenions les uns des autres ?

Mais lâcher prise n’implique pas de perdre le contrôle. Une méthode rigoureuse Un mouvement qui gagne les entreprises. Le leader collectif : le pouvoir par la confiance. Leadership Le 17/07/2017 Afin d’impulser une véritable réussite collective, un leader doit savoir faire preuve d’humilité, de vision et de confiance pour obtenir le meilleur de ses collaborateurs. L’observation d’équipes hautement performantes révèle que la coopération effective découle, d’abord et avant tout, d’un état d’esprit et d’une culture du collectif qui placent chacun en acteur de la réussite collective.

Cette coopération efficiente débute, le plus souvent, par un diagnostic partagé, une vision commune des enjeux et des opportunités de l’équipe. Elle s’ancre dans une direction et s’établit au sein d’un cadre clair alimentant la volonté des acteurs d’aboutir à des solutions et à des propositions coélaborées qui dépassent ce que pourrait proposer l’un ou l’autre des membres de l’équipe, seul de son côté.

Elle se mesure aux résultats effectifs, dont chacun peut être fier parce qu’il se sait reconnu à hauteur de la contribution qu’il y aura apporté. – Suis-je vraiment sûr ? Gérer la créativité : les leçons de Pixar et de Disney Animation. Innovation Le 29/06/2015 Ed Catmull est le co-fondateur et le président, depuis désormais un certain temps, de Pixar Animation Studios. Entre sa création en 1986 et l’immense succès en 1995 de son premier long métrage, Toy Story, l’entreprise a dû se battre pendant 10 ans.

Lorsque Walt Disney a racheté Pixar en 2006, Ed Catmull a été promu président de Walt Disney Animation Studios et de Pixar. David A. Ed Catmull : Hier, nous avons organisé une conférence avec 250 techniciens de différentes divisions de Disney. L’infrastructure matérielle de base continue à évoluer, les logiciels continuent à changer. David A. Ed Catmull : Chaque film que l’on a conçu a généré des difficultés considérables. David A. Ed Catmull : Il y a une très bonne raison. Lorsque j’ai prononcé ces mots, toute l’audience s’est mise à applaudir. David A. Ed Catmull : A notre arrivée, nous avons complètement changé la trajectoire de Disney Animation, qui n’était vraiment pas optimale.

David A. Innovation collaborative : un enjeu de processus, pas de projets ! Commençons par deux constats : La majorité des processus actuels ne permettent pas de développer l’innovation collaborative (efficace surtout pour la proposition d’idées en silos, peu d’interactions entre les individus contributeurs, et pas de développement d’une véritable culture de la co-construction)En conséquence de ce manque de processus adéquat, la majorité des dispositifs imaginés pour favoriser l’innovation misent tout sur la création de projets ex nihilo (challenge d’idées, programmes d’intrapreunariat, incubateurs, et autres Lab innovation, …) Cela s’explique très bien, puisqu’au sein des entreprises, le fameux fonctionnement en « mode projet » est apparu en opposition au « mode processus », afin de conduire des activités inédites au sein d’environnements incertains… (les fameux projets innovants !)

Alors, n’y a t’il pas d’autres solutions ? Etes-vous condamnés à exploiter ces dispositifs moyennant de nouvelles itérations d’essais/erreurs ? Heureusement non ! L’opposition innovation radicale – innovation incrémentale n’est pas pertinente | Le blog de Philippe Silberzahn. L’opposition entre innovation radicale et innovation incrémentale est un des classiques des théories de l’innovation. Tandis que l’innovation incrémentale consiste à améliorer les produits existants, l’innovation radicale consiste à inventer des nouvelles catégories de produits qui sont à la fois nouveaux pour le marché et pour l’entreprise. Le livre fondateur de Clayton Christensen « Innovator’s dilemma » qui, rappelons-le pour le regretter, n’a pas été traduit en français, montre comment les acteurs installés sur un marché profitent des innovations incrémentales mais sont le plus souvent marginalisés à la suite d’une innovation radicale.

Par exemple, Kodak a très mal géré l’arrivée de la photo numérique. Initialement, Christensen a posé le débat en termes de technologies, s’appuyant sur la fameuse courbe en S de progression d’une technologie (inventée par Richard Foster) pour montrer comment une technologie dépassait l’autre. WordPress: J'aime chargement… Pourquoi ma startup n’a pas décollé. La classe renversée | Jean Charles Cailliez | TEDxLille. Manuel AoH mai 2016. Innovation france ocde. Decrire son modele economique (business model canvas).69228. Relevez le défi de l’innovation de rupture avec Philippe Silberzahn - Lab Postal 2017. Les grands mythes (7/20) - Dionysos, l'étranger dans la ville. Comment reconnaître une boîte qui encourage la prise d’initiatives. C’est un cercle vertueux. Plus les cadres ont la possibilité de prendre des initiatives au quotidien, plus ils sont épanouis au travail et plus leur entreprise devient performante.

C’est ce que révèle une étude* récemment publiée par le cabinet de conseil en management, Oresys. Prendre plus d’initiatives, c’est aussi ce que veulent les cadres : 90 % affirment avoir des idées pour améliorer leur entreprise et être prêts à s’engager dans leur mise en œuvre. Pourtant, beaucoup d’entreprises fonctionnent encore avec une hiérarchie marquée, des processus longs et un management basé sur le contrôle. Mieux vaut donc s’armer pour réussir à repérer la perle rare qui permet de se sentir comme un poisson dans l’eau. Les 3 caractéristiques des boîtes qui brident la prise d’initiative Les signes qui ne trompent pas Si ces caractéristiques ne sont pas toujours visibles quand on n’est pas encore en poste, il y a tout de même des signes qui ne trompent pas. Non, la créativité, ça n'existe pas ! Encore un article sur la créativité ? Eh oui ! Mais promis, cette fois c’est sûrement le dernier ! Panacée des entreprises depuis plusieurs dizaines d’années, la quête du procédé miracle de stimulation de la créativité se poursuit encore aujourd’hui.

Mais comment peut-on stimuler efficacement un phénomène que l’on ne comprend pas totalement ? Que sait-on réellement du processus créatif aujourd’hui ? Les quelques lignes ci-dessous ont pour ambition de supprimer le concept de « créativité » de vos esprits, et de le remplacer par des mots déjà existants dans notre dictionnaire : Pensée, Imagination, et Création. Bonne nouvelle, cela vous aidera certainement à… devenir plus créatif ! Créativité = Pensée On nomme souvent « créativité » ce que l’on appelle déjà : la pensée. Diversité, multiplicité, hétérogénéité, et continuité du monde en mouvement forcent l’esprit à ordonner, trier, et classer les informations qu’il perçoit en catégories et sous-catégories. Créativité = Imagination Que conclure ? La fin de Kodak, victime du dilemme de l’innovateur | Le blog de Philippe Silberzahn.

Le dépôt de bilan annoncé de Kodak marque la fin d’un long déclin d’une icône de l’industrie américaine. Victime du développement de la photo numérique, Kodak n’aura pas réussi à se reconvertir à partir de son métier de chimiste. Un exemple classique d’une entreprise leader dans son domaine (la photo argentique) qui meurt, incapable de tirer partie d’une nouvelle technologie. La réalité est plus nuancée. Kodak est en fait un des tous premiers à avoir activement travaillé à la photo numérique.

En 1992, pour un de mes projets clients de l’époque, nous avions acheté un appareil photo numérique. C’était un Kodak DCS 100, et il coûtait 220.000F (environ 50K Euros aujourd’hui!). Kodak n’a pas raté la révolution numérique, mais elle a été victime du très classique dilemme de l’innovateur, décrit par le chercheur Clayton Christensen. Pour aller plus loin, voir mon billet sur Christensen et l’innovation de rupture ici. WordPress: J'aime chargement… Et si la créativité était juste une habitude ? Cyril de Sousa Cardoso à TEDxVaugirardRoad 2013.

10 paradoxes de la créativé - Luc de Brabandère, à l'USI. L'erreur et l'échec moteurs de la liberté et la créativité entrepreneuriale. Ce n’est pas d’agilité dont votre organisation a besoin | Le blog de Philippe Silberzahn. Nous vivons dans un monde d’incertitude et de ruptures. Pour survivre dans ce monde, les organisations devraient être agiles. Le mot Agilité est désormais partout. Ce serait la solution miracle au manque d’innovation comme il en surgit tous les six mois. Mais il n’en est rien. Le principe de l’agilité est assez simple: comme nous sommes incapables de prédire l’avenir, et que nous l’admettons enfin, et que nous sommes également incapables de l’influencer, nous allons laisser le cours des choses se développer, et quand il se passera quelque chose, nous réagirons.

L’importance actuelle donnée à l’agilité traduit clairement un fantasme sur les startups de la part des grandes organisations plus empêtrées que jamais dans leur glacis bureaucratique et désespérément à la recherche d’une solution miracle. Suivez-moi! Plus fondamentalement, l’agilité repose sur un paradigme qui est celui de l’adaptation. Deuxièmement il faut que l’organisation soit capable de réagir vite. WordPress: HARMONIC CREATIVITE - INNOVATION FRUGALE.

On s'y emploie. Les start up au service du bien-être au travail. Innovation de rupture : l’exemple du Mama Shelter.