background preloader

Cholestérol et statines

Facebook Twitter

Des médecins dénoncent l'inefficacité et le coût des nouveaux anticholestérols. Cholestérol : le grand bluff. Le cholestérol, que tout un chacun se représente comme un excès de mauvaise graisse dans l'organisme, est désigné à la vindicte médicale et populaire depuis les années 1950 comme responsable des maladies cardio-vasculaires qui terrassent jeunes et vieux avant l'heure.

Cholestérol : le grand bluff

Or, un nombre croissant de chercheurs en médecine dénoncent ce qu'ils considèrent comme un vaste mensonge, façonné à la fois par une série d'approximations scientifiques et par de puissants intérêts économiques, de l'industrie agroalimentaire d'abord, des laboratoires pharmaceutiques ensuite. Le cholestérol - Arrêter les statines aurait fait baisser la mortalité cardiovasculaire. Le débat sur les statines en France, en conduisant des patients à arrêter leur traitement, aurait sauvé 2000 vies, estiment le Dr Michel de Lorgeril* et le Pr Philippe Even**, et non pas entraîné 10 000 décès comme l’ont annoncé imprudemment des chercheurs français dans un article récent.

Le cholestérol - Arrêter les statines aurait fait baisser la mortalité cardiovasculaire

Les statines, principaux hypocholestérolémiants, sont présentées par leurs promoteurs comme des médicaments très efficaces contre les maladies cardiovasculaires et peu risqués. Mais pour un nombre croissant de médecins et chercheurs internationaux indépendants, ces médicaments apportent au contraire peu ou pas de bénéfices pour un niveau de risques inacceptable.

Ils ont décidé ces dernières années d’en informer ouvertement le public, d’où les débats et polémiques. La presse : « 10 000 décès dus aux arrêts des traitements » Cholestérol : la nouvelle offensive des amis de l'industrie. Le Pr Philippe Even répond à l'article du Lancet qui laisse croire que "les bénéfices des statines anti-cholestérol l'emportent sur les risques", comme la presse l'a rapporté.

Cholestérol : la nouvelle offensive des amis de l'industrie

Au menu : opacité, dissimulations et conflits d'intérêt. Alors que la fronde contre les traitements anticholestérol enfle, des chercheurs, pour la plupart liés à l'industrie pharmaceutique, tentent de tuer le débat. Alerte statines & cholestérol : Signez la pétition. Le cholestérol - Pr Philippe Even : "Nous allons continuer à nous battre pour les malades. Personne ne nous fera taire. LaNutrition.fr : Avez-vous fait appel de la décision de l’Ordre des médecins ou allez-vous le faire ?

Le cholestérol - Pr Philippe Even : "Nous allons continuer à nous battre pour les malades. Personne ne nous fera taire

Et Bernard Debré ? Pr Philippe Even : Nous avons fait appel tous les deux et pris deux avocats, Maître Repiqué, ancien bâtonnier de Paris, et Maître Richard Malka. Quels sont les motifs avancés par le Conseil de l'Ordre pour vous sanctionner ? La condamnation invoque trois motifs : - La non-confraternité pour avoir traité les allergologues utilisant la désensibilisation de charlatans, de gourous ou de marchands d’illusion. . - La volonté de mener une opération « à visée commerciale ». Cette sanction est-elle un avertissement lancé à tous les lanceurs d’alerte ? Pour moi, la sanction du Conseil de l’Ordre vise à décrédibiliser les auteurs de ce Guide, qui se veulent en effet, sur certains points, des lanceurs d’alerte au service exclusif des patients et des médecins. En écrivant le Guide des 4000 médicaments, adressiez-vous un message au public ? Vous parlez de « proximité ». 1. 2. 3. 4. 5. Une majorité de médecins britanniques ne prendraient pas de statines à titre personnel.

La plupart des médecins britanniques s’opposent aux prochaines directives qui visent à élargir la prescription de statines.

Une majorité de médecins britanniques ne prendraient pas de statines à titre personnel

Et ne les suivraient pas à titre personnel. Sylviane Passard - Mercredi 19 Mars 2014 La majorité des médecins britanniques s’opposent aux propositions des autorités sanitaires (NICE) qui verraient des millions de patients supplémentaires se voir traiter par statines, et la plupart de ces médecins ne prendraient pas de statines ou n’en prescriraient pas à leur famille ou leurs proches selon ces critères, révèle un sondage du journal médical Pulse.

L'enquête qui portait sur 511 médecins révèle que près de six sur dix (57%) s'opposent aux objectifs d'abaisser de 20% à 10% le seuil de risque cardiovasculaire en prévention primaire, à partir duquel on déclenche un traitement. Statines et vision : une inquiétude grandissante. Des études récentes suggèrent que la prise de médicaments contre le cholestérol augmente les risques de cataracte et dégénérescence maculaire liée à l'âge Les statines sont des médicaments contre le cholestérol, qui selon leurs promoteurs, réduisent la mortalité cardiovasculaire et le risque d’infarctus.

Statines et vision : une inquiétude grandissante

Ces affirmations sont contestées par de nombreux médecins et chercheurs, en France le Dr Michel de Lorgeril et le Pr Philippe Even. Des millions de personnes prennent aujourd’hui ces médicaments, et les effets secondaires potentiels sont une source d’inquiétude. Récemment, deux études américaines ont trouvé une association entre la prise de statines et les risques de cataracte et de dégénérescence maculaire liée à l’âge. Cholestérol, un business qui rend malade - rts.ch - émissions - 36.9°

Des centaines de millions de personnes à travers le monde sont "sous statines" pour baisser le taux de cholestérol.

Cholestérol, un business qui rend malade - rts.ch - émissions - 36.9°

C’est la classe de médicaments la plus vendue au monde, celle qui génère les plus gros bénéfices pour l’industrie pharmaceutique. C’est aussi celle qui fait l’objet d’une des plus grosses controverses médicales à l’échelon planétaire. Entre toxicité sous-évaluée et efficacité exagérée, peut-on encore faire confiance aux statines? En Suisse, des dizaines de milliers de personnes qui avalent ces pilules souffrent de douleurs musculaires qui parfois empêchent l’exercice physique pourtant excellent remède naturel contre les problèmes cardio-vasculaires.

Cholestérol, un business qui rend malade. L'argent du cholestérol, un scandale français. Statines et cholestérol : la longue marche vers la vérité. En septembre 2012, les Dr Philippe Even et Bernard Debré s’en prenaient dans un livre retentissant à la prescription de médicaments inutiles – au premier rang desquelles les statines. (1) Aujourd'hui le Pr Even s'attaque de front à ces médicaments et aux laboratoires qui les vendent, avec la parution du livre La vérité sur le cholestérol (Le Cherche Midi).

Statines et cholestérol : la longue marche vers la vérité

L'analyse des essais cliniques menés pour évaluer l'efficacité des statines le conduit à conclure que "d’une manière ou d’une autre, et souvent de plusieurs manières, chaque essai multiplie les pièges, les illusions, les non-dits, les chausse-trapes et pour tout dire les truquages ou les falsifications de la part de l’industrie. " Une prise de conscience dont a fait état un dossier spécial du Nouvel Observateur jeudi 14 février 2013, et qui, comme l'écrit Anne Crignon dans l'hebdomadaire, doit beaucoup aux travaux du Dr Michel de Lorgeril, un cardiologue français du CNRS (Grenoble). Lire aussi. Le cholestérol - Le cholestérol, un coupable sans preuves. J’étais ces jours-ci à un congrès de pharmaciens, où j’ai présenté des informations sur le rôle du cholestérol dans Alzheimer.

Le cholestérol - Le cholestérol, un coupable sans preuves

J’y reviendrai une autre fois, mais le cholestérol semble jouer un rôle préventif important dans cette maladie et on peut se demander s’il est bien raisonnable de le faire baisser. Point de vue - Lettre ouverte aux médecins de France à propos des conséquences de l’interruption d’un traitement par statine. Le Dr Michel de Lorgeril, chercheur au CNRS, auteur de Cholestérol, mensonges et propagande et Prévenir l'infarctus répond à un article alarmiste assurant que l'interruption du traitement par les statines entraînera des milliers de décès et d'infarctus.

Point de vue - Lettre ouverte aux médecins de France à propos des conséquences de l’interruption d’un traitement par statine

Un article alarmiste de cardiologues parisiens dirigés par le Pr Nicolas Danchin, laisse entendre en ce mois d’octobre 2013, que l’interruption d’un traitement par statine pourrait entraîner des milliers de décès et de crises cardiaques chaque année en France, que cette statine soit prescrite en prévention primaire ou secondaire (chez les survivants d’un infarctus). Les raisons pour lesquelles cette méta-analyse a été choisie, plutôt qu’une autre (il y en a foison), ne sont pas claires.

Point de vue - Polémique sur l'arrêt des statines. Le commentaire du Pr Even. Note du Pr Even : ce commentaire est rédigé pour les médecins et pour les journalistes intéressés par les questions médicales. Il peut être trop complexe pour les patients, qui en bénéficieront peut-être indirectement. Introduction L’article récent de N. Danchin et collaborateurs a une apparence, la protection des patients légitimement déstabilisés par la remise en cause des dangers allégués du cholestérol (CHO) et de l’utilité des statines.

Il aboutit à une réalité, la défense des intérêts financiers des firmes pharmaceutiques et ceux de certains cardiologues et de leurs multiples sociétés, associations, fédérations, syndicats, collèges d’enseignement et journaux de cardiologie, athérosclérose, hypertension, « lipidologie », etc., qui tous ne vivent que par les subsides de l’industrie. Et comme si cela ne suffisait pas, l’article fourmille d’erreurs factuelles.