background preloader

Réseaux sociaux et enseignement

Facebook Twitter

A une passante, poème de Charles Baudelaire. L'Agence nationale des Usages des TICE - BYOD et Haiku. Camille Martin, enseignante à l'EREA « Stendhal » de Bonneuil sur Marne, présente sa pratique du numérique éducatif autour du haiku et des réseaux sociaux dans le cadre du défi @SenseiTwithaiku. L'origine du projet Professeure des écoles, je suis, depuis septembre 2014, détachée au sein de l’établissement régional d’enseignement adapté (EREA) Stendhal de Bonneuil-sur-Marne (94).

Au-delà de difficultés scolaires parfois très importantes, mes élèves, en provenance de toute l’Ile-de-France présentent des difficultés d’ordre social et une grande hétérogénéité définit la classe dont je suis professeure principale depuis l’année passée. Ainsi, dès mon arrivée, il m’a semblé très important de souder les élèves de ma classe autour de projets au sein desquels ils pouvaient tous se retrouver dans le but de donner davantage de sens à leurs apprentissages et d’intéger le « BYOD ».

Le déroulement de l'activité Les aspects techniques Les apports des TICE Les compétences mises en œuvre Camille Martin. Yvelines : trois élèves exclues du lycée pour des tweets - 23/03/2013. Démêler l'info de l'intox sur Internet. Une histoire de fake Après les attentats de 2015, chacun s’est accordé à dire qu’il était impérieux d’éduquer plus finement nos élèves à l’utilisation d’Internet.

Les fake et autres théories du complot s’immisçant insidieusement sur les murs Facebook et les fils Twitter des ados doivent nous amener à réagir sur le terrain de la pédagogie. Réagir oui, mais comment ? Un cours théorique, aussi documenté et solide que possible, ne suffit plus. Si une large partie des enseignants s’est emparée des réseaux sociaux à des fins personnelles ou professionnelles, il reste des collègues rétifs à ces outils. Méconnaître les sources d’information des élèves s’avère pénalisant quand il faut entrer avec eux dans la boîte noire d’Internet : qui fournit le contenu ? C’est autant de questions qu’il faut poser aux élèves à partir de situations et d’exercices pratiques pour démêler le vrai du fake, l’info de l’intox. -> lien vers la séquence <- Une chronique d’Emmanuel Grange Partagez la connaissance ! Réseaux sociaux : un outil éducatif d'avenir ? - learningworld.

Les effets néfastes des tablettes sur l'apprentissage du vocabulaire. Les enfants du numérique à la recherche d’informations – Mondes Sociaux. Les statistiques le disent, les jeunes sont équipés, connectés, et même hyper-connectés, puisqu’ils passent en moyenne 13h 30’ par semaine sur internet pour les 13-17 ans, et beaucoup plus de temps encore devant les écrans.

Ce temps passé depuis leur plus tendre enfance à manipuler des objets numériques a sans aucun doute des conséquences sur leurs comportements, sur leur façon de penser, de voir le monde, de réfléchir, d’apprendre. Et l’Ecole ne peut plus éluder le problème. La question d’une révolution de la pensée et de l’expertise dans la société de l’information est posée depuis plus de deux décennies. Auteur de la célèbre formule choc des « digital natives » qu’il oppose aux « digital immigrants », Mark Prensky, affirme dès 2001 que « nos étudiants ont radicalement changé.

CC Wikimedia Commons Anne Fiedler Cordier A., 2015, Grandir connectés. Anne Cordier est maîtresse de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Rouen. Anne Lehmans. Réseaux sociaux et démarche pédagogique. Les réseaux sociaux comme outil indirect d'enseignement. EDU'bases documentation - Formulaire de recherche et résultats pour :

Accueil - CLEMI. Moteur de recherche du portail éduscol - Moteur de recherche du portail éduscol. Pourquoi les enseignants n'utilisent pas les réseaux sociaux en classe ? Alors que les enseignants sont largement présents sur les réseaux sociaux à titre personnel, que les élèves eux aussi savent les utiliser, les usages professionnels sont très rares. Une étude américaine montre que les blocages ne sont pas que techniques. les enseignants ont peur de retrouver les parents sur ces réseaux. Selon une étude réalisée par le département des sciences de l'éducation de l'Université de Phénix aux Etats-Unis, 80% des enseignants utilisent à titre personnel les réseaux sociaux. Mais seulement 18% en font un usage professionnel. La majorité des enseignants déclarent ne pas avoir le projet de les utiliser professionnellement contre un quart qui a le projet contraire. L'étude met donc en évidence une forte résistance consciente des enseignants.

Celle-ci est justifiée par la peur de sparents. L'étude. Axe 2 : Éduquer avec les réseaux sociaux. ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Cet axe aborde l’utilisation des réseaux sociaux en classe en appui de l’apprentissage d’une matière. Il offre la possibilité aux enseignants de découvrir un répertoire de bonnes pratiques, des témoignages et retours d’expériences pédagogiques susceptibles de les inspirer.

Ces expériences viennent de Belgique ou d’autres pays francophones tels que la Suisse, la France ou le Québec. Elles intègrent divers réseaux : Twitter, Facebook, Pinterest, Instagram, le Blog, Pearltrees, Flipboard, Scoop.it, Netvibes… et bien d’autres. Un focus sur la twictée et un autre sur la pratique des live-tweets en classe permettent de mettre en avant les expériences de deux enseignantes en Fédération Wallonie-Bruxelles qui utilisent le réseau social Twitter pour un travail collaboratif. Rejouer la Querelle des Anciens et des Modernes avec Facebook. Par Françoise Cahen, professeur de lettres au lycée Maximilien Perret d’Alfortville Déroulement : Séance d’introduction (2h) On écrit au tableau un inventaire de querelles actuelles entre des « Anciens », partisans d’une tradition et des « Modernes », qui soutiennent une évolution, dans différents domaines que trouvent spontanément les élèves. Nous remarquons avec eux que, dans certains cas, comme pour la question de la libre circulation des armes aux Etats-Unis, il est évident pour tous les élèves de la classe que le camp des « Anciens » a tort, alors que pour d’autres débats, comme le clonage humain, ils s’accordent pour donner tort au camp qui prône l’évolution.

Lectures de textes (4h) Le groupement de textes du manuel Passeurs de textes (Le Robert Weblettres, p.200-206) est intéressant ; il réunit quatre acteurs principaux de la Querelle des Anciens et des Modernes : La Bruyère, Boileau, Perrault, La Fontaine. Transposition de la querelle sur Facebook : (1h par ½ classe) Evaluation. Réviser des citations de L’Odyssée à l’aide de Facebook. Par Françoise Cahen, professeur au lycée Maximilien Perret d’Alfortville Déroulement de l’activité Tout au long d’une séquence sur l’Odyssée, les élèves ont à relire une partie de l’œuvre chaque semaine, et ils doivent sélectionner des citations en justifiant brièvement leur intérêt.

Ces citations sont relevées en fin de séquence, c’est un travail qui est évalué. Le professeur ou un élève saisit ensuite sur une application Facebook les phrases choisies par la classe (ou du moins une partie d’entre elles). Le lien avec ce travail est ensuite mis sur le site interclasse et à chaque fois que quelqu’un clique sur l’application, (s’il est inscrit à « Facebook ») il affiche de manière aléatoire une des citations de l’Odyssée. Voir l’application (visible que si vous avez un compte Facebook et que vous y êtes connecté) : Voici ce que donne l’utilisation de l’application dans un compte Facebook : Analyse Les limites de cet exercice existent.

Traam2012DelphineBarbirati. Créer le (faux) profil facebook d’un auteur. » Lettres et TICE. Lettres : Madame Bovary sur Facebook. Après « Au bonheur des dames » par Delphine Barbirati, « Bel-Ami » par François Cahen, « Le Père Goriot » par Caroline Duret « Lorenzaccio » et « Les liaisons dangereuses » par Jean-Michel Le Baut …, c’est au tour du roman « Madame Bovary » d’être adapté sur Facebook. Au lycée Vauban, à Aire sur la Lys dans l’académie de Lille, Patricia Fauquembergue a invité ses élèves à partager leur lecture en créant des comptes de personnages fictifs sur le réseau social. Ce savoureux jeu de rôles s’avère formateur : il cherche à « accompagner la lecture d’une œuvre longue et finalement assez éloignée en apparence de l’univers » de nos adolescents, « établir des passerelles entre le bovarysme d’hier et la sensation d’ère du vide d’aujourd’hui », mieux connaître « l’univers des réseaux sociaux » et leurs possibles « dangers ».

La séquence. Réseaux sociaux - Facebook. ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. Définition Fondé par Mark Zuckerberg le 3 février 2004, Facebook est un réseau social qui permet aux utilisateurs de publier des contenus, de les partager avec leurs contacts ("amis") et d'échanger des messages. Il permet de créer des groupes d'intérêts autour de thématiques précises.

Ces pratiques se généralisent de plus en plus au sein des entreprises, mais également au sein des établissements scolaires où beaucoup d'étudiants créent des groupes Facebook autour de projets scolaires. D'abord réservé aux étudiants de l'université Harvard, il est très rapidement devenu le réseau social le plus connu au niveau mondial. Vocabulaire Facebook a, comme les autres réseaux sociaux, un vocabulaire spécifique. Principes Bien que Facebook n'ait pas été conçu pour un usage en classe, il peut être détourné pédagogiquement. Usages pédagogiques. Lettres - analyser les personnages de La Peste d'Albert Camus avec les réseaux sociaux. Etape 1 : Créer la page Facebook d'un personnage Le professeur ne peut pas demander à un élève de se créer un compte de réseau social s'il ne préexiste pas au cours (interdiction d'engager les données personnelles d'un élève dans un processus qui risquerait de l'exposer).

Ceci explique notre choix de créer cette "page personnage" à partir de comptes Facebook préexistants. Pour créer la page Facebook d'un personnage, l'un des membres du groupe ouvre sa session et mène la démarche suivante : Sur la page d'accueil, cliquer sur l'icône le plus à droite. Cliquer sur "Create page" / "créer une page". Créer une page "Artiste, groupe ou figure" / "Artist, band or public Figure". Choisir la catégorie "Personnage de fiction" / "fictional character". Étape 2 : Repérer les passages du roman où le personnage est évoquéAu cours de leur lecture, les élèves, répartis par groupes, repèrent les passages où le personnage qu'ils travaillent est évoqué :

Utilisation des réseaux sociaux pour l’apprentissage des langues étrangères : le cas de Facebook. 1. Introduction Si les nouvelles générations naissent désormais dans un univers largement informatisé, cela n’implique évidemment pas qu’elles possèdent, de manière innée, les compétences et les savoirs suffisants pour utiliser les technologies en contexte scolaire ou dans leur vie privée (Baron et Bruillard, 2008). Ils ont, en ce sens, besoin d’être guidés pour conceptualiser la nature des outils informatiques et développer des stratégies efficaces afin d’en tirer pleinement parti.

Pour le développement des compétences écrites, Warschauer insistait en 2009 [1] sur le fait que les moyens de communication offerts par le développement technologique permettent d’envisager la construction d’une littératie globale, d’une compétence de compréhension et d’usage large des modes de communication écrits. Parmi ces moyens de communication figurent des logiciels permettant la création et la gestion des contenus par les utilisateurs (blogues, wikis, réseaux sociaux, etc.). 2. 3. 3.2 Résultats 4. 5.

Comment utiliser Facebook en classe ? Le réseau social le plus utilisé par les élèves est peu exploité par le personnel enseignant. Comment utiliser cet outil de manière innovante et sécurisée en classe ? Franco Bouly/Flickr Utiliser Facebook en cours ? La plupart des enseignants n’y songent même pas. Ils pensent ne pas avoir une maîtrise de l’outil suffisante de l’outil ou craignent de « perdre le contrôle ». Ce guide vous propose des ressources et des pistes pour exploiter de manière sécurisée le potentiel éducatif du réseau social le plus utilisé par les étudiants.

Protéger la confidentialité des données personnelles Beaucoup d’enseignants hésitent à utiliser Facebook en classe car ils ne souhaitent pas que les élèves aient accès à leurs informations personnelles. Il existe pourtant des moyens simples de communiquer via un profil Facebook avec les étudiants, sans mettre en danger la confidentialité de ses informations personnelles. Utiliser les fonctionnalités de Facebook à des fins pédagogiques. Les réseaux sociaux ont-ils leur place à l’école ? En quelques années (Facebook a été lancé en 2004), les réseaux sociaux sont devenus les médias dominants dans les pratiques numériques, des jeunes d’abord, de la grande majorité des acteurs de la société ensuite, renvoyant au rang de "vieux" médias les sites web, les blogs et même la messagerie électronique.

Car pourquoi perdre du temps à envoyer des dizaines de mails pour donner rendez-vous à ses amis pour une petite fête lorsque l’envoi d’une seule annonce d’événement sur Facebook suffit. Ce qui d’ailleurs se révèle beaucoup plus efficace puisqu’on peut être quasiment certain que la grande majorité des destinataires recevra effectivement le message. D’ailleurs plus personne ne peut contester l’influence déterminante des réseaux sociaux dans les événements historiques aussi importants que le "Printemps arabe". De leur côté, les hommes politiques, les journalistes, les people de tout bord, n’ont pas hésité à y assurer leur présence et à les investir systématiquement.

Jean-Pierre Carrier. Comment utiliser Facebook en classe ? | VousNousIls. Lettre ouverte aux jeunes enseignants de la génération Facebook (et aux autres) En 2011, une enquête IFOP montrait que 83% des 15-24 ans possédaient un compte Facebook (contre 62% chez les 25-34 ans, 31% chez les 35-49 ans, 16% chez les 50-64 ans et 4% chez les 65 ans et plus). La « fracture numérique » est bel et bien une fracture générationnelle et culturelle : ce qui sépare, c’est moins l’équipement que l’usage ; ce qui change, en particulier avec l’usage intensif des réseaux sociaux, c’est la façon dont on construit sa relation à soi, aux autres, au monde.

Or il se trouve que la « génération Y » des « natifs du numérique » est celle des nouveaux enseignants : l’Education nationale en a-t-elle pris conscience ? Comment les usages des uns peuvent-ils s’adapter aux pratiques des autres ? Comment se forger une identité professionnelle quand celle-ci est désormais aussi une identité numérique ? De nouveaux risques du métier ? Vers une prise de conscience ? Dès lors, une prise de conscience parait absolument nécessaire. Des principes à respecter Jean-Michel Le Baut. Eduquer aux et par les réseaux sociaux.

"Les réseaux sociaux sont omniprésents dans le quotidien des adultes mais aussi des adolescents et même des enfants. Les interdire à l’école ou ne pas accompagner leur usage revient à laisser ce jeune public face à un apprentissage dans la sphère privée avec les inégalités que cela impliquerait". La cellule projets TICE de la Fédération wallonne publie un excellent et copieux ouvrage sur l'éducation aux réseaux sociaux et par les réseaux sociaux. "Détourner les réseaux sociaux à des fins pédagogiques, c’est aussi bénéficier d’outils ayant un fort potentiel collaboratif. Utilisés dans un scénario pédagogique structuré et réfléchi, ils offrent de nombreuses plus-values à l’enseignement. L eguide. Les réseaux sociaux ont-ils leur place à l’école ? Guide pratique des réseaux sociaux — Enseigner avec le numérique. Pdf reseauxsociaux13conseils. Idées d'usages pédagogiques de twitter. Réseaux sociaux numériques et enseignement — Enseigner avec le numérique.

Partager le plaisir des mots. Twittérature, formes brèves et contraintes bénéfiques | Etudier une oeuvre littéraire avec Facebook. Réseaux sociaux — Enseigner avec le numérique.