background preloader

La notion de schème selon Vergnaud

Facebook Twitter

66699

1996_13. Conceptualisation-vergnaud09. CoursTCC%20Conceptions. DDML3S1_C3_champs-conceptuels. Didactique_Reunion1. Getpart.php?id=lyon2.2008. Vergnaud reprend le concept de schème, créé par Kant, et développé ensuite par Piaget.

getpart.php?id=lyon2.2008

Les schèmes, éléments cognitifs qui permettent à l’action du sujet d’être opératoire, sont au centre du processus d’adaptation des structures cognitives : assimilation et accommodation. Vergnaud (2001) donne trois définitions du concept de schème, afin de mieux en cerner le caractère fonctionnel, adaptatif et fondamentalement cognitif : 1. Un schème est une totalité dynamique fonctionnelle (2001, p. 4). Le geste, largement étudié par Piaget dans l’analyse de l’activité gestuelle du bébé, constitue un excellent prototype du concept de schème. 2.

Ainsi, Vergnaud distingue deux grandes classes de situations (Vergnaud, 1990, p. 136) 1) des classes de situations pour lesquelles le sujet dispose dans son répertoire, à un moment donné de son développement et sous certaines circonstances, des compétences nécessaires au traitement relativement immédiat de la situation. 3. Getpart.php?id=lyon2.2009. Les schèmes peuvent être compris comme une organisation invariante de la conduite pour une classe de situations donnée.

getpart.php?id=lyon2.2009

Ils sont formé nécessairement par quatre composantes : Un but, qui peut se décliner en sous-buts et anticipations ;Des règles d’action, de prise d’information et de contrôle ;Des concepts-en-acte et théorèmes-en-acte qui permettent au sujet de prélever l’information pertinente et de la traiter ;Et des possibilités d’inférence en situation. Un schème génère des actions et doit contenir des règles, mais il ne s’agit pas d’un stéréotype parce que la séquence des actions dépend des paramètres de la situation. Un schème est ainsi un univers qui est efficace pour tout une gamme de situations et peut générer différentes séquences d’action; de collecte d’informations et de contrôle, selon les caractéristiques de chaque situation particulière. Gérard vergnaud. Gérard Vergnaud. La didactique des mathématiques française doit énormément à Gérard Vergnaud, le théoricien « critique » français qui, à l’interne, a le plus œuvré à contrebalancer la pesée des théoriciens « utopiques », et qui, à l’externe, a énormément fait pour indiquer des liens possibles entres ces nouvelles théories et celles qui avaient cours ailleurs.

Gérard Vergnaud

Travail théorique utopique, travail théorique critique dans le champ des didactiques. Si travailler la théorie est nécessaire ne serait-ce que pour mettre de l’ordre dans le foisonnement des idées, des travaux, des expériences et des observations, il y a au moins deux manières pour un chercheur d’y contribuer. Soit il élabore un cadre personnel dans l’idée de reconsidérer le champ en son entier, espérant par là qu’un nouvel ordre s’impose. Cette modalité de recherche a une visée formalisante, et les mathématiciens y sont particulièrement à l’aise. Pour simplifier le propos, donnons-lui le nom de travail théorique utopique. Diplomas Career in CNRS. Maximize. Psychologie de l'éducation: Tome 1, L'école - Maryvonne Merri, Michaël Pichat.

Psychologie du développement - Michel Deleau. Thème :