background preloader

Point de vue des philosophes - essence et réalité

Facebook Twitter

La nature de la réalité selon Aristote « Garder l'inaccompli. Aristote. Platon, réalités et apparence. Introduction On emploie communément l’expression suivant laquelle " les apparences sont trompeuses " -qui signifie que le réel n’est pas ce qui apparaît, que l’être est au-delà des apparences.

Platon, réalités et apparence

Or, il revient à Platon d’avoir formulé le premier de façon " savante " cette distinction. Pour Platon, en effet, il convient d’opposer les apparences à la réalité, ou encore, le monde sensible au monde des Idées. Cette distinction est à la fois ontologique épistémologique, puisque si elle revient d’abord à distinguer divers degrés d’être, elle correspond également à divers degrés de la connaissance. Pour illustrer cette opposition, Platon utilise, dans République, Livre VI, une allégorie, celle de la caverne . I- Le monde des apparences et le monde de l’être A- L’allégorie de la caverne Lisez le texte (op.cit.) de " Figure-toi des hommes… " à " ombres des objets perfectionnés.

B- Mais que sont le monde sensible et le monde des Idées ? Platon 428 av. J.-C. L’ÊTRE ET L’ESSENCE DE SAINT THOMAS D'AQUIN. Thomas d'Aquin 1225-1274. KANT : L'existence est la chose même] Emmanuel Kant 1724-1804 (Idéalisme transcendant) Art et réalité (textes de Hegel) Hegel , contre Platon, revalorise l’apparence : elle est toujours nécessaire à la manifestation de ce qui est.

Art et réalité (textes de Hegel)

De surcroît, les apparences, dans l’art, ne sont pas la simple répétition d’un quotidien lui-même confus : elles en constituent plutôt une purification, grâce à laquelle apparaît une « réalité plus haute ». »Le reproche d’indignité qui s’adresse à l’art comme produisant ses effets par l’apparence et l’illusion serait fondé si l’apparence pouvait être regardée comme ce qui ne doit pas être. Mais l’apparence est essentielle à l’essence. La vérité ne serait pas si elle ne paraissait ou plutôt n’apparaissait pas, si elle n’était pas pour quelqu’un, si elle n’était pas pour elle-même aussi bien que pour l’esprit en général. Dès lors ce n’est plus sur le paraître que doit tomber le reproche, mais sur la sorte particulière d’apparence employée par l’art pour donner réalité au vrai en soi. Leçons sur l’esthétique ( professées entre 1818 et 1829, publiées en 1835), trad. Hegel 1770-1831 (Idéalisme absolu) Langage et réalité (Nietzsche). Commentaire de texte.

Friedrich Nietzsche 1844-1900. Essences et ontologie chez Husserl. Dans sa version husserlienne, la science des phénomènes ou phénoménologie est une philosophie des essences, une ontologie.

Essences et ontologie chez Husserl

Décrire les choses telles qu'elles se présentent à la conscience était l'ambition première de Husserl. Le phénomène est ce qui apparait à la conscience. Pour Husserl, la véritable connaissance est celle des essences, c'est-à-dire la connaissance de ce qui demeure invariant dans les modifications de perspectives que l'esprit a sur les choses. Par exemple, qu'est-ce qui constitue une pomme placée devant moi? Ce peut être l'espace, le temps la causalité, la qualité, la quantité, etc. Edmund Husserl 1859-1938. Les degrés de la réalité Husserl / Heidigger. Essence et Existence, Karl Jaspers. L'existence et la vie Il importe de prendre au sérieux la notion de transcendance* en l'homme ainsi que dans la vie en général. Il existe une transcendance en l'homme, car celui-ci a besoin d'exister et pas seulement de vivre. Il a besoin d'être libre, de s'accomplir, et pas simplement d'assurer sa survie. d'où ses projets, ses engagements et sa quête.

Karl Jasper 1883-1969. » L’essence de l’homme c’est l’existence. Heidegger. Heidegger 1889-1976. L'existence précède l'essence, Sartre - Adamantin. 01 juin 2009 Cette formule célèbre est une expression élaborée par Jean-Paul Sartre pour expliquer sa philosophie : l'existentialisme.

L'existence précède l'essence, Sartre - Adamantin

Elle est une réfutation de la tradition philosophique qui avait jusqu'alors tenté d'identifier une nature humaine. En une brève devise facile à retenir, Sartre tente de défaire ce que d'autres firent avant lui. La nature humaine serait une espèce de qualité qui viendrait différencier l'homme de l'animal. Beaucoup de philosophes ont cru qu'elle existait, et ont essayé de la trouver avec plus ou moins de succès. Sartre vient bousculer tous ces philosophes, avec sa formule, « l'existence précède l'essence »[1]. Rien de plus faux pour Sartre. Il y a d'abord une existence (un homme) avant qu'il n'y ait une essence (une définition).

Notes [1] SARTRE J. Dossier « Philosophie » apparenté (Formules célèbres de la philosophie) : Nobel 1964 - Jean-Paul Sartre 1905-1980. Levinas - Autrement qu'être ou au-delà l'essence. Emmanuel Levinas 1906-1995.