background preloader

Modèles économiques

Facebook Twitter

Différents modes de financement

Aides de l'Etat. Débat Télérama - Médiapart. La presse en ligne se cherche encore un modèle économique. Gratuit ou payant ?

La presse en ligne se cherche encore un modèle économique

Telle est l'éternelle question qui taraude les sites d'information. Que ce soient les pure players ou les sites traditionnels, tous avancent à tâtons pour trouver l'équilibre. Si le New York Times vient de lancer son nouveau Pay Wall, d'autres modèles économiques, plus alternatifs, émergent également outre-Atlantique. Pour tous, le maître mot reste la diversification des revenus. Etat des lieux. Depuis le 28 mars, les lecteurs du New York Times ne peuvent lire au maximum que vingt articles par mois sur le site Internet.

Le célèbre quotidien new-yorkais, opte donc de nouveau pour le pari du payant sur Internet. Le délicat pari du payant Car, telle est l'équation délicate qui s'impose aux sites d'information : engendrer des revenus via des articles payants tout en conservant les recettes publicitaires. En adoptant un modèle de paiement au compteur, le New York Times espère ainsi atteindre ce périlleux équilibre. La (presque) bonne santé économique des pure players. Des modèles économiques qui marchent. Le match des pure-players de l'info. Curieuse coïncidence dans le petit monde de l'info en ligne.

Le match des pure-players de l'info

Médiapart fête ses trois ans. Slate.fr souffle sa deuxième bougie. Et les deux sites ont choisi d'organiser leur conférence de presse d'anniversaire le même jour. Un pur hasard? Difficile à croire. Rue89 Lancé en 2007, le jour de l'élection de Nicolas Sarkozy, Rue89 est le plus ancien des trois pure players. Totalement gratuit, le site se finance par la publicité (62% du CA en 2010), la formation au journalisme web (18%) et la création de sites web (7%). Mediapart "Un site d'infos sans publicité est possible" proclame Edwy Plenel. Edwy Plenel revendique l'indépendance de l'information : "un journal dont le financement dépend totalement des recettes publicitaires ne peut prétendre, économiquement, rester durablement indépendant" pouvait-on lire dans la déclaration d'intention du site en décembre 2007.

Mediapart donne la priorité à l'enquête et ambitionne de produire une " information de référence". Slate. Information: non aux ghettos culturels de riches ! » Pour Cyrille Frank, opter pour un modèle payant comme l'ont fait Mediapart et Arrêt sur images renvoie à une vision élitiste de l'information, qui laisse de côté le citoyen "moyen".

Information: non aux ghettos culturels de riches ! »

Il prône au contraire une approche pragmatique du métier. Edwy Plenel se félicite du succès récent de Médiapart, consécutif aux révélations de l’affaire Woerth. Le site payant d’information a recruté plus de 5.000 nouveaux abonnés en quelques semaines, se rapprochant très vite du seuil de rentabilité. Belle victoire de la démocratie ? Oui et non… Dans une interview donnée à FrenchWeb, Edwy Plenel revient sur l’origine de son choix de business fondé entièrement sur l’abonnement. Au cours de l’interview, il s’exprime longuement sur ses “amis de Rue89” (à 9:18 mn dans la vidéo), qu’il amoche pourtant assez sérieusement sur le fond. “Qu’est-ce qui fait la rentabilité de TF1, de RTL et Europe 1, c’est pas l’information, c’est le divertissement. Plenel a les mains propres mais il n’a pas de mains C’est assez naïf.