Eric Chaverou © Radio France Fin d'année "boostée" pour les "pure players", ces sites d'information qui ont parié sur le web à partir de 2007. Alors que pour la première fois dans l'histoire de la presse française au moins un grand quotidien trouverait son salut par ce biais (France Soir), les créations se multiplient et le Sénat vient de leur accorder une TVA à 2,1% jusqu'ici réservée au papier. Reportage à Quoi.info, à l'occasion de la 2e journée annuelle de la presse en ligne. Quoi ? La question, un des 5 piliers du journalisme, est affichée dès la porte du petit appartement parisien du Marais où se prépare le lancement de ce nouveau site d’information. Le cas de Quoi Le cas de Quoi
Mediapart a-t-il révolutionné le journalisme ? Alors qu’une nouvelle passe d’arme a eu lieu cette semaine entre Mediapart et deux représentants de la « vieille presse » (Le Monde et Télérama en l’occurrence) au sujet des modèles de financement adoptés par la presse en ligne, force est de constater que « le choix du payant » semble avoir porté ses fruits : avec plus de 55 000 abonnés et 5 millions d’euros de chiffre d’affaire (dont 500 000 euros de bénéfice net), 2011 aura bel et bien donné sa validation économique au système de consultation sur abonnement choisit par les fondateurs de Mediapart. N’en déplaise à Alain Minc, comme Edwy Plenel ancien du Monde, qui en 2008 lui prédisait pourtant une déroute certaine (« la presse payante sur le Net ne peut pas marcher »). Retour sur une réussite encore unique en son genre. Une réussite qui sera – pourquoi en douter ? Mediapart a-t-il révolutionné le journalisme ?
Que manque-t-il à la presse en ligne ?

Que manque-t-il à la presse en ligne ?

Que manque-t-il à la presse en ligne pour la rendre vraiment intéressante (du point de vue du lecteur) ? Pour la presse d’information, la migration numérique est un enjeu vital ; le lectorat « papier » s’érode régulièrement, la concurrence de l’information gratuite (digitale ou non) se fait de plus en plus de pressante et les frontières s’estompent entre médias Papier – Radio et Télévision… Se « digitaliser » est perçu par beaucoup (à tort ?) comme un passage obligé, voire comme la seule alternative à la disparition pure et simple à plus ou moins long terme.
“Les pure players doivent prendre plus de risques” » “Les pure players doivent prendre plus de risques” » Innover. En cette rentrée 2011, c'est le maître mot d'Arnaud Mercier, chercheur et animateur de ObsWeb. Innover dans la forme en utilisant le potentiel du multimédia, dans le fond en s'ouvrant à la curation, pour s'affranchir des anciennes contraintes. Retour sur la rentrée des médias en ligne avec Arnaud Mercier, chercheur et professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université Paul Verlaine de Metz. Il anime également le projet Obsweb, un observatoire du webjournalisme. Qu’est ce qu’il manque selon vous aux médias en ligne pour être réellement innovants?