background preloader

Punk français

Facebook Twitter

Punk-français. 100 % Punk Français. Stinky Toys. ROCK A ROUEN: Dogs, Olivensteins,... (les Enfants du Rock 1984) Les Olivensteins. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Olivensteins

Les Olivensteins sont un groupe de punk rock français formé à Rouen en 1978 par le chanteur Gilles Tandy. Malgré une carrière éphémère, ils ont marqué l'histoire grâce à un 45 tours aux textes nihilistes, aujourd'hui très recherché des collectionneurs. Leur plus grand succès est le titre Je suis fier de ne rien faire. Un des premiers groupes de punk rock français[modifier | modifier le code] Les Olivensteins se forment autour d'une bande de copains à Rouen en avril 1978. Plus tard Gilles Tandy reforme un autre groupe dans la même veine et à la durée aussi éphémère : Les Gloires Locales.

Interview: Olivensteins. « Rompre avec les images classiques du rock’n’roll » Quand on est français et amateur de punk rock, impossible de ne pas connaitre Les Olivensteins, auteurs de l’hymne « Fier de ne rien faire », repris quelques années après par les non moins mythiques Thugs.

Interview: Olivensteins

Pourtant ce groupe culte de Rouen formé en 1978 n’a vécu que 18 mois (soit l’équivalent de deux maternités!) Lucrate Milk. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lucrate Milk

Lucrate Milk est un groupe alternatif de la mouvance post-punk, représentant du DIY musical à la française, en activité à Paris entre 1981 et 1983. Le groupe a conservé une certaine aura jusqu'à nos jours due à leur absence totale de compromission et à leur statut "culte" et proche des Bérurier Noir. Membres[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] En 81, Marsu devient leur manager :"À l’origine, le groupe c’est Lolo, Masto et Gaboni. En février 84 après un dernier concert au Théâtre du Forum des Halles, Laul décide de s'arrêter : "J'ai préféré arrêter, de crainte que l'on ne splitte"[1].

Post-mortem, sortiront une cassette live chez VISA et un 33 tours chez Bondage Records compilant le split et les deux 45 tours, recompilé sur un CD agrémenté de titres en concert chez Division Nada. Bérurier Noir. Les Ramoneurs de menhirs. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Ramoneurs de menhirs

Les Ramoneurs de menhirs Les Ramoneurs de menhirs durant le Festival interceltique de Lorient 2009. Biographie[modifier | modifier le code] Le groupe s'est formé en 2006 après que Bévillon et Gorce aient invité Louise Ebrel, Maurice Jouanno et l'ex-Bérurier Noir Loran sur leur disque de musique traditionnelle bretonne Kerne Izel, sorti chez Coop Breizh. Leur premier album, Dañs an Diaoul (« La Danse du diable ») est édité en 2007 par l'ancien label des Bérus, Folklore de la zone mondiale. Les Ramoneurs de menhirs participent en off au Festival interceltique de Lorient 2006, sur la place Polig Monjarret de Lorient. Ils sont invités officiellement par le festival 2007[1], ainsi qu'au BetiZFest. À partir de janvier 2008, ils effectuent des tournées en Europe (Écosse, France, Suisse).

Le groupe refait partie de la programmation officielle du Festival interceltique de Lorient en 2009[2]. Les Sales Majestés. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Sales Majestés

Les Sales Majestés Les Sales Majestés (LSM) est un groupe de la scène punk française. En activité depuis plus de vingt ans, ils dépeignent le quotidien devenu insupportable pour les exclus du système. Très influencés par le punk anglais de la première génération, les Sales Majestés sont adeptes du Do it yourself, le principe même du punk. En accord avec les idées qu'ils défendent, ils sont, depuis toujours, entièrement indépendants et producteurs de tous leurs albums et de tous leurs clips de façon à pouvoir fixer un prix peu élevé et accessible à tous aussi bien pour leurs concerts que pour leurs disques et DVD. Asphalt Jungle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Asphalt Jungle

Marqué par The Clash, The Velvet Underground, The Stooges ou Kim Fowley, des Français comme Ronnie Bird ou Hector et ses Médiators, puis par The Flamin' Groovies ou les New York Dolls, ce groupe est l'un des premiers à avoir tenté sans grand succès l'adaptation du français à la forme (punk) rock en France. Asphalt Jungle participera d'ailleurs à la seconde édition du festival punk de Mont-de-Marsan en 1977. Le single Polly Magoo produit en 1978 par Alexis MJ (futur manager de Taxi Girl) sa production, mélodique et sonore est considéré comme l'un des meilleurs hit de la scène punk de l'époque. [réf. nécessaire] Le groupe s'est dissout en 1979. Un album est sorti en mars 2006 Mauvaise étoile (chez Suave), un album que la critique semble avoir apprécié (Rock & Folk, les Inrocks ou le magazine anglais Q). 1977 : Déconnection / Asphalt Jungle Face B : Never Mind O.D. / No Escape1977 : Planté comme un privé / Purple Heart1978 : Poly Magoo / Love Lane.

Les Punks. Le mouvement punk existait à Paris bien avant l'explosion de Londres de 1976 : Dès 72, dans Rock & Folk, Yves Adrien signait ses rubriques 'Trash' sous le pseudo Eve 'Sweet Punk' Adrien.

Les Punks

Elles étaient inspirées des articles de Lester Bangs dans le magazine US 'Creem' et de Nick Kent dans le NME. Son style, subjectif, d'un parti-pris allant parfois jusqu'à la mauvaise foi, se caractérisait déjà par une réaction contre le mouvement hippie. Il signera son manifeste dans le R&F n° 72 de janvier 1973, intitulé "Je chante le rock électrique", "pour ceux qui aiment leur rock violent, éphémère et sauvagement teenager" : "les teenagers préfèrent le bubblegum au marxisme, c'est heureux…L'aventure gauchiste n'est pas, dans le concept musical / électrique qui nous préoccupe, plus importante que la mode du twist ou des bottes à semelles compensées". Métal urbain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métal urbain

Métal urbain Métal urbain en 2006 en concert au Trianon de Lion-sur-Mer Métal urbain est l'un des tout premiers groupes de musique punk français, formé en 1976 à Paris. Cette originalité a fait connaître Métal urbain bien au-delà des frontières de la France, où le groupe n'a jamais réussi à percer. À l'inverse, il a acquis une certaine notoriété au sein des scènes alternatives anglaise et américaine, et ce malgré des textes en français.