background preloader

Cloud

Facebook Twitter

Comparatif Cloud : Google en tête, Numergy et Cloudwatt en embuscade. Le comparatif Cloud JDN / CloudScreener / Cedexis fait peau neuve.

Comparatif Cloud : Google en tête, Numergy et Cloudwatt en embuscade

Aux côtés des indices de performance et de prix, il intègre désormais un indice de niveau de service. Applications Cloud gratuites Archives - EcoConscient. Stockage en ligne Sugarsync, espace de stockage dans le cloud. L’informatique en nuage [Cloud Computing] Le terme Cloud computing est une rumeur apparue récemment dans la littérature informatique.

L’informatique en nuage [Cloud Computing]

La plupart des fournisseurs ont immédiatement introduit ce terme à tort et à travers dans leurs offres ce qui n’en simplifie pas la compréhension. Le but de cet article est de faire le point sur cette technologie et de proposer une expérimentation facile à réaliser en quelques minutes. Cet article a été publié sous la référence H6 020 : Cloud Computing, Informatique en nuage dans la rubrique Architecture des systèmes des Techniques de l'ingénieur. Le cloud computing expliqué aux nuls - LExpress.fr.

Le phénomène du "cloud computing" prend de plus en plus d'ampleur dans les entreprises et le grand public commence à le connaître sous la forme de services de stockage à distance, ou encore de musique en streaming.

Le cloud computing expliqué aux nuls - LExpress.fr

Le cloud est sur toutes les lèvres. Bernard Ourghanlian est directeur technique et sécurité de Microsoft France. Les 10 avantages du cloud computing pour les entreprises et PME. Introduction Pour faire simple, le cloud computing, c'est tout votre informatique sur Internet !

Les 10 avantages du cloud computing pour les entreprises et PME

Comparatif de quatre offres de cloud low cost. Comme le secteur aérien, le marché du cloud a vu apparaître ses offres low cost.

Comparatif de quatre offres de cloud low cost

Amazon Web Services, IBM et Microsoft font face à des concurrents agressifs sur les prix. Dernier service lancé par Amazon Web Services, T2 est la réponse de l'inventeur du cloud à l'émergence d'offres cloud à bas coûts. Proposé à 0,013 dollar par heure, soit 9,5 dollars par mois, cette déclinaison d'EC2 se destine plus particulièrement aux petits environnements de test ou serveurs web statiques. Comme à son habitude, AWS décline l'offre en trois types d'instances, avec 1 Go de mémoire et un CPU virtuel pour l'instance t2.micro la moins chère, 2 Go pour l'instance t2.small et deux processeurs virtuels, et 4 Go de mémoire pour l'instance t2.medium.

Ces offres viennent compléter les instances t1 et m1, l'entrée de gamme d'AWS. #xtor=EPR-169. "C’est sans doute l’un des plans les plus stratégiques de 34 plans de la Nouvelle France industrielle".

#xtor=EPR-169

C’est ce qu'Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique a déclaré à l’issue de la présentation, le 4 juin 2014, par Octave Klaba, le directeur général d’OVH, du plan industriel sur le cloud computing élaboré avec Thierry Breton, PDG d’Atos. La feuille de route du plan a été immédiatement validée par le gouvernement. Dix propositions d’actions sont sur la table. Pour Alban Schmutz, Vice-président sénior chez OVH, en charge du dossier pour le compte d’Octave Klaba, la plus importante concerne le rôle des pouvoirs publics en tant que prescripteurs. L’Etat est invité à donner l’exemple en adoptant massivement l’informatique en nuage, non seulement dans les administrations centrales mais aussi dans les agences gouvernementales. Opter cloud systématiquent, sauf bonne raison.

La France, le marché le plus dynamique du cloud en Europe#xtor=EPR-169. C’est l’euphorie aux Etats généraux du cloud computing, organisés à Paris ce 22 mai 2014 par Eurocloud France, la branche française de l’association qui réunit l’écosystème du secteur en Europe.

La France, le marché le plus dynamique du cloud en Europe#xtor=EPR-169

"La France est désormais le marché le plus dynamique en Europe, déclare Pierre-José Billotte, président d’Eurocloud France, qui regroupe 200 acteurs de l’informatique en nuage dans l’Hexagone. Parti en retard, notre pays devance maintenant l’Allemagne et se met au moins au niveau du Royaume-Uni. " La Grande-Bretagne était jusqu’ici le pays le plus avancé, après les Etats-Unis. "Ceci à cause de sa proximité dans les usages du numérique avec l’Amérique du Nord et aussi à cause d’une externalisation des services informatiques plus poussée qu’ailleurs en Europe ", explique Olivier Rafal, consultant chez PAC.

Comparatif des clouds : Google devance tous ses concurrents. Cloud computing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cloud computing

Le cloud computing[1], ou l’informatique en nuage ou nuagique ou encore l’infonuagique (au Québec), est l'exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet. Ces serveurs sont loués à la demande, le plus souvent par tranche d'utilisation selon des critères techniques (puissance, bande passante, etc.) mais également au forfait. Cloud Computing - les différents modèles de service.svg. Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem).

Cloud Computing - les différents modèles de service.svg

Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version. See our terms of use for more details. Le SaaS. Le SaaS connaît une croissance dynamique et s’implante durablement dans les entreprises.

Le SaaS

Tableau 1 : Evolution du marché mondial du cloud computing privé, par Forrester Research Dans l’univers du cloud computing, le mode SaaS (Software as a Service) représente l’essentiel du marché. Même si les autres composantes, PaaS (Platform as a Service), IaaS (Infrastructure as a Service) et BPaaS (Business Platform as a Service) connaissent de fortes progressions, l’aspect applicatif du SaaS séduit les entreprises. Forrester note que les services proposés via cette technologie reste très standardisée et les ressources sont massivement partagées ce qui limite la personnalisation des offres. PAC Cloud Index. Cloud Computing : un marché de plus de 2 milliards d’euros en France en 2013.

Après Markess International, c’est à IDC de se fendre d’un communiqué évaluant la taille du marché français du Cloud Computing (Cloud public, Cloud privé et services associés). Les chiffres divergent cependant : 2,8 milliards d’euros en 2012 pour Markess et 1,959 milliard pour IDC. Ainsi pour ce dernier cabinet, c’est en 2013 que le cap des 2 milliards d’euros de revenus sera franchi en France. IDC table ainsi sur une croissance du marché du Cloud de 35% cette année à 2,645 milliards d’euros, supplantant, en « poids » des marchés comme celui de l’externalisation applicative et des postes de travail en entreprise. Un modèle "déjà incontournable" 33% des entreprises françaises font du Cloud, d’abord par souci de flexibilité.

« Les entreprises françaises sur la bonne voie en termes de maturité. » C’est la conclusion du premier CloudIndex du cabinet français PAC, un indicateur semestriel dont l’objectif est de mesurer le niveau de maturité du marché des solutions Cloud en France. Et sur la base de cette étude réalisée auprès de 220 entreprises et administrations dites représentatives de l’économie française, PAC a établi un score de maturité pour la France : 443 sur 1.000 (ou 4,43/10).

Chiffres clés : le marché du Cloud Computing. Dec-2014 Le Cloud français d'abord du SaaS – D'après l'édition de décembre 2014 du CloudIndex de PAC, la maturité des entreprises françaises vis-à-vis du Cloud continue de se développer et l'adoption de ses solutions a même fait un bond en avant - du fait notamment de la sous-estimation préalable des usages réels. Elles sont ainsi désormais 55% à déclarer recourir à des solutions de Cloud, contre 29% en juin dernier. Les entreprises utilisent en priorité des applications en mode SaaS (54%). Les offres IaaS, moins démocratisées jusqu'à présent, sont déclarées utilisées par 46% de répondants. D'après le cabinet, elles intéressent plus particulièrement les entreprises de moins de 500 salariés qui utilisent ces solutions pour de l’hébergement d’applications (54%), des tests (49%), et de l’hébergement de sites Web (46%).