Prochain thème de veille juridique

Facebook Twitter
Le soulagement ayant fait suite à la relaxe d’Olivier Laurelli, alias « Bluetouff », n’aura pas duré très longtemps. Après avoir été innocenté en avril dernier, le journaliste vient en effet d’être condamné par la cour d’appel de Paris à 3 000 euros d’amende pour avoir téléchargé depuis Internet des documents d'une agence gouvernementale, lesquels étaient librement accessibles du fait d’une faille de sécurité. Le verdict de la cour d’appel de Paris est tombé hier. [MàJ] Bluetouff décide de se pourvoir en Cassation - Next INpact [MàJ] Bluetouff décide de se pourvoir en Cassation - Next INpact