background preloader

Problématiques autour de la veille

Facebook Twitter

Médiation documentaire 2012. Un "code de la curation" pour une bonne conduite sur le web. Deux journalistes américains ont lancé un passionnant débat sur internet en élaborant et en mettant en ligne un "code de la curation", espérant que ce dernier soit adopté par l’ensemble de leurs collègues ainsi que par les blogueurs.

Un "code de la curation" pour une bonne conduite sur le web

L’explosion des réseaux sociaux a en effet amené à de nouvelles pratiques. Ainsi, aujourd’hui, la surveillance des sujets les plus populaires sur Facebook et Twitter est devenue partie intégrante du travail des rédactions. Ainsi, on désigne sous le terme de curation, selon la définition de Wikipedia, "la pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager les plus pertinents du web pour une requête ou un sujet donné". Michèle Battisti : La veille. De quelques aspects juridiques. Lien hypertexte sans autorisation de l'auteur = légal. MISE A JOUR : lire notre analyse de l'arrêt qui vient d'être mis en ligne, et dont la lecture contredit en partie ce que nous avions anticipé.

Lien hypertexte sans autorisation de l'auteur = légal

La Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) a rendu ce jeudi sa décision dans l'affaire Svennsson, en confirmant le droit de créer des liens hypertextes sans l'autorisation de l'auteur des contenus visibles sur ces liens. Le contenu exact de la décision nous est pour le moment inconnu, ce qui ne permet pas encore d'en déterminer précisément la portée — notamment au regard des liens qui seraient réalisés directement vers les oeuvres elles-mêmes plutôt que vers des pages les hébergeant. La CJUE a estimé qu'un lien hypertexte ne constitue pas en lui-même une transmission de l'oeuvre (contrairement à la rediffusion en streaming de la TV en clair, que la CJUE avait jugé illicite l'an dernier), mais qu'il ne s'agit que d'un indicateur de la route à suivre pour trouver cette oeuvre. L'affaire est née à la demande d'un journaliste suédois, M.

Pense_b-te_juridique.pdf. LES 3C La veille, des pratiques prof. aux savoirs scol. de l'info-doc. 1.

LES 3C La veille, des pratiques prof. aux savoirs scol. de l'info-doc.

Les enjeux de la veille. Interview "l'infobésité, risques et astuces" N. Delalieu. Ecosystèmes numériques : de la veille à la présence numérique du CDI. L’écosystème de présence numérique du CDI Il ‘agit de penser et de rendre cohérente la présence numérique du CDI.

Ecosystèmes numériques : de la veille à la présence numérique du CDI

Cette dimension devrait faire partie intégrante d’une politique documentaire et du coup en reprendre la méthodologie en partant bien entendu d’un diagnostic préalable : une présence en ligne : Pour qui ? Pour quoi faire ? Avec quels outils ? Et enfin quelle cohérence à l’ensemble ? Magalie Bossuyt lors de sa présentation aux journées nationales de l’ANDEP, à laquelle j'ai eu la chance d'assiter, parle de nécessité de trouver un point d’ancrage aux formes de présences numériques disséminées sur le web.

J’utilise plusieurs outils pour archiver et mettre à disposition les ressources et pour communiquer (cf post précédent). Cette dissémination reste indispensable afin d’élargir au maximum la visibilité du CDI et permettre de valoriser les ressources du CDI, encore sous-utilisées. Réflexions sur mon écosystème informationnel 1/2. Pérennité et qualité du système d'information. Journée Veille - CRDP Rouen. A. Serres : Veille et évaluation de l'information. Eval de l'info et veille - A. Serres, FADBEN. Alexandre Serres Enseignant-chercheur, co-responsable de lʼURFIST de Rennes Article paru dans le Mediadoc N°8 en Juin 2012 Evaluation de l’information et veille : il n’y a pas si longtemps, ces deux activités étaient l’apanage des professionnels de l’information et restaient assez clairement distinctes, tant dans les modèles théoriques que dans les pratiques réelles.

Eval de l'info et veille - A. Serres, FADBEN

L’évaluation des ressources était considérée comme une étape de la recherche d’information et comme une composante de la veille, et la distinction entre les deux paraissait encore évidente. Aujourd’hui, non seulement ces deux activités sont devenues l’affaire de (presque) tous, mais elles sont si entremêlées qu’il devient parfois difficile de distinguer ce qui ressort de l’une ou de l’autre. Dès lors, face à l’hybridation, voire à la confusion des pratiques informationnelles, il devient indispensable, notamment pour les professeurs documentalistes, de s’interroger sur ce qui distingue encore ces activités et ces pratiques.

Identifier, évaluer les ress. en ligne URFIST. Curat° et logique documentaire - Le Deuff. FADBEN. Sur une maîtrise des littératies et de la capacité de lecture et d’écriture.

Curat° et logique documentaire - Le Deuff. FADBEN

Nulle révolution ici, si ce n’est que ces capacités s’exercent sur une variété de documents de plus en plus importante. Les productions transmedia (qui mêlent divers types de sources et de formes de documents) nécessitent la voie d’une translittératie - [6]. Mais, quel que soit le support, il s’agit toujours d’analyser des documents et des textes (au sens de Jeanneret pour qui le texte est ce qui nécessite une lecture, cela peut donc être également une image ou une vidéo).

Il s’agit de faire preuve d’un esprit de synthèse qui puisse éventuellement déboucher sur une production démontrant ce travail d’analyse qui peut alors servir également au collectif. Si bien que pédagogiquement, s’il ne devait y avoir qu’une seule voie pour la curation, c’est bien celle de l’analyse documentaire. Mais il apparait essentiel que toute production documentaire soit aussi réalisée en fonction de destinataires potentiels.