background preloader

Presse

Facebook Twitter

Vous en avez marre de l'euro ? Convertissez-vous au sol-violette. Vers une monnaie locale au Pays Basque. Une monnaie locale basque, écologique et sociale, qui cherchera, en plus, à favoriser l'émergence de l'euskara dans la sphère publique, pourrait bientôt voir le jour.

Vers une monnaie locale au Pays Basque

Une monnaie complémentaire pourrait bientôt voir le jour au Pays Basque, une monnaie alternative à l'euro, une monnaie complémentaire qui se veut non pas un instrument de concurrence et d'enrichissement, mais une monnaie locale basque, écologique et sociale. Comme le montrent des dizaines d'exemples du Japon aux États-Unis en passant par l'Allemagne, la Suisse et la France, une monnaie locale peut servir à dynamiser les entreprises et associations locales, à relocaliser l'économie, à éviter la spéculation, à agir pour l'environnement et à créer du lien social.

Les monnaies complémentaires permettent à une plus grande partie de la richesse créée par le travail local de rester sur place au lieu d'être transférée ailleurs. Voyage au système de monnaie locale le plus important d'Europe. Le boom des devises éthiques et anticrise. Aubenas ne parle plus que de cela.

Le boom des devises éthiques et anticrise

Depuis le 21 janvier, ses habitants peuvent payer leurs achats... en "bogues", une monnaie créée de toutes pièces par une association locale. "Le taux de change est de 1 euro pour 1 bogue", explique Jo Martinez, le patron du bar Couleur café. Depuis quelques jours, l'établissement de ce quinquagénaire jovial tient lieu de comptoir d'échange : les habitants viennent y convertir leurs euros en bogues ou leurs bogues en euros. Leur nouvelle monnaie en poche, ils pourront acheter des fleurs, du pain, des légumes... Dans les allées du marché bio de la cité ardéchoise, c'est l'effervescence. Ici, “l’occitan” est monnaie courante. Pour un café ou des petits achats, “l’occitan” est déjà accepté et adopté dans 69commerces piscénois.

Ici, “l’occitan” est monnaie courante

(Photo MAX BERULLIER) L’euro s’effondre ? Qu’à cela ne tienne. Dans la cité de Molière, une monnaie locale permet déjà de commercer autrement. «Nuestro objetivo es que la moneda vasca complementaria se lance en 2012» Dante Edme-Sanjurjo Copresidente de la Asociación Ambes Periodista y cofundador de la Asociación Ambes (Asociación para la creación de una Moneda Vasca, Ecológica y Solidaria) presenta el proyecto de una moneda complementaria con el euro que se utilizaría dentro de una red de comercios e instituciones asociadas.

«Nuestro objetivo es que la moneda vasca complementaria se lance en 2012»

Idoia ERASO | BAIONA Varios miembros del comité de pilotaje de la asociación Ambes viajaron a Toulouse donde ya existe una moneda local que funciona desde hace seis meses gestionada por la asociación Sol Violette. La representación vasca participó de la reunión de valoración y visitó varios centros y empresas que la utilizan en la región. ¿Como fue el viaje informativo que realizaron a Toulouse? Allí nos recibieron los miembros de Sol Violette Andrea Caro y Frédéric Bosqué. Estuvieron en la reunión para valorar los primeros meses de la red ¿El balance fue positivo? El balance ha sido muy positivo para ellos, ya que han conseguido superar sus objetivos. Heol, la monnaie locale arrive sur le Pays de Brest. Pourquoi, comment Qu'est-ce qu'une monnaie locale ?

Heol, la monnaie locale arrive sur le Pays de Brest

C'est une monnaie complémentaire de l'euro dont l'usage exclusif se fait sur un territoire donné. « Elle favorise les achats de proximité et valorise les consommations responsables », explique Noa Soudée, chargée de mission à l'Association de développement de l'économie sociale et solidaire (ADESS) qui porte le projet au nom d'un comité de pilotage dont l'action s'étend au Pays de Brest (de Crozon et Landerneau). Quelle monnaie locale pour le Pays de Brest ?

Elle porte le nom d'heol (soleil). Un heol vaut un €. Pour acheter quoi ? Heol permet d'acheter des biens et des services auprès des membres du réseau. Quelles sont les perspectives ? Monnaie complémentaire & Transition... Les monnaies complémentaires associées aux circuits sont à l'industrialisation de la finance ce que furent la protection sociale, les scops, les mutuelles et les syndicats à l'industrialisation de la production du début du siècles derniers ...

Monnaie complémentaire & Transition...

Inciter le plus en plus de citoyens à se servir d'une monnaie complémentaire et locale pour payer jusqu'à 15% de leur besoins locaux, s'est initier un processus irréversible conduisant, si nous somme suffisamment nombreux à le faire ( toujours "l'union fait la force !) , à une transition vers la métamorphose de toute notre société. En effet, au niveau du sol-violette, nous avons identifié 5 principes qui sont de véritables outils de transformation des rapports sociaux par l'usage de la monnaie complémentaire : Sol-violette : la barre des 600 adhérents déjà franchie - Toulouse. De plus en plus de Toulousains paient en Sol-violette.

Sol-violette : la barre des 600 adhérents déjà franchie - Toulouse

L'opération, lancée à titre d'expérimentation le 6 mai dernier, sur une idée du conseiller municipal de Toulouse, Jean-Paul Pla, a dépassé ses objectifs. À ce jour, le Sol-violette, qui se veut une monnaie éthique, compte 600 adhérents, soit 450 « solistes » de plus que ce qui avait été espéré pour la fin de l'année. 37 000 € ont été convertis en Sol (1 € = 1 Sol), ce qui a de quoi séduire les prestataires, aujourd'hui au nombre de 60. Plus accessibles, les Sols sont toujours disponibles au Crédit coopératif et au Crédit municipal, mais également auprès de commerçants-relais. Utilisation, utilités et avantages d’une monnaie éthique. Sol*-Violette ! A son tour, Toulouse lance la monnaie éthique "le sol violette" La délégation à l’économie solidaire de la mairie de Toulouse a officiellement lancé le 6 mai 2011 sa monnaie éthique baptisée « sol violette ».

A son tour, Toulouse lance la monnaie éthique "le sol violette"

Unité monétaire complémentaire et locale indexée sur l’euro, elle s’appuie sur une charte signée par une quarantaine de commerçants , membres du réseau. Aidée par le Crédit Coopératif, le Crédit Municipal et la Macif , la Caisse des Dépôts et GRDF, la mairie de Toulouse a mis en circulation 27 000 Sols violette pendant six mois à titre expérimental, avec l’émission de 9 000 billets de 1, 5 et 10 sols violettes de valeur faciale. Ces billets, dessinés par l’artiste toulousain Yann Normand sont équipés d’un système d’inviolabilité inédit, un code à bulles conçu par l’entreprise montalbanaise Prooftag. Sol violette : la monnaie qui monte - Toulouse.

N'en déplaise aux pessimistes, le sol violette, inauguré le 6 mai, fait son chemin.

Sol violette : la monnaie qui monte - Toulouse

A Toulouse, 45 commerces acceptent déjà ces billets. Et l'idée fait aussi des émules dans l'Hexagone. Terrasses d'été. Les Folles Saisons : le restaurant associatif qui cultive la différence - Bars & Clubs. Ouvert il y a neuf ans dans le quartier des Pradettes, à côté de l'église Sainte-Germaine, le restaurant les Folles saisons n'est pas comme les autres.

Terrasses d'été. Les Folles Saisons : le restaurant associatif qui cultive la différence - Bars & Clubs

Ce restau associatif est aussi un café culturel qui organise une foule d'événements : de septembre à juin concerts (jeunes groupes, chanson française ou musique du monde), des expositions d'art plastique, en relation avec l'Université du Mirail et leur café des savoirs : un café littéraire, des manifestations axées culture occitane, du tango argentin avec Los Morachos… Avec le collectif des associations du quartier, il offre de nombreuses pratiques artistiques : théâtre, chorale, langue des signes française, lecture, ateliers d'écritures ; le tout assuré par des pros et des bénévoles.

Outre son soutien à divers organismes axés sur l'action humanitaire comme Médecins du monde, Les Folles Saisons prennent le sol violette, et sont un point de distribution pour trois AMAP. Les moins Les Horaires>.Le restaurant est peu ouvert le soir. La monnaie solidaire de Toulouse rencontre un meilleur accueil que prévu, Actualités. Le Sol-violette : une monnaie alternative et solidaire à Toulouse - une vidéo Vie pratique. Lancement du SOL à Lyon. Suite à la présence du Sol sur les Dialogues en Humanité à Lyon les 1er, 2 et 3 juillet, une centaine de personnes s'est montrée intéressée pour initier la création d'une monnaie complémentaire sur l'agglomération Lyonnaise.

Le Sol Alpin propose d'accompagner cette volonté, en organisant le 7 octobre une soirée de lancement d'une monnaie complémentaire à Lyon avec pour but de rassembler l'ensemble des citoyens, associations, entreprises, et élus qui œuvrent quotidiennement pour l'économie sociale et solidaire. Programme de la soirée : Du Brésil à l'Afrique du Sud en passant par les Alpes, à quoi sert une monnaie complémentaire ? Un éclairage s'impose. Actualités - FRANCE 3 : info en direct, jt, politique, économie, société... - France 3. Ces monnaies qui défient l'euro - Chroniques – Retrouvez toutes les chroniques de France Info.

Toulouse: lancement de Sol-violette, monnaie pour le commerce solidaire. Accueil > Actualité économique cBanque avec AFP - Vendredi 6 mai 2011 à 17h52 Mots-clés : Consommation, PS, Social. Le maire de Toulouse, Pierre Cohen (PS) a effectué, vendredi après-midi dans une librairie, son premier achat en sol-violette, une monnaie "complémentaire, éthique et locale", utilisable par les Toulousains dans une quarantaine de commerces solidaires. La mairie avait annoncé dès le début avril sa décision de lancer cette opération pour « renforcer les échanges économiques locaux, respectueux des hommes et de la nature ». « Avec cette monnaie alternative, nous voulons ouvrir une réflexion sur ce que peut être l'argent en terme d'échange et ancrer l'économie sur le territoire », a déclaré Pierre Cohen vendredi dans une librairie partenaire, en compagnie de Jean-Paul Pla, conseiller municipal délégué à l'économie sociale et solidaire.

Des billets en « sols » Les deux élus ont présenté trois billets de 1, 5 et 10 sols réalisés par l'artiste Yann Normand. Toulouse: lancement de sol-violette, monnaie pour le commerce solidaire - 06/05/2011. Formation ecoconstruction - Construction écologique - Toulouse - Midi-Pyrénées - stages, initiations, information, sensibilisation - alternatives - Lancement du sol violette, une monnaie éthique sur Toulouse. Cher(e)s ami(e)s, Vous en avez marre de l'euro ? Convertissez-vous au sol-violette. Contre la crise financière, les monnaies solidaires redeviennent à la mode un peu partout en France.

LE SOL VIOLETTE A TOULOUSE. Plus d'une centaine de personnes ont participé en 2010 à la co-construction bénévole de ce projet de monnaie éthique pour la ville de Toulouse. Mi-janvier 2011, le Maire Monsieur Cohen, sur l'initiative de Jean Paul Pla, conseillé municipal délégué à L'économie Sociale et Solidaire a lancé officiellement le projet. Il démarre à partir d'une trentaine d'entreprises qui respectent l'homme et la nature, plusieurs structures de l'économie sociale et solidaire et près de 150 habitants répartis sur trois territoires de Toulouse et son agglomération. L'expérimentation depuis mai 2011 sur le territoire de trois quartiers toulousains, a largement dépassé les objectifs initiaux et sera progressivement étendu en 2012 à l’ensemble de l’agglomération.

Toulouse compte depuis début décembre 600 solistes, quatre fois plus que prévu, et 77 commerçants adhérents, contre une trentaine en mai dernier, lors du lancement de l’opération. Source: Pour en savoir plus. Toulouse troque ses euros pour des violettes. MONNAIE. Le "sol violette" : c’est le nom de la nouvelle monnaie locale et solidaire mise en circulation ce vendredi 6 mai par la Ville de Toulouse. Plus proche d’aspect du ticket resto que du bifton traditionnel les billets de 1, 5 et 10 sols sont échangeables contre leur équivalent en euros au Crédit Municipal et au Crédit Coopératif- les deux partenaires financiers de l’opération-,sous réserve d’avoir payé 15 euros d’adhésion à l’association Sol. L’épopée du trueque argentin. Pourquoi la monnaie est un élément central de l’alternative ? : TAOA.

Dans ce blog, nous traitons des alternatives concrètes. Vous nous verrez souvent parler de monnaie et de systèmes alternatifs d’échanges pour deux raisons. La première est que la transformation écologique et sociale ne viendra que par l’éducation populaire autour des mécanismes de l’échange et de son outil, la monnaie, autrement dit par la compréhension et la réappropriation citoyenne. Le sol violette fleurit les changes thiques. Quelques liens sur le Sol-violette ... - [sol-reseau.coop]